TRAVAIL, physique

CARNOT SADI (1796-1832)

  • Écrit par 
  • Robert FOX
  •  • 838 mots

Dans le chapitre « Les « Réflexions sur la puissance motrice du feu... » »  : […] Sadi Carnot fut largement influencé par son père, scientifique lui-même, qui l'encouragea à cultiver son intérêt pour les sciences. Après de brillantes études supérieures à l'École polytechnique de Paris, il entra dans l'armée à Metz, mais regagna vite Paris, en janvier 1819, en tant qu'officier d'état-major, avant de devenir cadre de réserve. Carnot fréquenta alors les milieux musicaux, littérai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sadi-carnot/#i_31553

CLAUSIUS RUDOLF (1822-1888)

  • Écrit par 
  • Robert FOX
  •  • 999 mots

Dans le chapitre « Le deuxième principe de la thermodynamique »  : […] Né à Köslin, en Poméranie, Clausius fréquenta les universités de Berlin, puis de Halle dont il sortit diplômé en 1848. Professeur jusqu'à sa mort, il fut titulaire de la chaire de physique de l'École royale d'artillerie et du génie à Berlin (1850-1855), puis, simultanément, à l'université et à l'École polytechnique de Zurich (1855-1867), ensuite à l'université de Würzburg (1867-1869), enfin à cell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-clausius/#i_31553

ÉLECTRICITÉ - Lois et applications

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DONNINI, 
  • Lucien QUARANTA
  •  • 4 779 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « La loi de Coulomb »  : […] Le phénomène d'électrisation se manifeste par l'existence de forces électrostatiques s'exerçant entre corps électrisés. Ces forces sont attractives pour deux charges de signes contraires et répulsives pour deux charges de même signe. Ainsi, l'électrostatique est construite à partir de la loi de Coulomb qui, comme la loi de Newton, précise que la force électrostatique s'exerçant entre deux charges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-lois-et-applications/#i_31553

ÉNERGIE - La notion

  • Écrit par 
  • Julien BOK
  •  • 7 639 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Travail »  : […] Le travail est de l'énergie échangée par un système avec l'extérieur sous forme ordonnée. C'est-à-dire que les particules sont toutes poussées dans un même sens sous l'influence de forces extérieures : électrons sous l'influence d'un champ électrique, molécules sous la poussée d'un piston, etc. Ce travail peut être de diverse nature. Il peut s'agir, par exemple, d'un travail électrique  : le syst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/energie-la-notion/#i_31553

MATIÈRE (physique) - État gazeux

  • Écrit par 
  • Henri DUBOST, 
  • Jean-Marie FLAUD
  •  • 8 280 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Transformations thermodynamiques des gaz parfaits »  : […] On appelle transformation thermodynamique d'un gaz le passage d'un état d'équilibre initial f (P i , V i , T i ) = 0 à un autre état d'équilibre final f (P f , V f , T f ) = 0. La thermodynamique permet de déterminer l'évolution des variables d'état P, V, T et des fonctions d'état U, H, S... décrivant un gaz au cours d'un certain nombre de transformations simples. Le travail (W) et la chaleur (Q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matiere-physique-etat-gazeux/#i_31553

LE MYSTÈRE CORIOLIS (A. Moatti)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 909 mots

Dans le chapitre « Définition concrète du travail »  : […] C’est toutefois dans le domaine de la mécanique que Coriolis apporte ses contributions majeures au développement scientifique. Dans un mémoire présenté à l’Académie des sciences en août 1826, titré « Observations sur le choix d’une nouvelle dénomination et d’une nouvelle unité pour la dynamique   », il définit la notion de travail comme le produit « du chemin parcouru et de la force dans le sens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-mystere-coriolis/#i_31553

THERMODYNAMIQUE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard DIU
  •  • 6 108 mots

Dans le chapitre « Le premier principe »  : […] On résume souvent, à juste titre, le premier principe de la thermodynamique en disant qu'il affirme l'équivalence entre la chaleur et le travail ; il fait donc de la chaleur l'une des façons d'échanger de l'énergie, comme l'est déjà le travail. Pour préciser, envisageons une transformation thermodynamique qui conduit le système étudié d'un état d'équilibre initial à un état d'équilibre final en l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-notions-de-base/#i_31553

THERMODYNAMIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Arthur BIREMBAUT
  •  • 8 830 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Origine de la thermodynamique »  : […] Alors que Carnot admettait encore au début de ses travaux l'hypothèse du calorique indestructible, il avait, en 1824, énoncé en quelque sorte un principe de corrélation entre la chute de la chaleur d'une température T 1 à une température T 2 inférieure et le travail maximal développé par une machine à vapeur. Son analyse le conduisait en définitive à associer l'équivalence mécanique de la chaleu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-histoire/#i_31553

THERMODYNAMIQUE - Lois fondamentales

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF, 
  • Ilya PRIGOGINE
  •  • 3 735 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le premier principe »  : […] Pour un système fermé, le principe d'équivalence conduit à l'expression générale suivante du premier principe (dans un système unifié d'unités) : La quantité U 2  − U 1 correspond à l'accroissement de l'énergie U du système entre l'état initial 1 et l'état final 2. La quantité Q est la chaleur reçue par le système, et W est le travail fourni au milieu extérieur. L'énergie U se présente donc comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-lois-fondamentales/#i_31553

THERMODYNAMIQUE - Thermodynamique technique

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 2 517 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Application du premier principe aux machines thermiques. Travail utile et détente de Joule-Thomson »  : […] Au point de vue de la thermodynamique, une machine thermique est un système ouvert, car elle comporte généralement une section d'entrée A et une section de sortie B pour le fluide en évolution. Le travail correspondant Δ p V =  p B V B  −  p A V A , fourni par la machine, s'ajoute algébriquement au travail utile  W u pour lequel elle a été conçue. Il en résulte que, dans un système unifié d'unit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermodynamique-thermodynamique-technique/#i_31553