TUYÈRE

LEDUC RENÉ (1898-1968)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 1 164 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un génie de la propulsion à réaction »  : […] René Leduc naît le 24 avril 1898 à Saint-Germain-lès-Corbeil, dans l’Essonne. Il quitte l’école à quatorze ans et devient apprenti mécanicien. Engagé dans l’armée en 1914, il est admis à l’école d’artillerie de Fontainebleau et sort major de sa promotion, en 1917. Démobilisé en 1919, il entre à l’École supérieure d’électricité, et obtient un diplôme d’ingénieur. En 1923, il est embauché dans les a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-leduc/#i_28487

MAGNÉTOHYDRODYNAMIQUE (M.H.D.)

  • Écrit par 
  • Jean-Loup DELCROIX
  •  • 4 454 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Génération d'électricité par conversion M.H.D. »  : […] Bien que les idées de base de la M.H.D. remontent aux travaux de Faraday, c'est surtout depuis 1955 que l'utilisation de gaz ionisés dans des convertisseurs d'énergie a fait l'objet de travaux importants. Le but recherché est la mise au point de générateurs à induction transformant directement l'énergie interne d'un gaz chaud en énergie électrique sans passer par l'intermédiaire de machines tourn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetohydrodynamique/#i_28487

MISSILES

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 5 086 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le pilotage »  : […] Le pilotage des missiles balistiques s'effectue par action sur la direction de la poussée, c'est-à-dire sur le jet propulsif. Aujourd'hui, les systèmes de pilotage mettent essentiellement en œuvre des tuyères articulées à la cardan pour la propulsion à liquides et des tuyères à butée flexible pour la propulsion à propergols solides. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/missiles/#i_28487

MOLÉCULAIRES JETS & FAISCEAUX

  • Écrit par 
  • Roger CAMPARGUE
  •  • 5 695 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Jets et faisceaux moléculaires supersoniques (de 0,01 à 40 électronvolts) »  : […] Dans une analyse théorique de 1951, A. Kantrowitz et J. Grey ont suggéré de remplacer l'effusion thermique par une extraction de jet supersonique libre . Un tel jet est formé dans une enceinte sous vide reliée à un réservoir de gaz ou de vapeur à haute pression (par exemple de 1 à 200 bar) à travers une microtuyère généralement cylindrique. Son diamètre D est par exemple de 0,1 mm mais toujours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jets-et-faisceaux-moleculaires/#i_28487

NAVIRES - Hydrodynamique navale

  • Écrit par 
  • Serge BINDEL
  •  • 8 139 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Propulseurs autres que l'hélice classique »  : […] La voile, seul moyen de propulsion possible avec la rame jusqu'à la fin du xviii e  siècle, utilise l'énergie du vent. C'est, en gros, une aile portante souple qui est soumise à une force normale à la vitesse incidente du vent (vitesse relative), force qui propulse le navire dans une direction faisant un certain angle (appelé dérive) avec son axe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navires-hydrodynamique-navale/#i_28487

PROPULSION NAVALE

  • Écrit par 
  • Serge BINDEL, 
  • Michel BONNOTTE, 
  • Jacques HARTWEG, 
  • Roger ROUDIL
  •  • 4 772 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Propulseurs autres que l'hélice classique »  : […] À part la roue à aubes, connue depuis le début du xix e  siècle, et l'hélice à pales orientables, qui se comporte comme une hélice classique une fois son pas fixé, de nombreuses solutions ont été proposées pour satisfaire au mieux à des besoins particuliers. Bien peu d'entre elles cependant ont donné lieu à des réalisations pratiques significative […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propulsion-navale/#i_28487

SOUFFLERIES

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 6 230 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La soufflerie S4 de Modane (France) »  : […] Les souffleries à très haute vitesse répondent aux besoins spécifiques des missiles stratégiques, des fusées et des véhicules spatiaux. Lors d’une rentrée atmosphérique, ce sont des vitesses de l’ordre de 20 000 km/h qui sont atteintes. La première catégorie des souffleries hypersoniques est constituée de souffleries qualifiées de « froides » (dites aussi souffleries à basse enthalpie), c’est-à- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/souffleries/#i_28487

THERMODYNAMIQUE - Thermodynamique technique

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 2 517 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Application du premier principe aux machines thermiques. Travail utile et détente de Joule-Thomson »  : […] Au point de vue de la thermodynamique, une machine thermique est un système ouvert, car elle comporte généralement une section d'entrée A et une section de sortie B pour le fluide en évolution. Le travail correspondant Δ p V =  p B V B  −  p A V A , fourni par la machine, s'ajoute algébriquement au travail utile […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-thermodynamique-technique/#i_28487