Tristan et Isolde, WAGNER (Richard)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Forme - Prélude d'opéra

Pour Wagner, le prélude symphonique n'est plus un cas particulier d'ouverture exposant les thèmes musicaux principaux de l'opéra. Dans ses ouvrages, il devient une sorte de résumé qui esquisse la trame dramatique tout entière à travers quelques thèmes, souvent très brefs ; il en présente l'atmosphère, expose la psychologie des protagonistes, fournit le dénouement. En cela, le prélude participe déjà de l'action. Sa forme la plus aboutie sera chez Wagner le prélude de L'Or du Rhin, qui résume en quelques minutes les treize heures de L'Anneau du Nibelung.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Tristan et Isolde, WAGNER (Richard) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tristan-et-isolde-wagner-richard/