TSONG-KHA-PA (1357-1419)

DGE-LUGS-PA ou SECTE DES BONNETS JAUNES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 330 mots

École bouddhiste dominante au Tibet depuis le xvii e   siècle, la tradition des dGe-lugs-pa (« modèle de vertu » en tibétain), surnommé secte des Bonnets jaunes, est la secte dont sont issus le dalaï-lama et le panchen-lama. L'appellation de Bonnets jaunes vient des coiffes jaunes portées par les dGe-lugs-pa pour se distinguer des Karma-pa, coiffés de bonnets rouges. Le courant dGe-lugs-pa est f […] Lire la suite

MONGOLIE, histoire

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 17 559 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'introduction du lamaïsme jaune »  : […] Toutefois, l'œuvre d'Altan-khan la plus lourde de conséquences pour l'avenir des Mongols fut la réintroduction, du bouddhisme sous la forme du lamaïsme tibétain réformé par Tsongkhapa (1356-1419), ou secte jaune (par opposition à la secte rouge ou lamaïsme non réformé de Padmasambhava). Certes, les nomades avaient déjà été touchés par l'influence du bouddhisme sino-indien dès une époque ancienne  […] Lire la suite

TIBET (XIZIANG)

  • Écrit par 
  • Chantal MASSONAUD, 
  • Luciano PETECH, 
  • David SNELLGROVE, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 26 824 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les origines »  : […] Au sein de ce monde culturel et religieux de monastères et de sectes qui s'entredéchirent surgit soudain le grand maître Tsong-kha-pa (1357-1419). Il vint au Tibet central du Kukunor en Extrême-Orient et commença par étudier sous les maîtres les plus illustres du temps, appartenant à toutes les variétés d'ordres religieux. Il fut impressionné surtout par le couvent bKa-'gdams-pa de Re-ting, où il […] Lire la suite