TROPOSPHÈRE & TROPOPAUSE

AÉRONOMIE

  • Écrit par 
  • Gaston KOCKARTS
  •  • 4 141 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre «  Nomenclature aéronomique »  : […] Toute atmosphère planétaire peut être divisée en plusieurs régions caractérisées par un état dynamique et une distribution verticale de la pression et de la température. Une première nomenclature (moins utilisée) est fondée sur les variations de la pression atmosphérique avec l'altitude et distingue l'homosphère, l'hétérosphère et l'exosphère. Pour l'atmosphère terrestre (fig. 1), la distributio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aeronomie/#i_20329

ANTICYCLONES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 100 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Anticyclones d’origine dynamique »  : […] Contrairement aux anticyclones thermiques, les anticyclones d’origine dynamique sont des anticyclones à cœur chaud. Ils peuvent se former n'importe où sur le globe. Mais les plus importants se trouvent au niveau des tropiques où leurs courants d’air descendants compensent les nombreux courants ascendants prenant naissance dans les orages des régions équatoriales. Ces anticyclones permanents ou qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticyclones/#i_20329

ASCENDANCE, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 798 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L’organisation des systèmes convectifs développés »  : […] Dans les systèmes convectifs développés, l’élément de base est la cellule, région active composée d’une forte ascendance et d’un courant descendant accompagnant les précipitations. Ils sont composés d’une ou de plusieurs cellules indépendantes ou regroupées de manière organisée. Les cellules ordinaires ne dépassent pas quelques kilomètres de diamètre et durent rarement plus de 30 ou 40 minutes. P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascendance-meteorologie/#i_20329

ATMOSPHÈRE - La couche atmosphérique

  • Écrit par 
  • Bernard GOSSET
  •  • 7 258 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Structure verticale de l'atmosphère »  : […] Les nombreuses mesures déjà effectuées dans la haute atmosphère permettent de se faire une idée de la répartition verticale des températures. Diverses tentatives ont été faites pour définir une stratification verticale type de l'atmosphère. Après bien des controverses, la nomenclature la plus généralement admise actuellement fut recommandée par l'Union internationale de géodésie et de géophysique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-la-couche-atmospherique/#i_20329

ATMOSPHÈRE - Chimie

  • Écrit par 
  • Marcel NICOLET
  •  • 3 572 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les sources et les puits des composés hydrogénés, azotés et halogénés »  : […] Alors que la troposphère se caractérise par une atmosphère où la concentration relative de la vapeur d'eau varie dans de très larges limites et peut atteindre des valeurs élevées (10  —5 à 10  —2 ), la stratosphère est une atmosphère desséchée où la concentration relative de la vapeur d'eau n'est que de quelques millionièmes. Il faut cependant int […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atmosphere-chimie/#i_20329

CARBURANTS

  • Écrit par 
  • Daniel BALLERINI, 
  • Jean-Claude GUIBET, 
  • Xavier MONTAGNE
  •  • 10 523 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les carburants et la formation d'ozone troposphérique »  : […] L'ozone est un polluant secondaire dans le sens où il se forme au cours de réactions chimiques complexes entre les hydrocarbures et les oxydes d'azote présents dans la basse couche de l'atmosphère (troposphère) et provenant, pour une part non négligeable, des rejets d'origine automobile. Le taux de formation de l'ozone troposphérique dépend à la fois des conditions météorologiques (il est favorisé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carburants/#i_20329

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 794 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les modèles climatiques »  : […] Sur quels modèles les scientifiques fondent-ils leurs conclusions ? Certes, la température moyenne à la surface du globe, paramètre de l'état climatique, dépend des facteurs globaux que sont l'irradiance solaire, l'albédo planétaire (le facteur « parasol »), et le facteur « effet de serre ». En fait, bien que cette paramétrisation (modèle à dimension zéro) soit instructive, les simulations modern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique/#i_20329

CHANGEMENT CLIMATIQUE - Aspects scientifiques

  • Écrit par 
  • Jean JOUZEL
  •  • 4 360 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un réchauffement sans équivoque et sans précédent »  : […] À la conclusion d’un réchauffement sans équivoque depuis les années 1950, déjà présente dans le 4 e  rapport, s’ajoute désormais celle d’un réchauffement sans précédent depuis des décennies, voire des millénaires. Les trente dernières années constituent probablement la période de trente ans la plus chaude qu’ait connue l’hémisphère Nord depuis 1 400 ans. Certes, durant l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique-aspects-scientifiques/#i_20329

DÉPRESSION, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 414 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les dépressions dynamiques »  : […] Les dépressions dynamiques se forment en présence d’une forte divergence des vents. Elles créent alors un appel d’air qui peut favoriser la formation de courants provenant des couches adjacentes. Dans cette catégorie, on rencontre principalement les dépressions orographiques et les dépressions extratropicales. Les dépressions orographiques apparaissent sous le vent des barri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depression-meteorologie/#i_20329

ENVIRONNEMENT GLOBAL

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 097 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Incertitudes sur la sensibilité du climat »  : […] En fonction des différentes évolutions de ces gaz, on peut s'attendre à une intensification notable de l'effet de serre au cours des prochaines décennies : on atteindrait les 4 watts par mètre carré de piégeage supplémentaire des infrarouges entre 2040 et 2100. Cette augmentation pourrait se traduire par un réchauffement inférieur à 1  0 C dans la troposphère, mais le pro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/environnement-global/#i_20329

HUMIDITÉ

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 2 226 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La couche hydrique atmosphérique »  : […] Entièrement condensée et répandue sur la surface du globe, la vapeur d’eau contenue dans l’atmosphère composerait une couche d’eau liquide de 24 millimètres d’épaisseur, ce qui représente un volume d’environ 12 000 kilomètres cubes, soit un cent millième de la quantité d’eau de notre planète. Cette quantité peut paraître faible, mais elle est sans cesse renouvelée. Elle provient de l’évaporation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/humidite/#i_20329

MASSES D'AIR

  • Écrit par 
  • Bernard GOSSET
  •  • 1 789 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Identification des masses d'air. Température potentielle »  : […] À un niveau donné, une particule d'air est caractérisée essentiellement par sa température et son humidité. On sait que la température de l'air décroît normalement avec l'altitude. Cependant, à proximité du sol (500 ou 1 000 premiers mètres), elle subit les effets du relief et présente une variation irrégulière qui peut même aller jusqu'à l'inversion de température, phénomène souvent observé dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masses-d-air/#i_20329

NUAGES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON, 
  • André VIAUT
  •  • 5 903 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Place de l’altitude dans la classification des nuages »  : […] La considération des altitudes auxquelles certains genres de nuages se rencontrent le plus fréquemment a conduit à la notion d'étage. La partie de l'atmosphère dans laquelle on observe habituellement les nuages (troposphère) a été divisée verticalement en trois étages définis comme l'ensemble des niveaux auxquels certains genres de nuages apparaissent presque exclusivement. Les étages se chevauch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuages/#i_20329

OZONE ATMOSPHÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 296 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'ozone troposphérique »  : […] L'ozone contenu dans la stratosphère protège la vie parce que le lien assez lâche entre le troisième atome d'oxygène et les deux autres permet l'absorption des photons de l'U.V. proche lorsqu'ils rompent ce lien. Mais, pour la même raison, l'ozone se combine facilement avec d'autres molécules ou atomes. Cette réactivité correspond à une toxicité, ce qui peut être utile. Pour tuer les microbes, pou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ozone-atmospherique/#i_20329

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Lois générales de la circulation atmosphérique »  : […] La connaissance des lois générales de la circulation des masses d'air dans l'atmosphère est essentielle pour comprendre les mécanismes par lesquels s'effectue la contamination de la biosphère. Ces lois décrivent les mouvements horizontaux et verticaux des masses d'air, qui assurent rapidement la dispersion des polluants dans l'ensemble de l'atmosphère. Le sens et la vitesse des courants stratosphé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_20329

SATURNE, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 12 516 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre «  Structure de la planète »  : […] Les anneaux qui auréolent Saturne lui confèrent une apparence unique dans le système solaire. Cependant, la planète proprement dite présente de grandes similitudes avec Jupiter (cf.  jupiter , tabl. 1 ). Ses dimensions sont presque les mêmes  : son rayon équatorial – 60 268 kilomètres – est égal à 9,45 rayons terrestres, au lieu de 11,21 pour Jupiter. Sa masse est de l'or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-planete/#i_20329

TEMPÉRATURE (météorologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 2 547 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les différentes couches de l’atmosphère météorologique »  : […] Pour effectuer une mesure fine des variations de la température avec l’altitude, l’outil de base est la radiosonde placée sous un ballon météorologique gonflé à l’hélium. Des stations de radiosondage sont réparties dans le monde entier et fournissent des mesures jusqu’à une trentaine de kilomètres d’altitude. La France possède dix-neuf stations de radiosondage qui font partie de ce réseau : sept […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temperature-meteorologie/#i_20329

TERRE - Bilan énergétique

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 4 163 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Phénomènes au sein de l'atmosphère et à la surface »  : […] Par ciel clair, la partie visible du rayonnement solaire, qui contient la plus grande part de son flux énergétique, traverse l'atmosphère avec peu de pertes. Aux longueurs d'onde inférieures à 0,31 μm de l'ultraviolet, la couche d'ozone (située entre 15 et 50 km d'altitude) est pratiquement opaque : le flux absorbé, 12 watts par mètre carré, échauffe la stratosphère . Dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-bilan-energetique/#i_20329

VÉNUS, planète

  • Écrit par 
  • Véronique ANSAN, 
  • Éric CHASSEFIÈRE, 
  • Philippe MASSON, 
  • Francis ROCARD
  •  • 12 644 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'atmosphère »  : […] L'atmosphère de Vénus , très massive puisque la pression au sol (de 92 à 95 × 10 3  hPa) est près de cent fois supérieure à la pression terrestre, est essentiellement constituée de dioxyde de carbone CO 2 (96,5 p. 100). C'est en 1932 que le CO 2 fut identifié pour la première fois par observation de bandes d'absorption dans le proche infrarouge. D'autres éléments furent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venus-planete/#i_20329


Affichage 

Nomenclature aéronomique

graphique

Nomenclature aéronomique fondée sur la distribution verticale de la température 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sturcture verticale de l’atmosphère

graphique

90 p 100 de l'atmosphère se situe au-dessous de 16 kilomètres et 99 p 100 au-dessous de 30 kilomètres Les phénomènes météorologiques se produisent dans les deux premières couches de l'atmosphère : la troposphère et la basse stratosphère 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Nomenclature aéronomique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Sturcture verticale de l’atmosphère
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique