TRANSPORTSTransports et environnement

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La maîtrise des impacts des transports sur l'environnement

Impacts des transports et politiques publiques

Les activités économiques courantes s'organisent, en économie libérale, par le jeu de l'offre et de la demande sur des marchés, à l'initiative des acteurs privés. Cependant, l'organisation des transports et en particulier la mise en place des infrastructures nécessaires ont été considérées de longue date comme une responsabilité de la puissance publique, dans son rôle de régulation de la vie collective : elle doit s'assurer que le réseau d'infrastructures de transport est efficace et permet le fonctionnement des activités économiques et de la vie sociale.

La théorie économique libérale confie, par ailleurs, à la puissance publique le soin de corriger les « défaillances de marché ». En matière de transport, les impacts environnementaux évoqués plus haut constituent bien, avant toute mesure préventive ou corrective, de telles défaillances : la dégradation du paysage ou de la biodiversité, les émissions de polluants locaux ou globaux sont des « externalités négatives » des transports, effets induits que le marché à lui seul ne régule pas, et que la puissance publique est donc légitime à corriger, à atténuer ou à compenser.

Elle dispose pour cela d'outils de nature diverse : la réglementation, qui va conduire à autoriser ou interdire l'implantation de certaines infrastructures dans certaines zones, à en réglementer l'usage ou à fixer des normes d'émissions maximales de rejets ; les incitations financières ou fiscales (péages, redevances et taxes) destinées à orienter la demande dans les directions jugées optimales ; le choix des investissements, beaucoup de grandes infrastructures étant en effet sous maîtrise d'ouvrage publique.

Ces outils pourront porter sur des champs d'action différents :

– l'offre de services de transport : pour un besoin de mobilité donné, la conception des réseaux d'infrastructures, la qualité des services offerts et la tarification pourront contribuer à optimiser la répartition modale des transports de marchandises et des déplacements de voyageurs ;

– l'amélioration de l'insertion des infrastructures dans les territoires traversés, et l'exploitation optimisée des réseaux existants ;

– le progrès technologique propre à chaque mode de transport, en particulier en matière d'émissions de polluants, de gaz à effet de serre, ou de bruit ;

– les facteurs jouant, en amont, sur la demande de mobilité : l'aménagement du territoire, l'urbanisme, l'organisation commerciale ou logistique, les pratiques de consommation ou de loisirs sont des déterminants importants de la demande de mobilité des personnes ou des biens. Leurs évolutions sont très lentes, mais relèvent du même pas de temps que la diffusion ou la régression de nouveaux modes de transport, ou que le changement climatique.

Bien que les échéances de temps de ces mesures ne soient pas les mêmes, il s'agit en effet presque toujours de systèmes à inertie très forte : on notera, par exemple, qu'il s'écoule souvent une vingtaine d'années entre la décision de principe de la réalisation d'une infrastructure autoroutière ou ferroviaire et sa mise en service. La diffusion significative d'une nouvelle technologie dans le parc automobile, après sa mise au point, nécessite une quinzaine d'années compte tenu du temps de renouvellement du parc. Quant à l'effet d'une réorientation de l'urbanisme, il est encore bien plus lent.

Ce temps de mise en place de l'action publique est accru par le fait que beaucoup de ces outils devront être appliqués ou coordonnés au niveau européen, voire mondial : l'harmonisation de la fiscalité, l'ouverture des marchés et la limitation des aides publiques accordées aux entreprises intervenant en secteur concurrentiel imposent en effet des politiques étroitement coordonnées, face à des phénomènes de marché et d'environnement qui sont eux aussi transfrontaliers.

L'action sur les choix modaux

Tous les besoins de mobilité ne peuvent être satisfaits indifféremment par n'importe quel mode de transport : pour éviter l'incantation, la réflexion sur l'intérêt d'une politique de report modal destinée à réduire les impacts environnementaux des transports doit donc s'appuyer sur une analyse des domaines de pertinence de ces reports, et des quantités en cause.

Ainsi la route et le chemin de fer, et a fortiori la voie d'eau, ne sont en réelle concurrence ou en situation de choix alternatif que sur des distances assez longu [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Ferroutage

Ferroutage
Crédits : LOHR

photographie

Passage à faune végétalisé sur l'A36

Passage à faune végétalisé sur l'A36
Crédits : J. Carsignol, CETE de l'Est

photographie

Automobile hybride

Automobile hybride
Crédits : Toyota Motor Sales, USA

photographie

Embouteillage à Manille

Embouteillage à Manille
Crédits : Apexphotos/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : membre du Conseil économique, social et environnemental

Classification

Autres références

«  TRANSPORTS  » est également traité dans :

TRANSPORTS - Mobilité et société

  • Écrit par 
  • Jacques LEVY
  •  • 5 766 mots
  •  • 5 médias

La mobilité peut être définie comme le rapport social au changement de lieu, c'est-à-dire comme l'ensemble des actions qui concourent au déplacement des personnes et des objets matériels. Dans ce cadre très large, les transports sont les systèmes techniques directement dédiés à ces déplacements. Ils constituent une branche économique relativement facile à isoler, mais qui ne représente qu'une comp […] Lire la suite

TRANSPORTS - Transports et économie

  • Écrit par 
  • Rémy PRUD'HOMME
  •  • 9 152 mots
  •  • 4 médias

Pour saisir en un tout l'ensemble des activités des différents modes de transport, comprendre en quoi ils constituent une même activité humaine, l'économie est une, sinon la, discipline qui fournit les concepts les plus efficaces. Il suffit pour s'en convaincre d'y appliquer les catégories sur lesquelles celle-ci est fondée : celles de bien ou service économique, d'offre, de demande et d' […] Lire la suite

TRANSPORTS - Transports et risques

  • Écrit par 
  • Michel QUATRE
  •  • 8 624 mots
  •  • 7 médias

Les comportements et les obligations des hommes les amènent à se déplacer selon deux choix fort différents : celui où ils sont responsables d'eux-mêmes dans un espace généralement public et ouvert (chemin, route, autoroute), en utilisant, selon le cas, un vélo, un deux roues motorisé, une voiture... ; celui où ils s'en remettent à des transports publics, urbain […] Lire la suite

AGRICOLE RÉVOLUTION

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU, 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 10 248 mots

Dans le chapitre « Les impératifs de la mondialisation »  : […] Si la révolution agricole marque la période industrielle et inversement, ses répercussions furent multiples : elles ont introduit la spécialisation en fonction des avantages offerts par les marchés nationaux, continentaux et transcontinentaux, eux-mêmes activés par la progression du libre-échange et, surtout, des moyens de locomotion ; l'irruption de la machine à vapeur a accéléré la mise au poi […] Lire la suite

ALASKA

  • Écrit par 
  • Claire ALIX, 
  • Yvon CSONKA
  •  • 6 022 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Transports »  : […] L'Alaska Highway, construite par l'armée en 1942, relie Fairbanks au reste des États-Unis en passant par le Canada. Un embranchement mène à Haines, seule localité de la région Sud-Est accessible par la route. De Fairbanks, deux routes permettent d'atteindre Anchorage et les bassins au sud de la chaîne d'Alaska, et une troisième dessert la région de Prudhoe Bay ; cette dernière, qui sert à l'entret […] Lire la suite

ARGENTINE

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL, 
  • Romain GAIGNARD, 
  • Roland LABARRE, 
  • Luis MIOTTI, 
  • Carlos QUENAN, 
  • Jérémy RUBENSTEIN, 
  • Sébastien VELUT
  •  • 36 989 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les réseaux d'échange »  : […] Les réseaux de communication dans le pays ont été organisés en fonction des itinéraires d'exportation, conférant aux routes principales et aux voies ferrées une forme caractéristique en éventail convergeant vers la capitale et ses satellites. Il existe trois axes historiques reliant Buenos Aires aux frontières. Le premier se dirige vers le nord-ouest en passant par les villes de Rosario, Córdoba, […] Lire la suite

ATLANTA

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 1 256 mots
  •  • 1 média

Symbole de l’affirmation économique des villes du sud des États-Unis, Atlanta est passée en quarante ans du rang de ville moyenne à celui de métropole internationale. Alors que l’agglomération comptait 2 millions d’habitants en 1980, elle en compte 5,9 millions en 2017, dont 420 000 dans la commune d’Atlanta, et se place ainsi au neuvième rang des agglomérations américaines. La capitale de la Geo […] Lire la suite

BERNE

  • Écrit par 
  • Hans-Rudolf EGLI
  •  • 1 122 mots
  •  • 5 médias

Capitale de la Confédération suisse depuis 1848 et du canton du même nom , Berne est le siège des autorités exécutives du canton homonyme et de l’État fédéral, avec leurs parlements respectifs et une grande partie des administrations et des institutions culturelles cantonales et fédérales. Installée sur les rives de l'Aar, le deuxième plus long cours d’eau de Suisse, Berne se trouve à peu près à […] Lire la suite

BIOCARBURANTS ou AGROCARBURANTS

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET, 
  • Anthony SIMON
  •  • 6 496 mots
  •  • 10 médias

Après une période d’engouement, les biocarburants sont aujourd’hui l’objet de débats. La consommation d’énergie que nécessite leur production fait qu’ils ne présentent, dans certains cas (tel celui de l’éthanol produit à partir du maïs), qu’un intérêt modeste sur le plan énergétique. Sur un plan économique, la concurrence qu’ils exercent à l’égard des productions alimentaires par les superficies […] Lire la suite

CARBURANTS

  • Écrit par 
  • Daniel BALLERINI, 
  • Jean-Claude GUIBET, 
  • Xavier MONTAGNE
  •  • 10 528 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les carburants et l'effet de serre »  : […] La combustion des produits issus de matières premières d'origine fossile (charbon, gaz naturel, pétrole) fournit du dioxyde de carbone (CO 2 ) et d'autres substances (méthane, oxydes d'azote) qui, directement ou indirectement, contribuent à accroître l'effet de serre dont on redoute à terme les conséquences planétaires, en particulier sur le plan climatique. Compte tenu de sa concentration élevée […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

3 septembre 2020 France. Présentation du plan de relance de 100 milliards d'euros.

Les syndicats, l’opposition et une frange de la majorité dénoncent le fait qu’aucune contrepartie n’a été demandée aux entreprises en matière d’emploi et d’environnement. […] Lire la suite

25-27 septembre 2018 Suisse. Démission annoncée des ministres Johann Schneider-Ammann et Doris Leuthard.

Le 27, Doris Leuthard (Parti démocrate-chrétien), à la tête du département fédéral de l’Environnement, des Transports, de l’Énergie et de la Communication, annonce à son tour son départ pour la fin de l’année. […] Lire la suite

31 octobre 2000 France. Naufrage du chimiquier « Ievoli-Sun »

Survenant près d'un an après le naufrage au large des côtes françaises du pétrolier Erika, cet accident relance le débat sur les transports de matières dangereuses. Les jours suivants, toutefois, les traces de pollution restent faibles. « La diffusion lente du styrène devrait avoir des conséquences minimes pour l'environnement », précisera, le 6 novembre, Dominique Voynet, ministre de l'Environnement. […] Lire la suite

13-23 décembre 1999 France. Réunion des élus corses à Matignon et trêve illimitée des mouvements nationalistes

Cinq ministres – Intérieur, Économie, Fonction publique, Aménagement du territoire et Environnement, Équipement et Transports – et le préfet de Corse, Jean-Pierre Lacroix, sont également présents. Le Premier ministre annonce le lancement d'un « processus » de discussions, « au grand jour », sur l'avenir de l'île, sans calendrier ni interdit. Des groupes de travail doivent être mis en place en vue des prochaines étapes de la discussion. […] Lire la suite

22 septembre 1998 France. Opération « en ville sans ma voiture »

Paris et trente-quatre autres villes, dont Marseille, Strasbourg et Grenoble, participent à l'opération « en ville sans ma voiture » lancée par le ministère de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement. Pendant toute la journée, une partie du centre-ville de ces agglomérations est réservée aux piétons et aux usagers des transports collectifs ou non polluants. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Michel BADRÉ, « TRANSPORTS - Transports et environnement », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/transports-transports-et-environnement/