MUSCULAIRE TRAVAIL

CIRCULATOIRES (SYSTÈMES) - Appareil circulatoire humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • Jean PAUPE, 
  • Henri SCHMITT
  • , Universalis
  •  • 16 940 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Travail du cœur »  : […] Pour propulser une quantité donnée de sang à une certaine vitesse, sous une certaine pression, le cœur exerce un travail cinq fois plus élevé pour le ventricule gauche que pour le droit. Le travail total des deux ventricules peut être évalué à 100 g/m à chaque systole, soit environ 10 000 kg/m par 24 heures. Un exercice musculaire intense peut multiplier le travail du cœur par 3 ou 4. Cet importa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulatoires-systemes-appareil-circulatoire-humain/#i_7072

FATIGUE

  • Écrit par 
  • Hugues MONOD
  •  • 1 923 mots

Dans le chapitre « Conditions générales d'apparition »  : […] Un travail musculaire, une tâche psychosensorielle peuvent être poursuivis à différents régimes : le régime de croisière est celui qui permet une activité prolongée sans fatigue (un exemple est constitué par les 5 à 10 km de marche journalière qu'effectue un individu réputé sédentaire) ; le régime de crête correspond au maximum d'activité pendant un temp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fatigue/#i_7072

MÉTABOLISME

  • Écrit par 
  • Paul DI COSTANZO, 
  • Charles KAYSER, 
  • Jo NORDMANN
  •  • 8 425 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le travail musculaire »  : […] Parmi ces trois sources de dépense d'énergie supplémentaire, celle qui est due au travail musculaire est de beaucoup la plus importante : dans un effort extrême, de courte durée, l'organisme humain réussit à multiplier sa dépense par dix et quinze, l'athlète par vingt. Il est toutefois exceptionnel de rencontrer des dépenses d'énergie au cours d'un nycthémère qui dépassent de cinq fois la dépense […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metabolisme/#i_7072

MUSCLES

  • Écrit par 
  • Jean RAIMBAULT, 
  • Bernard SWYNGHEDAUW
  •  • 12 918 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Contraction physiologique et travail musculaire »  : […] À son arrivée dans le muscle, la fibre nerveuse motrice, qui n'est autre que l' axone d'un motoneurone, se ramifie en un certain nombre de branches, dont chacune aboutit à une fibre musculaire. Le motoneurone, son axone et les fibres musculaires innervées par lui constituent un ensemble fonctionnel auquel Sherrington a donné le nom d' unité motrice . Les fibres musculaires d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muscles/#i_7072

NUTRITION

  • Écrit par 
  • René HELLER, 
  • Raymond JACQUOT, 
  • Alexis MOYSE, 
  • Marc PASCAUD
  •  • 13 665 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Besoins quantitatifs énergétiques »  : […] Pratiquement toute l'énergie dépensée pour le maintien structural se transforme en chaleur, directement dissipée ou utilisée pour l'évaporation de l'eau excrétée (poumons, surface cutanée). En ce qui concerne la dépense physique d'énergie (travail musculaire), elle varie considérablement selon l'activité du sujet. Étant donné le faible rendement de la machinerie biologique (de l'ordre de 15 p. 10 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nutrition/#i_7072

PHOSPHAGÈNE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 381 mots

Composé phosphoré labile, découvert dans le muscle, en 1927, par Eggleton et dénommé phosphagène parce que son hydrolyse libère une molécule d'acide phosphorique. Il a été identifié à la phosphocréatine : Les muscles contiennent, plus que les autres tissus, deux composés phosphorés riches en énergie : le phosphagène et l'adénosine triphosphate (ATP) qui disparaissent au cours de l'activité du musc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phosphagene/#i_7072

RATION ALIMENTAIRE

  • Écrit par 
  • Geneviève DI COSTANZO
  •  • 1 072 mots

La ration alimentaire représente la quantité d'aliments à ingérer chaque jour pour couvrir la totalité des dépenses et assurer l'équilibre nutritif de l'individu. Cela constitue l'aspect quantitatif du problème, et à chaque aliment correspond une valeur énergétique qui doit désormais être exprimée en kilojoules (kJ) mais qui reste souvent encore évaluée en kilocalories (kcal). Une kilocalorie équi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ration-alimentaire/#i_7072

THERMORÉGULATION, biologie

  • Écrit par 
  • René LAFONT
  •  • 7 977 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Augmentation de la production de chaleur (Htot) »  : […] L'augmentation de la production de chaleur peut prendre trois voies : des exercices musculaires volontaires, des tremblements involontaires des muscles (frissons thermiques) et une thermogenèse dans des tissus non musculaires. Les muscles ayant un rendement faible, une grande partie ( >  80 p. 100) de l'énergie chimique qu'ils consomment est transformée en chaleur. Le travail musculaire produit d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thermoregulation-biologie/#i_7072


Affichage 

Besoins énergétiques de l'homme

tableau

tabl 5 – Les besoins énergétiques de l'homme sont fonction de ses caractères physiologiques (sexe, poids, âge, rendement métabolique) et de son activité physique Au contraire de l'activité intellectuelle, l'activité musculaire relationnelle exige, en plus de l'activité végétative,... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Contrôle postural

dessin

Posture et activité musculaire chez l'homme : (a) disposition des pièces osseuses par rapport à la verticale passant par le centre de gravité ; activité des muscles antigravitaires chez l'homme en position debout sur la Terre (b) et au repos en impesanteur (c) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Besoins énergétiques de l'homme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Contrôle postural
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin