U.R.S.S.L'économie soviétique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les mécanismes de fonctionnement

On présente généralement l'économie soviétique comme un Léviathan, où toutes les décisions étaient prises du centre et où les moindres détails des activités étaient effectivement régis par un plan géant, ne laissant aucune marge de manœuvre aux exécutants. La réalité était plus complexe et plus confuse.

L'économie était subordonnée au monopole politique du Parti communiste. Le parti ne dirigeait pas formellement l'économie. Il en définissait, au sommet, les grandes orientations, le sens des réformes. À la base, il intervenait dans la gestion des unités de production par les cadres de la nomenklatura que lui-même y avait placés. La direction opérationnelle était assurée par une administration pléthorique, organisée sur la base du principe sectoriel, c'est-à-dire par grandes branches d'activité sous la responsabilité de ministères. Ces ministères transmettaient les directives centrales à leurs entreprises, mais aussi formaient avec celles-ci des cartels puissants, dont l'objectif consistait à complaire aux autorités politiques tout en assurant leurs propres intérêts matériels. Complaire aux autorités politiques signifiait exécuter formellement le plan : d'où l'importance de celui-ci.

Le plan avait pour objectif théorique de contrôler toute l'activité économique. Au fil des années et à mesure que l'économie était devenue diversifiée et complexe, il était devenu de plus en plus difficile de planifier à partir du centre tous les indicateurs quantitatifs et qualitatifs de l'activité économique. C'est pourquoi les réformes successives avaient eu pour objectif de déconcentrer, plus que de décentraliser, ce processus, en donnant plus d'autonomie aux entreprises pour la préparation et l'exécution du plan. Indépendamment même de cette volonté politique, le plan avait peu à peu perdu son efficacité sur l'économie : la masse des données à traiter était trop grande, le temps pour le faire, toujours trop court, et les données sur lesquelles on s'appuyait, fatalement biaisées parce qu'elles étaient en même temps des indicateurs statistiques et des in [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : professeur émérite de sciences économiques, université de Pau

Classification


Autres références

«  U.R.S.S.  » est également traité dans :

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 667 mots
  •  • 55 médias

Depuis le début des années 1990, la disparition de l'URSS, l'accès aux sources historiques, la libération de la mémoire ont ouvert une nouvelle étape qui permet de mieux comprendre le passé récent, mais encore largement méconnu d'un des pays qui ont le plus marqué l'histoire du xxe siècle. Rarement illusions, erreurs de jugement ont été aussi largemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s/

U.R.S.S. - Histoire institutionnelle

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE
  •  • 6 583 mots
  •  • 4 médias

Le système politique mis en place en 1917 s'est effondré en 1991. Mikhaïl Gorbatchev, devenu secrétaire général du comité central du Parti communiste de l'Union Soviétique en mars 1985 et président de l'U.R.S.S. en mars 1990, a démissionné de ses deux fonctions : en août 1991 de son poste de secrétaire général du P.C.U.S., parce que le parti avait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s-histoire-institutionnelle/

Voir aussi

Les derniers événements

11-17 septembre 2018 • Russie - ChineVastes manœuvres militaires.

Du 11 au 17, Moscou organise les plus vastes exercices militaires depuis la fin de l’URSS, baptisés « Vostok 2018 ». Selon les organisateurs, ceux-ci engagent près de trois cent mille militaires, trente-six mille blindés, mille aéronefs et quatre-vingts navires sur cinq champs de manœuvres situés [...] Lire la suite

12 août 2018 • Russie - IranConvention sur le statut de la mer Caspienne.

Les dirigeants des cinq États riverains de la mer Caspienne — la Russie, l’Iran, le Kazakhstan, l’Azerbaïdjan et le Turkménistan — signent une convention sur le statut juridique de la mer Caspienne, à Aktaou, au Kazakhstan. De 1940 à 1991, celle-ci était gérée conjointement par l’URSS et l’Iran [...] Lire la suite

25 avril 2018 • SuissePublication du rapport sur l’organisation P-26.

– pour « Projet 26 », comme le nombre de cantons de la Confédération –, cette force financée par des fonds publics sans l’aval du Parlement était destinée à mettre en place une organisation secrète de résistance en cas d’invasion du pays par l’URSS. Le rapport révèle le rôle joué par les services de renseignement britanniques dans l’approvisionnement en matériel et l’instruction des membres de la P-26. Celle-ci a été dissoute en mars 1992.  [...] Lire la suite

17 avril 2018 • IrakCondamnation d’une djihadiste française.

depuis le début de l’année, pour la plupart turques ou ressortissantes d’anciennes républiques de l’URSS, dont une centaine à la peine capitale, en application de la législation antiterroriste. Une Allemande a été la première Européenne condamnée à mort, en janvier. Une autre Française, Mélina Boughedir [...] Lire la suite

15 novembre 2016 • RussieArrestation du ministre Alexeï Oulioukaïev.

du géant pétrolier Rosneft, détenu en majorité par l’État, en échange de son approbation au rachat par celui-ci, en octobre, de la moitié du capital du groupe pétrolier public Bashneft, pour un montant de 5,2 milliards de dollars. Il s’agit de la plus haute personnalité arrêtée dans ces circonstances depuis la chute de l’URSS.  [...] Lire la suite

2-29 mai 2014 • UkraineRéférendums d'autodétermination et élection présidentielle.

Le 2, l'armée lance une nouvelle offensive en direction de Sloviansk, dans le cadre de l'opération « antiterroriste » engagée en avril contre les séparatistes prorusses. Les combats meurtriers continuent les jours suivants.Le 2 également, à Odessa, sur la mer Noire, une quarantaine de militants prorusses sont tués dans l'incendie du bâtiment où ils étaient retranchés, à la suite d'affrontements av [...] Lire la suite

1er janvier 2014 • Lettonie - Union européenneÉlargissement de la zone euro.

Membre de l'Union européenne depuis 2004, la Lettonie est le dix-huitième État à faire son entrée dans la zone euro et le deuxième État issu de l'ex-U.R.S.S. à adopter la monnaie unique, après l'Estonie en 2011.  [...] Lire la suite

4-24 décembre 2011 • RussieVictoire contestée de Russie unie aux élections législatives.

Le 4, le parti Russie unie du Premier ministre Vladimir Poutine remporte les élections législatives avec 50,1 p. 100 des suffrages et 238 sièges sur 450, perdant 15 points par rapport au scrutin précédent. Arrivé en deuxième position, le Parti communiste de Guennadi Ziouganov gagne en audience, avec 19,5 p. 100 des voix et 92 élus. Le parti social-démocrate Russie juste de Sergueï Mironov progress [...] Lire la suite

1er janvier 2011 • Estonie - Union européenneÉlargissement de la zone euro.

Membre de l'Union européenne depuis 2004, l'Estonie, pays pauvre malgré une économie dynamique, est le dix-septième État à faire son entrée dans la zone euro et le premier État issu de l'ex-U.R.S.S. à adopter la monnaie unique. Le Parlement européen avait salué en 2010 les « efforts soutenus du gouvernement et du peuple estoniens » pour satisfaire aux critères d'adhésion à la zone euro.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie LAVIGNE, « U.R.S.S. - L'économie soviétique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s-l-economie-sovietique/