UNE FILLE, QUI DANSE (J. Barnes)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1946 de parents professeurs de français, diplômé d’Oxford, l’écrivain britannique Julian Barnes commence sa carrière comme lexicographe, avant d’être critique de télévision et journaliste littéraire. En 1980, il publie son premier roman, Metroland, qui dépeint avec humour et ironie une éducation sentimentale à l’anglaise. Quatre années plus tard paraît Le Perroquet de Flaubert, un ouvrage insolite qui renouvelle à la fois les modes romanesques et les codes de la biographie. Dans le domaine de la fiction, la production de Barnes alterne les romans de facture classique (Avant moi, Le Soleil en face, Arthur et George) et les ouvrages plus innovants qui oscillent entre réalisme et expérimentation formelle (Une histoire du monde en 10 chapitres ½, Love, etc.). À partir des années 2000, ses œuvres vont prendre une coloration plus nostalgique, intimiste et mélancolique. Les nouvelles du recueil La Table citron (2004) et certaines qui figurent dans Pulsations (2011) traitent des aléas de la maladie, de la vieillesse et de la mort ; l’essai autobiographique Rien à craindre (2008) propose une méditation sur la peur de la mort et la religion. Ouvrage hybride, Levels of Life (2013) retrace, dans sa troisième partie, le lent travail de deuil de l’écrivain après la mort de son épouse. Au fil d’une carrière foisonnante, Julian Barnes a vu quatre de ses romans sélectionnés pour le prestigieux Booker Prize en Grande-Bretagne : Le Perroquet de Flaubert, England, England, Arthur et George et Une fille, qui danse (2011). C’est ce dernier, ouvrage tout en nuances sur les imperfections de la mémoire, qui lui a valu d’être finalement récompensé.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Écrit par :

  • : professeure des Universités en littérature britannique contemporaine et en littératures postcoloniales à l'École normale supérieure de Lyon, membre de l'Institut universitaire de France

Classification

Pour citer l’article

Vanessa GUIGNERY, « UNE FILLE, QUI DANSE (J. Barnes) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-fille-qui-danse/