UMAR, cheikh du Bornou (1835-1880)

BORNOU

  • Écrit par 
  • Martin VERLET
  •  • 2 591 mots

Dans le chapitre « Les guerres peules et la fin de la Sefuwa »  : […] Sous la conduite de Usman dan Fodio, les Peuls proclament la jihad . Dès 1805, ceux de la province occidentale se révoltent mais sont maîtrisés. En 1808, conduites par Gwoni Muktar, des troupes peules venues de Sokoto attaquent la capitale, Birni Ngazargamo, qui est mise à sac. Le maï Ahmed (1793-1810) s'enfuit vers l'est ; il est obligé de faire appel à un homme originaire du Kanem, réputé pour […] […] Lire la suite