ULYSSE, James JoyceFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une épopée grotesque

Le roman consacre l'invention de la « méthode mythique ». Au récit chronologique traditionnel se substitue une narration synchronique, centrée sur une journée unique (le 16 juin 1904) dans la vie d'un individu (Leopold Bloom) et dans une ville donnée (Dublin). Or Ulysse est une parodie de l'Odyssée : l'errance du héros d'Homère y est figurée par les pérégrinations d'un mari, Leopold Bloom, qui n'ignore pas la visite du futur amant de sa femme, Molly, et décide pourtant de lui laisser le champ libre. L'épopée grotesque est narrée en trois parties fidèles au plan homérique (la Télémachie, l'Odyssée, le Nostos) et en dix-huit épisodes, qui sont autant de romans autonomes, comme le notait Valéry Larbaud (1881-1957) qui participa à la traduction d'Ulysse. Le juif Leopold Bloom en est le rusé Ulysse, Télémaque y est Stephen Dedalus, héros de l'autobiographique Portrait de l'Artiste en jeune homme (1915) ; la sensuelle Molly Bloom est une Pénélope moins fidèle que son homologue. La question de l'identité, de la filiation et de la paternité est au cœur d'un livre certes endeuillé par de nombreuses morts, mais emporté par l'énergie vitale de l'amour (sous toutes ses formes, nobles ou perverses) et de la langue, infiniment créatrice (par pastiches interposés). Le livre s'achève, comme toutes les comédies, en une promesse de réconciliation triomphant des facteurs de division.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  ULYSSE, James Joyce  » est également traité dans :

BEACH SYLVIA (1887-1962)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 606 mots

Sylvia Beach fut, avec Adrienne Monnier, l'une des grandes figures de la vie littéraire parisienne, en particulier dans les années 1920, lorsque sa librairie offrait aux écrivains expatriés un lieu de rencontre et accueillait les auteurs français qui découvraient un nouveau continent, la littérature américaine. Née le 14 mars 1887 à Baltimore (Maryland), Sylvia Woodbridge Beach fréquente peu l'éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sylvia-beach/#i_24023

JOYCE JAMES (1882-1941)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques MAYOUX
  •  • 7 702 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Alchimie d'une œuvre »  : […] Vers 1913, Joyce commençait Ulysse. Tandis que, dans Dedalus encore, la distance ou l'angle d'ironie entre Joyce et le personnage qui est son image sont peu perceptibles, il en est autrement d' Ulysse   ; Joyce est désormais assez mûr pour se voir double : non pas le fils seulement et la figure du fils qu'était Stephen, mais à la fois le fils et le père, Télémaque et Ulysse. Stephen-Télémaque, in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-joyce/#i_24023

MONOLOGUE INTÉRIEUR

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 1 030 mots
  •  • 1 média

Technique littéraire qui a joué un rôle important dans le renouvellement du roman au xx e siècle. Rendu fameux par l'usage magistral qu'en a fait James Joyce dans Ulysse (1922), le monologue intérieur (l'expression, dans son sens actuel, a été introduite par Valery Larbaud) a immédiatement suscité d'interminables et persistantes controverses portant sur sa nature exacte et sur son origine. Fau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monologue-interieur/#i_24023

Pour citer l’article

Marc PORÉE, « ULYSSE, James Joyce - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ulysse-james-joyce/