TRILLE

LUTH

  • Écrit par 
  • Joël DUGOT
  •  • 7 032 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'évolution de la technique et du goût »  : […] Pendant la première moitié du xvii e  siècle, la vogue du luth ne faiblit point. Le courant amorcé au Moyen Âge et élargi pendant le xvi e  siècle se poursuit en se raffinant, parallèlement aux idéaux courtois et précieux. L'instrument est devenu un critère social, un moyen de valorisation personnelle. La bonne éducation ne se conçoit pas sans l'apprentissage du luth, et l'on va même jusqu'à intri […] […] Lire la suite

ORNEMENT, musique

  • Écrit par 
  • Joël DUGOT, 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 4 846 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « La systématisation »  : […] C'est en France, dans la seconde moitié du xvii e  siècle, que prit naissance une esthétique ornementale particulière en accord avec le courant de la préciosité. Un système d'ornements appelés désormais agréments (allemand : Manieren ou Verzierungen  ; anglais : graces ) se répand rapidement dans tous les pays d'Europe. Les agréments étaient déjà nombreux chez les luthistes de l'école française t […] […] Lire la suite