TROUBLE D'ANXIÉTÉ SOCIALE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Description clinique

Le T.A.S. se caractérise par un sentiment de peur extrême et persistant, en lien avec une situation sociale (par ex., rencontrer des étrangers, téléphoner à un supérieur hiérarchique) ou à une performance publique (par ex., présenter un rapport d’activité, passer à la télévision). Dans le T.A.S., la peur ressentie est sans commune mesure avec la menace réellement associée à la situation. Les personnes souffrant d’un T.A.S. sont émotionnellement impliquées avant, pendant et après la situation redoutée. Elles craignent de tenir des propos ou de manifester une attitude ou un comportement embarrassants ou ridicules (rougir, transpirer, apparaître ennuyeux, stupide ou incompétent). Souvent l’anxiété est telle que la personne en vient à éviter les situations redoutées. Par la généralisation de ces évitements, le T.A.S. peut avoir un impact invalidant sur le fonctionnement social, relationnel, scolaire ou professionnel.

Le T.A.S. coexiste facilement avec d’autres troubles psychiques, comme l’abus d’alcool. Une personne souffrant de T.A.S. sur cinq présente aussi une dépression comorbide. Souvent, les symptômes invalidants persistent pendant six mois ou plus, sans discontinuer.

Les enfants expriment parfois leur anxiété sociale différemment. Tout comme les adultes, ils tendent à éviter les interactions sociales, mais ils peuvent aussi présenter des crises de pleurs ou de colère. Pour eux, les situations particulièrement sensibles sont souvent liées aux activités scolaires.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteure en psychologie, psychothérapeute, maître d'enseignement et de recherche, université de Genève (Suisse)

Classification


Autres références

«  TROUBLE D'ANXIÉTÉ SOCIALE  » est également traité dans :

PSYCHOPATHOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Martial VAN DER LINDEN
  •  • 2 365 mots

Dans le chapitre « Les biais cognitifs  »  : […] Les biais cognitifs (d’attention, de mémoire, d’interprétation) renvoient aux situations dans lesquelles les personnes traitent préférentiellement certains types d’informations par rapport à d’autres, en fonction de leurs préoccupations spécifiques. Ainsi, les biais d’attention sélective envers certaines informations représentent un facteur important dans l’apparition et le maintien des troubles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychopathologie-cognitive/#i_56553

Voir aussi

Pour citer l’article

Grazia CESCHI, « TROUBLE D'ANXIÉTÉ SOCIALE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/trouble-d-anxiete-sociale/