COMPORTEMENT TROUBLES DU

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DES TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS

  • Écrit par 
  • Martine BOUVARD
  •  • 1 060 mots

Les obsessions et les rituels sont décrits depuis très longtemps : par exemple, la scrupulosité morbide – qui peut s’apparenter à la rumination obsessionnelle – rapportée par les moines, en médecine les « monomanies raisonnantes » d’Esquirol ou encore la folie du doute notée par Legrand du Saulle évoquent des caractéristiques du trouble obsessionnel compulsif. Cependant, il revient à Pierre Janet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-des-troubles-obsessionnels-compulsifs/#i_4044

ADLER ALFRED (1870-1937)

  • Écrit par 
  • Alfred MEYER
  •  • 2 593 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La théorie de la psychologie individuelle »  : […] La psychologie adlérienne ne considère pas le symptôme nerveux comme un fait pathologique circonscrit et isolé, mais comme une manifestation inhérente au comportement unifié de la personne. Ainsi, elle tend à s'éloigner du symptôme pour comprendre l'individu dans sa totalité. Lorsque les causes organiques ont été éliminées avec certitude, se pose la question de la signification d'un symptôme morbi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-adler/#i_4044

AGRESSIVITÉ, éthologie

  • Écrit par 
  • Philippe ROPARTZ
  •  • 3 918 mots

Dans le chapitre « Le substrat nerveux »  : […] Les neurophysiologistes et les physiologistes du comportement sont parvenus à localiser les substrats nerveux de l'agression au niveau de structures sous-corticales et diencéphaliques : amygdale et hippocampe dans le système limbique (cf.  système limbique ), hypothalamus latéral dans le diencéphale. Une stimulation électrique des noyaux amygdaliens fait apparaître des c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agressivite-ethologie/#i_4044

ALCOOLISME

  • Écrit par 
  • Marie CHOQUET, 
  • Michel CRAPLET, 
  • Henri PÉQUIGNOT, 
  • Alain RIGAUD, 
  • Jean TRÉMOLIÈRES
  •  • 10 033 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Effets neuro-psychiques »  : […] Généralement consommé comme un stimulant, l'alcool en réalité se rapproche plutôt des anesthésiques. Il fut le premier anesthésique connu en chirurgie générale. Dans la classification actuelle des substances qui agissent sur le système nerveux, il se rapproche des tranquillisants dont l'effet électif est l'apaisement de l'angoisse. L' intoxication alcoolique aiguë a été très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcoolisme/#i_4044

ALCOOLISME FŒTAL

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 896 mots

Depuis 2007, toutes les bouteilles d'alcool en France comportent un pictogramme pour mettre en garde les femmes enceintes sur les risques de la consommation d'alcool pour le fœtus. Bien qu'à peine visible, ce dessin a constitué une petite révolution dans notre pays viticole, en symbolisant le message que toute consommation d'alcool peut être dangereuse pendant la grossesse. Repoussée pendant plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alcoolisme-foetal/#i_4044

ALIMENTATION (Aliments) - Prise alimentaire

  • Écrit par 
  • Jacques LE MAGNEN, 
  • Jean-Louis SCHLIENGER
  •  • 4 268 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les séquences de la prise alimentaire »  : […] L' acte de se nourrir, obligatoire, est conditionné par des facteurs endogènes physiologiques, modulés par divers déterminants socioculturels et psychologiques, dont l'importance est majeure dans l'espèce humaine. Il a la particularité d'être discontinu alors que les besoins nutritionnels qu'il permet de satisfaire sont continus et s'intègre dans le cadre plus vaste du comportement alimentaire. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-aliments-prise-alimentaire/#i_4044

ALIMENTATION (Comportement et pratiques alimentaires) - Troubles du comportement

  • Écrit par 
  • Laurence APFELBAUM-IGOIN
  •  • 3 348 mots
  •  • 1 média

La définition des troubles du comportement alimentaire renvoie à la comparaison avec un comportement normal. Or, si l'on peut décrire, pour une population donnée, une prise alimentaire moyenne quant à la quantité, au nombre de repas ou au type d'aliments les plus fréquents, la variabilité est très grande d'un individu à un autre, sans qu'on puisse parler pour autant, à propos de ceux qui s'écarte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-comportement-et-pratiques-alimentaires-troubles-du-comportement/#i_4044

ANOREXIE

  • Écrit par 
  • Bernard BRUSSET
  •  • 2 783 mots

Dans le chapitre « Les caractéristiques du syndrome »  : […] Depuis quelques dizaines d'années, le caractère secondaire des aspects neuro-endocriniens de l'anorexie étant très généralement reconnu, l'on s'est efforcé de prendre en considération les facteurs psychologiques. Le syndrome, dès lors, s'est trouvé réduit à un simple symptôme, tel que la perte d'appétit qui se rencontre dans la dépression au sens strict et dans les maladies les plus diverses, ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anorexie/#i_4044

ANXIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Daniel WIDLÖCHER
  •  • 2 615 mots

C'est seulement au cours de la seconde moitié du xix e siècle que le concept d' anxiété apparaît dans le domaine de la pathologie. Jusqu'alors, les peurs irraisonnées étaient considérées comme une expression, parmi d'autres, des passions tristes ou d'une erreur de jugement proche du délire. Morel, psychiatre parisien, décr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anxiete/#i_4044

APPROCHES TRANSVERSALE ET LONGITUDINALE EN PSYCHOLOGIE DU DÉVELOPPEMENT

  • Écrit par 
  • Henri LEHALLE
  •  • 1 042 mots

S’informer sur le développement des enfants et des adolescents impose de pouvoir comparer leurs comportements aux différents âges. Pour cela, diverses approches méthodologiques sont possibles. Selon une première approche « transversale », les groupes d’âge à comparer sont constitués par des échantillons d’enfants différents : autant d’échantillons que de groupes d’âge. À chaque âge, on note les co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/approches-transversale-et-longitudinale-en-psychologie-du-developpement/#i_4044

ASTASIE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 67 mots

Ce symptôme qui réalise une véritable « apraxie de la marche » se rencontre dans les lésions bilatérales du cortex frontal ou des noyaux lenticulaires. L'astasie-abasie est l'impossibilité de maintenir la station debout et de marcher, en l'absence de paralysie et sans qu'existent des troubles du tonus et de la sensibilité profonde ou des troubles cérébelleux. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astasie/#i_4044

AUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques HOCHMANN
  •  • 3 356 mots
  •  • 1 média

En 1943, un pédopsychiatre américain, Leo Kanner (1894-1981) , empruntait au Suisse Eugen Bleuler le terme « autisme », jusque-là réservé à un des symptômes de la schizophrénie, pour en différencier ce qu'il appelait « un trouble inné du contact affectif » apparu souvent dès la naissance ou, au moins, avant trois ans, d'où son appellation exacte d'autisme infantile précoce. Ce trouble s'exprim […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autisme/#i_4044

AUTISME (PRISE EN CHARGE DE L')

  • Écrit par 
  • Marie-Ève HOFFET
  •  • 2 658 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les thérapies comportementales  »  : […] Des associations de parents d'autistes demandent, à juste titre, que leur enfant s'intègre le mieux possible à la vie de famille et à la vie en société, pour qu'il puisse continuer à s'insérer au mieux dans l'environnement habituel . Par ailleurs, elles veulent faire sortir l'autisme de la pathologie mentale, le faire entrer dans le handicap d'origine organique ou génétique. Certaines ont demandé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autisme-prise-en-charge-de-l/#i_4044

AUTOMATE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BEAUNE, 
  • André DOYON, 
  • Lucien LIAIGRE
  •  • 6 638 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'automatisme ambulatoire »  : […] En 1888, à l'hôpital de la Salpêtrière, l'automate gagne une nouvelle métamorphose. Présentant des vagabonds à ses « leçons du mardi », Charcot crée pour eux le terme d'automate ambulatoire. Cette maladie mentale se définit comme « une impulsion à partir et aller devant soi, dans un état variable d'obnubilation de la conscience et sans but défini. Il se présente surtout chez les névropathes : hys […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/automate/#i_4044

BATESON GREGORY (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 3 288 mots

Dans le chapitre « Les propositions théoriques sur l'alcoolisme et la schizophrénie »  : […] Fort de ses convictions épistémologiques nouvelles qui sont fondées sur la cybernétique et la théorie des systèmes et qui coïncident avec ses recherches au Veterans Administration Hospital de Palo Alto en Californie, Bateson continue d'approfondir les questions relatives au « soi » dans la relation complémentaire de celui-ci avec le système plus vaste qui l'inclut. Comment interpréter les succès d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregory-bateson/#i_4044

CONDITIONNEMENT

  • Écrit par 
  • Marc RICHELLE
  •  • 5 027 mots

Dans le chapitre « Les névroses expérimentales »  : […] Des désordres du comportement, associés à des réactions émotionnelles et, éventuellement, à des troubles physiologiques plus ou moins durables, peuvent résulter de certaines situations particulières de conditionnement. Parmi les phénomènes les plus classiques, on retiendra : les conditionnements discriminatifs poussés jusqu'aux limites de discrimination du sujet ; l'interférence, dans une expéri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conditionnement/#i_4044

IMPUISSANCE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LERICHE
  •  • 634 mots

Le terme d'impuissance recouvre une très grande complexité de faits cliniques. E. Bergler définit ce trouble de la réaction sexuelle de l'homme comme « une inhibition centrale qui se manifeste localement au niveau du pénis, organe exécutif de la sexualité masculine ». On peut distinguer trois grandes formes d'impuissance : –  l'impuissance érective : c'est l'absence (rare) ou l'insuffisance de l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impuissance/#i_4044

IMPULSIVITÉ

  • Écrit par 
  • Joël BILLIEUX
  •  • 907 mots

L’impulsivité, définie globalement comme la tendance à exprimer des comportements excessifs et non planifiés, est un concept intégré dans les principaux modèles de la personnalité. L’impulsivité représente également une dimension psychologique importante pour la compréhension et le diagnostic d’un grand nombre de troubles psychopathologiques et neurologiques. Au cours des dernières décennies, un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impulsivite/#i_4044

MALADIES MENTALES

  • Écrit par 
  • Paul SIVADON
  • , Universalis
  •  • 5 762 mots

Les maladies mentales désignent génériquement des pathologies dont les symptômes les plus apparents se situent au niveau des fonctions mentales du sujet . C'est dire qu'il peut s'agir aussi bien d'une maladie liée à une atteinte organique du cerveau, une démence par exemple, que d'un trouble du comportement lié à une anomalie fonctionnelle plus ou moins subtile telle qu'une perversion. Ce n'est p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maladies-mentales/#i_4044

MUSICOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Marie-Ève HOFFET
  •  • 1 913 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Bases théoriques contemporaines de la musicothérapie »  : […] Si les effets bénéfiques de la musicothérapie sur des troubles psychiques ou comportementaux sont indéniables, du moins telle qu’elle est utilisée pour compléter l’arsenal thérapeutique classique, on peut se demander quelles sont les bases théoriques et expérimentales de ce constat. Parmi les tentatives d’explication rationnelle des bénéfices de la musicothérapie dans certaines thérapies de pers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicotherapie/#i_4044

NEUROSCIENCES COGNITIVES

  • Écrit par 
  • Michèle FABRE-THORPE, 
  • Simon THORPE
  •  • 4 855 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Interactions sociales et neurosciences cognitives »  : […] Dans toute tâche cognitive, les décisions d'un individu dépendent tout à la fois de ses motivations internes et des conséquences de ces décisions sur le réseau social complexe auquel il appartient. Décoder les émotions et les intentions d'autrui d'après ses expressions faciales et la direction de son regard est indispensable pour établir des relations sociales harmonieuses. Les neurosciences cogn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-cognitives/#i_4044

OBÉSITÉ (psychologie)

  • Écrit par 
  • Catherine DEVIDAL
  •  • 1 127 mots

En 1997, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini l’obésité comme une accumulation excessive de graisse corporelle pouvant nuire à la santé. L’indice de masse corporelle (IMC) et la mesure du tour de taille permettent de déterminer le niveau d’adiposité et la répartition des tissus adipeux. Toujours selon l’OMS, 35 p. 100 des adultes sont en situation d’obésité dans le monde, y compris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obesite-psychologie/#i_4044

PERSONNALITÉ

  • Écrit par 
  • Jérôme ROSSIER
  •  • 5 262 mots

Dans le chapitre « Évaluation de la personnalité »  : […] La personnalité d’un individu peut être évaluée par diverses méthodes telles que l’observation clinique et l’observation systématique en situation, mais la plus courante consiste à utiliser des questionnaires ou inventaires de la personnalité. Ces inventaires demandent à l’individu soit de se décrire à l’aide d’adjectifs soit de décrire ses comportements habituels. Il en existe un grand nombre, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/personnalite/#i_4044

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DES RELATIONS PARENTS-ENFANTS

  • Écrit par 
  • Nicolas FAVEZ
  •  • 1 775 mots

Dans le chapitre « La relation mère-enfant »  : […] Un grand nombre de recherches ont montré les liens entre, d’une part, les dispositions mentales de la mère et, d’autre part, ses aptitudes à s’occuper de son enfant. Il y a en effet une motivation de base qui la porte à prendre soin de l’enfant dès la naissance, conjuguée à une capacité à se le représenter comme un individu autonome et séparé d’elle, à comprendre ses états internes et à ressentir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-des-relations-parents-enfants/#i_4044

PSYCHOLOGIE CLINIQUE DE L'ANXIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Alexandre HEEREN
  •  • 995 mots

Dans le chapitre « Les catégories de troubles anxieux  »  : […] Sous l’impulsion de ces travaux, les systèmes internationaux de classification des maladies, dont le Manuel d iagnostique et s tatistique des t roubles m entaux (D.S.M), ont progr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-clinique-de-l-anxiete/#i_4044

PSYCHOLOGIE EN MILIEU CARCÉRAL

  • Écrit par 
  • Nathalie PRZYGODZKI-LIONET
  •  • 1 639 mots

Dans le chapitre « Interventions des psychologues auprès des personnes détenues »  : […] Même si les pratiques psychologiques sont encadrées différemment d’un pays à l’autre, les psychologues intervenant auprès des détenus participent généralement à leur prise en charge thérapeutique, à l’évaluation de leur dangerosité ainsi qu’à l’élaboration de programmes d’éducation (à la santé et à la citoyenneté) et de prévention de la récidive. Plusieurs enquêtes menées en milieu carcéral ont mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-en-milieu-carceral/#i_4044

PSYCHOMOTRICITÉ

  • Écrit par 
  • Michel BERNARD
  •  • 3 266 mots

Dans le chapitre « Syndromes et types psychomoteurs selon Wallon »  : […] Le mouvement n'intervient pas seulement dans le développement psychique de l'enfant, il influe aussi sur son comportement proprement individuel. Chaque individu a une complexion motrice personnelle qui dépend des réglages variables de ses différentes activités musculaires. C'est ce que Wallon appelle un « type psychomoteur ». Or il y a, selon lui, autant de types qu'il y a de possibilités de défa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychomotricite/#i_4044

PSYCHOPATHOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Martial VAN DER LINDEN
  •  • 2 365 mots

Dans le chapitre « Les biais cognitifs  »  : […] Les biais cognitifs (d’attention, de mémoire, d’interprétation) renvoient aux situations dans lesquelles les personnes traitent préférentiellement certains types d’informations par rapport à d’autres, en fonction de leurs préoccupations spécifiques. Ainsi, les biais d’attention sélective envers certaines informations représentent un facteur important dans l’apparition et le maintien des troubles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychopathologie-cognitive/#i_4044

PSYCHOSE

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA, 
  • Pierre JUILLET, 
  • Hélène STORK
  •  • 10 030 mots

Dans le chapitre « Le concept de psychose »  : […] C'est à Ernst von Feuchtersleben que l'on attribue la paternité, en 1845, du terme de psychose au sens très global de «  maladie de l'esprit » ( Seelenkrankheit ), alors que celui de névrose désignait « toutes ces affections étranges du sentiment ou du mouvement qui sont sans fièvre » (William Cullen, 1776), et dont certaines seulement se traduisaient par des troubles mentau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychose/#i_4044

SOCIOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 810 mots

Dans le chapitre « La sociobiologie : une théorie de la sélection excessivement réductionniste  »  : […] L’ouvrage et son auteur se sont immédiatement trouvés au centre d’une polémique violente due à la conclusion que les gènes jouent un rôle déterminant dans les conduites sociales, y compris dans l’espèce humaine. En effet, les propositions de la sociobiologie minimisent les aptitudes acquises par apprentissage, les caractères et les attitudes culturels, voire les excluent de toute participation im […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociobiologie/#i_4044

PSYCHOLOGIE DU SPORT

  • Écrit par 
  • Christophe GERNIGON
  •  • 1 571 mots

Dans le chapitre « La psychologie du sport et de l’activité physique pour le développement, le bien-être et la santé de la personne »  : […] La psychologie du sport accorde une place prioritaire au développement harmonieux de l’athlète et à sa santé. Les enjeux parfois élevés de la réussite sportive constituent un terreau fertile pour les comportements déviants tels que la tricherie, les conduites agressives, voire violentes. Ces comportements ainsi que les stratégies de désengagement moral utilisées par les athlètes pour les justifie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-du-sport/#i_4044

TIC

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 906 mots

Contraction musculaire brusque, involontaire mais consciente, le tic affecte d'un mouvement rapide et répété un endroit précis du corps, peu susceptible de changement. Il se manifeste à l'état de veille et, le plus souvent, chez des individus émotifs, avec une tendance à s'exacerber lorsque s'accroissent les difficultés. Clignement des yeux, agitation de la lèvre, reniflements, gloussements, hauss […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tic/#i_4044

TROUBLE D'ANXIÉTÉ SOCIALE

  • Écrit par 
  • Grazia CESCHI
  •  • 1 175 mots

Dans le chapitre « Évolution »  : […] Fréquemment, le T.A.S. se manifeste pour la première fois à un âge juvénile (aux alentours de treize ans). En outre, le T.A.S. est l’un des troubles émotionnels les plus persistants, de sorte que les adultes qui en souffrent le considèrent aisément comme une partie intégrante de leur personnalité. Contrairement à cette impression subjective, il a été démontré que les symptômes du T.A.S. peuvent ê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/trouble-d-anxiete-sociale/#i_4044

ATTENTION TROUBLES DE L'

  • Écrit par 
  • Éric SIÉROFF
  •  • 1 021 mots

Dans le chapitre « Troubles neurodéveloppementaux, neuropsychiatriques et autres pathologies »  : […] Des difficultés d’apprentissage causées par des troubles de l’attention sont retrouvées dans le syndrome d’hyperactivité de l’enfant. Cette affection très fréquente prend des formes diverses, comme un trouble du contrôle, de l’orientation de l’attention ou de l’alerte, avec parfois des signes plus marqués d’inattention ou, au contraire, des signes d’hyperactivité comportementale. Les causes de ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-de-l-attention/#i_4044

TROUBLES DU DÉVELOPPEMENT

  • Écrit par 
  • Bernadette ROGÉ
  •  • 1 554 mots

Les troubles du développement constituent un ensemble hétérogène de désordres qui se manifestent précocement par des difficultés globales d’adaptation ou par des problèmes plus circonscrits d’apprentissage ou de comportement. Ces troubles perturbent l’évolution du jeune enfant et induisent des déficits et des anomalies qualitatives dans le fonctionnement intellectuel, sensoriel, moteur ou du lang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troubles-du-developpement/#i_4044


Affichage 

Qu'est-ce que l'autisme ?

photographie

Caractéristiques de l’autisme À sa modeste échelle, ce document datant de juin 2013 est représentatif du clivage qui caractérise beaucoup d’actions tournées vers les enfants autistes S’il témoigne d’un incontestable désir de bien faire, il laisse voir aussi une certaine incertitude... 

Crédits : Courtesy of National Society for children and adults with Autism

Afficher

Qu'est-ce que l'autisme ?
Crédits : Courtesy of National Society for children and adults with Autism

photographie