TRAVERSÉE DES MONDES. ARTMÉDECINE EN AFRIQUE (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Fondation Claude Verdan-Musée de la Main, qui a ouvert ses portes à Lausanne le 28 février 1997, organise des expositions ayant pour thème les relations entre la science et l'art, proposant par exemple, du 27 octobre 2000 au 25 février 2001, un voyage dans le musée imaginaire de Nicolas Bouvier sous le titre Le Corps-miroir du monde. Du 4 mai au 16 septembre 2001, la Fondation a proposé l'exposition Traversée des mondes. Artmédecine en Afrique, qui traitait conjointement – c'était son originalité – de deux thèmes différents mais imbriqués l'un dans l'autre, tous les deux très propices à la controverse, à un moment historique où l'on s'interroge sur les relations de la civilisation occidentale avec les civilisations d'ailleurs.

En invitant à un parcours, balisé d'objets significatifs et de cartels explicatifs, à travers les conceptions et les pratiques thérapeutiques africaines, elle soulevait la question d'un métissage possible entre notre médecine rationnelle et hautement technicisée et les médecines traditionnelles. En privilégiant une approche didactique des objets montrés – statuettes, instruments, ornements divers – sans pour autant négliger leur mise en valeur esthétique, elle s'inscrivait dans le débat sur la manière d'exposer les « arts premiers ».

En France, ce débat a rebondi avec l'ouverture, au Pavillon des Sessions au Louvre, en avril 2000, des nouvelles salles contenant 120 chefs-d'œuvre d'Afrique, d'Asie, d'Amérique et d'Océanie, présentés en tant qu'objets d'art et non en tant qu'objets ethnographiques. Il continuera d'être alimenté, ces prochaines années, avec la création du musée du quai Branly. En Suisse également, le sujet est sensible. Peut-on appliquer à des œuvres fabriquées en vue d'une fonction sociale, aussi formellement remarquables soient-elles, les critères élaborés par l'histoire de l'art occidentale ? Peut-on les exposer hors contexte, dans une perspective purement artistique ?

À l'entrée de l'exposition de la Fondat [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Silvia RICCI LEMPEN, « TRAVERSÉE DES MONDES. ARTMÉDECINE EN AFRIQUE (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/traversee-des-mondes-artmedecine-en-afrique/