TUCUNA ou TUKUNA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Indiens habitant les berges des affluents septentrionaux de l'Amazone-Solimões ainsi que le cours supérieur des rivières qui se jettent dans le Putumayo-Iça. À la disparition des Indiens Omagua, leurs ennemis traditionnels, les Tucuna s'installèrent dans les îles et sur les rives du Solimões. Toute cette région, plate, est couverte par la jungle amazonienne. Les Tucuna parlent une langue indépendante des grandes familles linguistiques de l'Amérique du Sud.

Ils cultivent le manioc, amer et doux, le maïs, et divers tubercules ; ils sont aussi de très habiles pêcheurs. Ils fabriquent de la poterie, de la vannerie et des représentations zoomorphes en écorce. Mais les Tucuna sont surtout de bons sculpteurs sur bois, comme en témoignent leurs outils et leurs armes souvent décorées. Les armes les plus courantes sont l'arc, la flèche et une sarbacane de trois mètres de long qui utilise des flèches de trente centimètres de longueur. Le poison dont ils imprègnent leurs projectiles est le plus efficace du bassin de l'Amazone, mais on ne le fabrique plus guère.

La société tucuna est divisée en deux moitiés exogames patrilinéaires, subdivisées chacune en plusieurs clans. Ces moitiés n'ont pas de prérogatives exclusives, sauf l'usage de certains instruments de musique dans les cérémonies. Cette exogamie est scrupuleusement respectée et dans les années 1940 sa violation était encore punie de mort.

Les Tucuna croient à l'existence d'un monde supérieur habité par la déesse Tae, liée à la punition des péchés, et d'un monde inférieur habité par les démons. Leur héros civilisateur est Dyaé, qui créa les hommes, leur donna les lois et les coutumes tribales ainsi que les éléments les plus importants de leur culture matérielle. Des mouvements messianiques ont éclaté chez les Tucuna qui croyaient avoir offensé Dyaé, en laissant corrompre leur culture spirituelle par le contact avec la civilisation occidentale.

À la fin des années 1980, 4 600 Tucunas étaient recensés.

—  Susana MONZON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TUCUNA ou TUKUNA  » est également traité dans :

MASQUES - Le masque en Amérique

  • Écrit par 
  • Christian DUVERGER
  •  • 3 653 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Ethnologie du masque en Amérique »  : […] Si le masque-instrument de transfiguration n'a apparemment connu qu'une modeste implication rituelle ou festive dans l'univers précolombien, il est, en revanche, largement répandu actuellement dans les communautés indigènes d'Amérique. De l'Alaska à la Terre de Feu, la quasi-totalité des groupes ethniques utilisent des masques lors de fêtes coutumières et traditionnelles. La plus grande variété p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masques-le-masque-en-amerique/#i_45073

Pour citer l’article

Susana MONZON, « TUCUNA ou TUKUNA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tucuna-tukuna/