TROUBLES SCHIZOPHRÉNIQUES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aspect historique

Le terme « schizophrénie » a été forgé, sur le grec schizen (« fendre ») et phren (« âme, esprit »), par le psychiatre suisse Eugen Bleuler pour désigner une entité pathologique. Il l’utilise pour la première fois en 1911 lorsqu’il présente son traité intitulé : Dementia praecox oder Gruppe der Schizophrenien. Cet auteur reprend notamment les observations cliniques d’un psychiatre allemand, Emil Kraepelin qui, en les systématisant, avait proposé dès 1896 cette notion de dementia praecox (« démence précoce »).

Par sa construction, le mot « schizophrénie » souligne une caractéristique centrale du trouble : la présence d’une scission (Spaltung) ou dissociation du fonctionnement psychique, véritable dislocation de la pensée, de l’affectivité, de la vie relationnelle et de l’appréhension du réel. Le terme a été conservé, dans la majorité des langues, sauf en japonais, pour désigner cette maladie.

L’hétérogénéité de cette maladie, qui peut prendre des formes cliniques très diverses – hébéphrénie, catatonie ou encore forme paranoïde – caractérisées par Kraepelin, justifie la notion de « groupe des schizophrénies ». Si cette expression n’est plus utilisée, différents sous-types de cette maladie ont été décrits, correspondant aux principales formes cliniques définies dans les classifications internationales (la Classification internationale des maladies de l’Organisation mondiale pour la santé et le Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux de l’American Psychiatric Association). Les « troubles schizophréniques » sont regroupés avec les « autres troubles psychotiques », au sein des « psychoses délirantes chroniques ». Il faut noter qu’historiquement, jusqu’à la fin du xxe siècle, la classification d’usage française opposait schizophrénie et délires chroniques (dont les délires paranoïaques).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

  • : professeur de psychiatrie, chef de service, CHU Clermont-Ferrand, université Clermont Auvergne

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre-Michel LLORCA, « TROUBLES SCHIZOPHRÉNIQUES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-schizophreniques/