TUBERCULOSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Histoire de la tuberculose

Ancienneté de la maladie

La maladie tuberculeuse semble bien avoir existé de tout temps. Cette ancienneté est attestée par trois types de documents : des vestiges humains, des représentations artistiques anthropomorphes, quelques textes médicaux faisant état de symptômes ou de syndromes dont tous n'appartiennent pas, bien entendu, à la tuberculose. L'anthropologie préhistorique, étayée par les techniques les plus récentes de la paléopathologie, a permis de retrouver des traces de tuberculose osseuse remontant au moins à l'époque néolithique, aussi bien dans le Nouveau Monde que dans l'Ancien Monde. En 2005, une équipe de l'Institut Pasteur menant l'analyse génétique de souches responsables de tuberculose humaine en Afrique de l'Est a fait remonter à 3 millions d'années l'ancêtre de Mycobacterium tuberculosis.

La tuberculose n'était pas très fréquente dans l'Égypte pharaonique. L'égyptologue Ruffer a néanmoins étudié une forme vertébrale de tuberculose sur une momie de la XXIe dynastie (vers l'an 1000 av. J.-C.). En ce qui concerne les formes pulmonaires, les documents anatomiques sont moins convaincants, car le rituel de la momification exigeait que les viscères fussent extirpés du cadavre pour être placés dans des vases canopes où ils se sont mal conservés. Cette rareté de la tuberculose en Égypte s'explique sans doute par le fait que ce pays chaud et sec jouit d'un climat qui était déjà, dans l'Antiquité, réputé favorable aux phtisiques. Les documents sont plus rares encore chez les Mésopotamiens qui nous ont laissé peu de vestiges humains. Sur les tablettes médicales rédigées en caractères cunéiformes, les descriptions sont, dans l'ensemble, peu explicites.

La Bible non plus que le Talmud ne contiennent aucune description de la tuberculose chez l'homme, bien que cette infection figure parmi les nombreux châtiments dont le Tout-Puissant menace son peuple en cas d'infraction à ses commandements (Lévitique, Deutéronome).

On retrouve la piste de l'infect [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 16 pages



Médias de l’article

Robert Koch

Robert Koch
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

La streptomycine contre la tuberculose

La streptomycine contre la tuberculose
Crédits : Hulton Getty

photographie

Rudolf Virchow

Rudolf Virchow
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Radiologie : dépistage de la tuberculose pulmonaire

Radiologie : dépistage de la tuberculose pulmonaire
Crédits : Collection Guy Pallardy

photographie





Écrit par :

  • : professeur honoraire à l'Institut Pasteur, membre de l'Académie de médecine
  • : professeur honoraire à la faculté de médecine de Paris, chaire d'histoire de la médecine

Classification


Autres références

«  TUBERCULOSE  » est également traité dans :

TUBERCULOSE MULTIRÉSISTANTE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 982 mots
  •  • 2 médias

La tuberculose est une maladie grave provoquée par une mycobactérie appelée Mycobacterium, appartenant au groupetuberculosis, découverte par Robert Koch en 1882. Elle affecte surtout les poumons, mais peut atteindre les os (mal de Pott) et de nombreux […] Lire la suite

ACTINOMYCÈTES

  • Écrit par 
  • Hubert A. LECHEVALIER
  •  • 3 467 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les Actinomycètes pathogènes »  : […] Peu de maladies des plantes sont provoquées par les Actinomycètes. Notons une gale de la pomme de terre ( potato scab ) causée par Streptomyces scabies et une gale de la patate douce ( S. ipomoeae ). Des Streptomyces peuvent aussi s'attaquer à la betterave à sucre et à de jeunes plants de pommiers et d'érables à sucre. De plus, Nocardia vaccinii est la cause d'une gale des myrtilliers. De nomb […] Lire la suite

KOCH BACILLE DE

  • Écrit par 
  • Paul MAZLIAK
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Après avoir identifié le bacille du charbon (1876), le médecin allemand Robert Koch (1843-1910) développa la culture des microbes sur milieu nutritif stérile solide et isola le bacille de la tuberculose en 1882. La règle d'or de la bactériologie médicale, codifiée par Koch, fut d'obtenir des cultures pures des germes prélevés dans les produits pathologiques, de vérifier ensuite sur une espèce anim […] Lire la suite

CALENDRIER VACCINAL 2018

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 237 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les vaccinations obligatoires et recommandées de la petite enfance »  : […] Le calendrier vaccinal 2018 impose un bloc de onze vaccinations obligatoires au lieu de trois auparavant pour les sujets de la petite enfance . Ces vaccinations conditionnent l’entrée en collectivité des enfants nés à partir du 1 er  janvier 2018. Il s’agit des vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (trois vaccins déjà obligatoires), la coqueluche, les infections à H a emoph […] Lire la suite

CHANCRES

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 435 mots
  •  • 1 média

Désignation traditionnelle de certaines ulcérations cutanées ou muqueuses qui accompagnent l'inoculation de certains microbes : tréponème de la syphilis, bacille de Ducrey, bacille de Koch . Le chancre syphilitique survient trois semaines après la contagion. Sur les muqueuses, il est classiquement indolore ; arrondi, de niveau avec la muqueuse, propre, vernissé, il repose sur une base indurée. Il […] Lire la suite

COXALGIE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 148 mots

Ostéoarthrite tuberculeuse de la hanche, la coxalgie est une maladie de l'enfant et de l'adulte jeune. Elle se caractérise par la douleur au niveau de l'articulation de la hanche, avec limitation des mouvements et syndrôme de périarthrite (contracture, atrophie musculaire). Le diagnostic est essentiellement radiologique, montrant un interligne articulaire flou, pincé, et des remaniements osseux. U […] Lire la suite

ÉRYTHÈME NOUEUX

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 327 mots

L'éruption de nodules de siège dermo-hypodermique caractérise l'érythème noueux. La taille de ces nodules est variable — d'un pois à une noix —, ils sont légèrement saillants, peu mobiles sur les plans profonds, de consistance ferme, douloureux à la pression. Le tégument qui les recouvre, rouge au début, passe par la suite par toutes les couleurs des ecchymoses : violacée, bleue, brune, jaunâtre, […] Lire la suite

GÉNITAL APPAREIL

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Bernard JAMAIN, 
  • Maurice PANIGEL
  • , Universalis
  •  • 14 776 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Tuberculose génitale »  : […] L'atteinte tuberculeuse de l'appareil génital de la femme reste une des causes les plus importantes de la stérilité féminine. Elle a été longtemps méconnue, car elle reste le plus souvent latente. En effet, à côté des formes fibro-cancéreuses connues depuis longtemps, il existe des formes entièrement latentes pour lesquelles on a du mal à retrouver une pleurésie, un érythème noueux, une primo-inf […] Lire la suite

GOMMES, pathologie

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 504 mots

Lésions inflammatoires de l'hypoderme, circonscrites, de nature infectieuse, et tendant à s'ulcérer, les gommes évoluent en quatre stades : crudité , avec nodule solide, nettement limité ; ramollissement de la lésion qui s'accroît, devient fluctuante en son centre et adhère à la peau ; ulcération et fistulisation , correspondant à l'élimination de la matière ramollie ; enfin, cicatrisation laiss […] Lire la suite

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - La santé aux armées

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 4 532 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Maladies : les fléaux sociaux »  : […] Ce n’est pas des grandes épidémies de guerre que vient la principale menace pour la santé des troupes, mais des deux « fléaux sociaux » familiers à la société française du début du xx e  siècle, tuberculose et syphilis. À partir de 1916, les services de santé se montrent très alarmistes devant l’explosion de ces deux pathologies qui n’étaient pas au rang des priorités de 1914, mais que l’enliseme […] Lire la suite

HÉMOPTYSIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 192 mots

Rejet, au cours d'un effort de toux, de sang en provenance de l'arbre broncho-trachéal, à l'exclusion des saignements buccaux (d'origine digestive ou rhinopharyngée notamment). L'hémoptysie met rarement la vie en danger par son abondance ; mais sa valeur sémiologique considérable justifie toujours un bilan clinique et paraclinique très complet, comprenant le plus souvent une radiographie pulmonair […] Lire la suite

HYGIÈNE

  • Écrit par 
  • Philippe HARTEMANN, 
  • Maurice MAISONNET
  •  • 9 488 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le XIXe siècle : premières réalisations d'envergure »  : […] Au xix e  siècle fut mis sur pied, pour la première fois, un important programme de véritable santé publique. Les épidémies sévissaient toujours et entraînaient une forte mortalité et, pour lutter contre elles, la quarantaine et l'incinération de tout ce que le malade avait pu toucher constituaient les principaux recours . En Angleterre, où l'industrie se développait rapidement, les « hygiénistes  […] Lire la suite

KOCH ROBERT (1843-1910)

  • Écrit par 
  • Jean BRETEY, 
  • Universalis
  •  • 1 688 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le découvreur de germes pathogènes »  : […] En 1882, Koch qui, depuis deux ans a été nommé au Bureau impérial de la Santé, à Berlin, publie la découverte du bacille qui porte son nom, l'agent de la tuberculose ; il obtient des cultures pures du bacille, et, en concentrant celles-ci, il découvre la « lymphe », qui sera appelée tuberculine par la suite. Il y voit le remède spécifique de la tuberculose, qui doit guérir de façon certaine tout […] Lire la suite

LARYNX, pathologie

  • Écrit par 
  • Marcel AUBRY, 
  • Bernard MEYER
  •  • 1 981 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les laryngites »  : […] Les laryngites aiguës sont banales, elles peuvent être dues aux virus (grippe) ou aux microbes, comme la classique laryngite diphtérique ( croup). Elles se manifestent par un enrouement et une douleur à la déglutition. L'image laryngoscopique montre un larynx rouge dans son ensemble, spécialement au niveau des cordes vocales qui peuvent être plus ou moins infiltrées. Le repos vocal et des inhala […] Lire la suite

LUMIÈRE AUGUSTE (1862-1954)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 354 mots
  •  • 1 média

Frère de Louis Lumière, de deux ans son aîné , Auguste prit une grande part dans la gestion de l'entreprise familiale, au côté de leur père Antoine. Auguste Lumière n'a jamais nié que c'est à son frère seul que revient le mérite de l'invention du cinématographe. Ses dispositions le portaient plutôt vers la chimie et vers la recherche médicale. Dans ce domaine, il fait preuve d'un esprit novateur […] Lire la suite

LUPUS TUBERCULEUX

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 174 mots

Le lupus tuberculeux peut soit résulter d'une dissémination hématogène du bacille de Koch, soit, quoique plus rarement, représenter une des modalités de la primo-infection. Le placard lupique est formé par l'agglomération de lupomes, petites masses enchâssées dans le derme et d'une translucidité particulière que précise la vitropression ; il évolue par poussées successives au cours desquelles il s […] Lire la suite

MALADIES INFANTILES

  • Écrit par 
  • Constantin MISSIRLIU
  • , Universalis
  •  • 3 363 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sensibilité aux infections microbiennes »  : […] Les agressions infectieuses commencent à la naissance et se poursuivent toute la vie, entraînant une réponse humorale mesurable : la réponse immunitaire, déclenchée dès que sont alertés les mécanismes tissulaires que l'on peut considérer comme étant la mémoire tissulaire de l'organisme. Cette mémoire comporte, chez le petit enfant, une part d'information héréditaire mais aussi une part d'informat […] Lire la suite

MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 10 465 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le rôle de l’évolution des génomes des agents infectieux dans l’émergence des maladies »  : […] Le franchissement de la barrière d’espèces est un événement génétique qui affecte aussi bien l’agent pathogène que ses hôtes. Avec la généralisation des techniques de la génomique, on constate que des modifications des génomes des micro-organismes pathogènes sont à l’origine de pratiquement toutes les variations de leurs caractéristiques et de leur émergence, et, de manière plus générale, des vari […] Lire la suite

MÉDECINE - Médecine préventive

  • Écrit par 
  • Maurice CLOAREC
  •  • 3 414 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Rappel historique »  : […] Le souci d'éviter, donc de prévenir, une maladie ou un accident a depuis longtemps permis de protéger une population saine contre la transmission de maladies. Il s'agissait alors de pratiquer des mesures d'exclusion aboutissant à l'isolement des sujets malades ; c'est le principe des léproseries et plus tard des sanatoriums. Pour enrayer la propagation des grandes épidémies, on employait des mesur […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

6-17 mai 2019 • Belgique • Évacuation de migrants d’une gare bruxelloise.

Le 6, les chauffeurs de bus de la compagnie De Lijn, suivis le 7 par leurs collègues de la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (STIB), décident de ne plus marquer les arrêts autour de la gare du Nord de Bruxelles, craignant la contagion par la gale et la tuberculose dont souffrent [...] Lire la suite

23 novembre - 7 décembre 1988 • Afrique du Sud • Clémence pour les « six de Sharpeville » et pour Nelson Mandela

de sa maison en septembre 1984. Ce jugement avait provoqué une campagne de mobilisation internationale en leur faveur. Le 24, les autorités annoncent que Nelson Mandela, arrêté en 1962 et condamné à la prison à vie en 1964, ne retournera pas dans la prison, qu'il a quittée en août pour cause de tuberculose : le 7 décembre, à l'issue de sa convalescence, il est placé en résidence surveillée dans une clinique privée.  [...] Lire la suite

12-31 août 1988 • Afrique du Sud • Hospitalisation de Nelson Mandela

Le 12, Nelson Mandela, chef historique de l'A.N.C. (Congrès national africain), âgé de soixante-dix ans et en prison depuis 1962, est hospitalisé au Cap : il est atteint de tuberculose. Le 17, le président Pieter Botha lui souhaite un prompt rétablissement et renouvelle sa proposition présentée [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean BRETEY, Charles COURY, « TUBERCULOSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tuberculose/