TRINITRINE

ANTIANGOREUX

  • Écrit par 
  • Dominique BIDET, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT
  •  • 766 mots

Les médicaments qui appartiennent à plusieurs classes chimiques concourant, par des mécanismes parfois multiples, à s'opposer à la crise d'angor, ou angine de poitrine ou coronarite, sont appelés antiangoreux. La coronarite résulte d'une anoxie brutale et transitoire qui traduit un déséquilibre entre les besoins en oxygène du muscle cardiaque (myocarde) et les apports de sang oxygéné réalisés par […] […] Lire la suite

CŒUR Maladies cardio-vasculaires

  • Écrit par 
  • Jean-Yves ARTIGOU, 
  • Yves GROSGOGEAT, 
  • Paul PUECH
  •  • 16 174 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'angor stable »  : […] La forme clinique de l'angor stable répond le plus souvent à la maladie athéromateuse qui détermine une ou plusieurs sténoses sur l'arbre artériel coronaire. Les crises douloureuses sont dues à des ischémies coronaires brèves sans conséquence durable sur le myocarde. Elles touchent plus souvent l'homme que la femme, surtout épargnée jusqu'à la ménopause mais chez laquelle le risque d'angor va prog […] […] Lire la suite