TRIVIUM

ARTS LIBÉRAUX

  • Écrit par 
  • Robert FOLZ
  •  • 273 mots

Terme qui désigne les disciplines intellectuelles fondamentales dont la connaissance depuis l'Antiquité hellénistique et romaine était réputée indispensable à l'acquisition de la haute culture. Les arts libéraux étaient groupés en deux cycles : le trivium, comprenant la grammaire, la rhétorique et la dialectique, et le quadrivium, groupant les quatre branches des mathématiques (arithmétique, géomé […] […] Lire la suite

CASSIODORE (485 env.-env. 580)

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 1 596 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le dessein encyclopédique des « Institutions » et les arts libéraux »  : […] Faute de pouvoir donner des maîtres à ses moines, Cassiodore entendait leur fournir des livres. Pendant une très longue période, la bibliothèque allait se substituer à l'université. Encore fallait-il choisir et utiliser les volumes ainsi rassemblés, être prévenu de leur contenu, être initié à leurs méthodes et à leur langage. Cassiodore écrivit donc les Institutiones . C'est, en quelque sorte, un […] […] Lire la suite

RHÉTORIQUE

  • Écrit par 
  • Françoise DOUAY-SOUBLIN
  •  • 5 974 mots

Dans le chapitre « Controverses »  : […] Et pourtant, la rhétorique n'a pas unanimement séduit. Sans parler des philosophes, métaphysiciens ou mathématiciens, trop en quête de vérité pure pour s'intéresser à ce réglage éphémère de l'à-propos que requièrent les affaires publiques, ni des piétistes qui placent leur idéal intimiste dans la famille et le travail artisanal bien fait, certains éducateurs d'élite rejettent la rhétorique comme i […] […] Lire la suite

VALLA LORENZO DELLA VALLE dit IL (1407-1457)

  • Écrit par 
  • Bruno PINCHARD
  •  • 3 564 mots

Dans le chapitre « L'arrogance et la tradition (1435-1448) »  : […] Le paradoxe de la pensée de Valla tient au caractère contradictoire de son concept de la tradition. Comme les grands humanistes héritiers de Pétrarque, il ne manque jamais de revendiquer l'usage ( consuetudo ) de la langue latine et des Pères de l'Église contre la logique et la théologie scolastiques. Mais, inversement, en valorisant Quintilien contre Cicéron, c'est-à-dire une pédagogie et une co […] […] Lire la suite