TRIODE

DIODE ET TRIODE

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 187 mots

En 1904, s'appuyant sur les travaux de Thomas Edison et Joseph J. Thompson, l'Anglais John Ambrose Fleming dépose un brevet pour la diode, un dispositif qui permet de contrôler un flux d'électrons envoyé depuis une cathode vers une anode dans un tube à vide. À partir de 1906, le principe est amélioré par l'Américain […] Lire la suite

DE FOREST LEE (1873-1961)

  • Écrit par 
  • Pierre GOUJON
  •  • 266 mots

Ingénieur américain, Lee De Forest poursuit ses études à la Yale Sheffield Scientific School (1896) et à l'Institut de technologie de Chicago ; en 1899, il devient docteur ès sciences. La carrière de De Forest est surtout une carrière d'inventeur et d'expérimentateur. Il s'intéresse en premier lieu aux radiocommunications. C'est à ce titre qu'il crée la De Forest Wireless Telegraph Company, dont […] Lire la suite

ÉLECTRONIQUE INDUSTRIE

  • Écrit par 
  • Michel-Henri CARPENTIER
  •  • 14 320 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Les composants »  : […] Les composants étaient initialement des constituants élémentaires que l'on assemblait pour réaliser des fonctions. On a déjà dit que l'évolution de la technique et particulièrement des circuits intégrés avait étendu cette définition à des éléments d'assez petite dimension assurant des fonctions plus ou moins complètes, voire très complexes (microprocesseurs). On a coutume de classer les composant […] Lire la suite

OSCILLATEURS

  • Écrit par 
  • Michel CAZIN
  •  • 3 002 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Premier exemple »  : […] Considérons un circuit électrique accordé (L, R, C), incorporé au circuit plaque d'une triode (Δ n  = 0 de degré 3 ou 2). Si l'on désigne par M le coefficient d'induction mutuelle entre la self L et un bobinage inséré entre la grille et sa source de polarisation négative, L g la self sur la grille, ρ g la résistance de grille, V p la tension plaque, V g le potentiel de grille, et si l'équation […] Lire la suite

PREMIERS ORDINATEURS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 1 106 mots

1904 Le Britannique John Ambrose Fleming invente la diode, premier tube à vide comportant deux électrodes, qui permet de capter et de redresser un signal radio. 1906 L'Américain Lee De Forest invente la triode, tube à vide à trois électrodes, qui permet d'amplifier un faible courant électrique. Les tubes ou « lampes » de De Forest et de Fleming constituent le point de départ de l'électronique. 1 […] Lire la suite

TÉLÉCOMMUNICATIONS - Histoire

  • Écrit par 
  • René WALLSTEIN
  •  • 18 646 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les améliorations techniques »  : […] Le développement des radiocommunications profita de nombreux progrès techniques, particulièrement dans le domaine de l'électronique. Dès son apparition, la technique des tubes électroniques progressa très vite. On a rapidement produit des triodes de puissance pour les émetteurs de T.S.F. On compliqua aussi le tube en lui ajoutant d'autres électrodes afin d'améliorer ses caractéristiques technique […] Lire la suite

TÉLÉVISION - Télévision analogique terrestre

  • Écrit par 
  • Louis GOUSSOT, 
  • Stéphane LACHARNAY, 
  • Dominique NASSE
  •  • 7 947 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Émetteurs de télévision »  : […] La difficulté d'obtenir de grandes puissances d'émission est due à la valeur élevée des radiofréquences, à la grande largeur de la bande vidéo et à la composante continue. Dans les tubes, on se heurte au temps de propagation des potentiels (ce qui conduit à de faibles dimensions d'électrodes), au temps de transit des électrons (qui oblige à rapprocher les électrodes), aux effets de rayonnement (q […] Lire la suite