TRICONTINENTALE (1966)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

De son nom exact Conférence de solidarité des peuples d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine, la rencontre connue sous le nom de Tricontinentale s'est tenue à La Havane du 3 au 15 janvier 1966. La Tricontinentale et le courant politique qui s'en réclame se situent dans la lignée historique du mouvement né à Bandung en avril 1955, lors de la rencontre de vingt-neuf chefs d'État ou de gouvernement d'Afrique et d'Asie. À ce courant se rattachent aussi les conférences de solidarité afro-asiatiques et, dans une certaine mesure, le mouvement des Non-Alignés ; mais l'importance de la Tricontinentale réside dans l'entrée de l'Amérique latine dans ce courant, et surtout dans le fait que, pour la première fois, se rassemblent les représentants des peuples, et non ceux des gouvernements, à l'échelle du Tiers Monde. Les organisations participant à cette conférence sont en effet rarement gouvernementales ; il s'agit le plus souvent de mouvements d'opposition légale ou clandestine, parfois armée, prenant en général la forme de comités nationaux créés pour la circonstance.

Se sont ainsi trouvées rassemblées quatorze délégations gouvernementales (Algérie, Cambodge, Chine, Congo, république démocratique populaire de Corée, Cuba, Égypte, Ghāna, Guinée, Mongolie, Syrie, Tanzanie, U.R.S.S. et république démocratique du Vietnam), des mouvements de libération (notamment ceux du Sud-Vietnam, des colonies portugaises d'Afrique, de Palestine, de plusieurs pays d'Amérique latine) et des partis d'opposition, comme l'Union nationale des forces populaires du Maroc, dont le secrétaire général Mehdi Ben Barka avait présidé le comité préparatoire à la conférence jusqu'à son enlèvement en octobre 1965 à Paris. Dans l'ensemble, quatre-vingt-deux pays sont ainsi représentés, l'éventail politique allant des mouvements progress [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : maître ès lettres, professeur à l'École alsacienne, Paris

Classification


Autres références

«  TRICONTINENTALE (1966)  » est également traité dans :

CASTRO FIDEL (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Marie Laure GEOFFRAY
  •  • 2 542 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une figure du tiers-mondisme »  : […] L' internationalisme prolétarien de Fidel Castro est un moyen de gagner le soutien d'autres nations, obligeant ainsi les États-Unis à disperser leurs forces et l'URSS à augmenter son aide. Il est également lié à la croyance en le symbole que représente la révolution cubaine : celle-ci est la preuve que l'émancipation et donc l'autodétermination, la souveraineté, l'intégrité territoriale et le choi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fidel-castro/#i_21676

DÉCOLONISATION ET NON-ALIGNEMENT - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 267 mots

1947-1948 L'Inde, le Pakistan, Ceylan et la Birmanie obtiennent de la Grande-Bretagne leur indépendance. 1949 Lors de la conférence de New Delhi (janvier), Nehru esquisse un regroupement afro-asiatique. Les Pays-Bas accordent l'indépendance à l'Indonésie de Sukarno (décembre). 1952 L'économiste français Alfred Sauv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/decolonisation-et-non-alignement-reperes-chronologiques/#i_21676

Pour citer l’article

Jean MENDELSON, « TRICONTINENTALE (1966) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tricontinentale/