TRANSFERT, psychanalyse

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Transfert d'apprentissage et transfert psychanalytique

Dans un travail publié en 1960, et portant sur l'étude de l'utilisation de l'information dans l'apprentissage, Jean-François Richard apporte à cette discussion des éléments de comparaison d'autant plus précieux qu'ils se situent strictement sur le terrain de la méthodologie expérimentale. Mis en évidence par Weber sur l'expérience de la facilitation bilatérale (une tâche exécutée de la main droite facilite son exécution de la main gauche), intégrée par Thorndike en 1892 à l'étude psychologique et pédagogique du learning, et soulevant le problème du degré de similitude des tâches en relation à la « loi de l'effet », rendu enfin justiciable par la théorie de la forme d'un type nouveau d'analyse globale, le processus de transfert, avec Richard, se trouve en effet distribué entre plusieurs niveaux d'observation – et deux registres principaux de conceptualisation. D'une part, au gré des conditionnements, opère un « transfert » de type traditionnel, assimilable à une généralisation. Mais, d'autre part, l'apprentissage obéit à une attitude active, plus précisément à l'établissement d'une stratégie, et celle-ci est essentielle à l'explication des processus décrits comme phénomènes de transfert. S'agit-il par exemple, comme dans les expériences de Richard, de découvrir une correspondance entre l'apparition de signaux lumineux et l'occurrence d'un signal sonore (test d'éducabilité), on constatera qu'un groupe d'étudiants se montre bien supérieur à un groupe d'apprentis, alors que leurs résultats respectifs sont équivalents aux tests d'intelligence. Cette différence ne peut être imputable qu'à une différence d'attitude devant la tâche. C'est précisément à l'établissement et aux régulations de cette attitude qu'est consacrée l'étude expérimentale. Elle attestera, en particulier, l'insuffisance de la loi de l'effet de Thorndike, en ce sens que le renforcement des activités n'émane pas seulement de la « récompense » apportée par une bonne réponse, mais aussi des erreurs. Dans ces conditions, l'information ne peut être consol [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages


Écrit par :

  • : professeur honoraire de philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification


Autres références

«  TRANSFERT, psychanalyse  » est également traité dans :

ACTING OUT

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 161 mots

Acting out , expression anglaise utilisée principalement en psychanalyse et en thérapie de groupe pour désigner une transgression de la règle fondamentale de verbalisation, dans l'association libre, ou celle du « faire comme si », dans le psychodrame, l' acting out définit un acte impulsif dont le caractère autoagressif ou hétéroagressif (contre le thér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acting-out/#i_1875

AGRESSIVITÉ

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 100 mots

Dans le chapitre « Pulsion de destruction et pulsion d'agression dans le langage naissant »  : […] Tel n'est pas, cependant, le dernier état de la pensée freudienne : reportons-nous aux Nouvelles conférences de 1932. Si ce texte associe à plusieurs reprises « pulsion de destruction » et « pulsion d'agression », en sorte qu'on serait tenté de les tenir pour équivalentes, il nous apporte aussi cette ultime précision qu'elles diffèrent « quant au but ». Par là, soulignons-le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agressivite/#i_1875

AMOUR

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL, 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 10 164 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  L'amour comme mythe endopsychique »  : […] Qu'une privation essentielle caractérise l'amour, telle sera, en effet, l'intuition centrale de Freud, aux yeux duquel le sujet paie, en aimant, l'amende d'une partie de son narcissisme. Se dessaisissant de sa personnalité au profit de l'aimé, il élève celui-ci au rang d'idéal sexuel, quand il ne le substitue pas simplement à ce qui constituait auparavant son idéal du moi ; cette démission, Pasca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amour/#i_1875

BREUER JOSEF (1842-1925)

  • Écrit par 
  • Catherine CLÉMENT
  •  • 440 mots

Médecin et physiologiste autrichien, qui travailla avec Freud sur la théorie des névroses. Breuer, avant d'entrer en rapport avec le fondateur de la psychanalyse, était déjà un savant établi, jouissant d'une excellente réputation médicale à Vienne. Il s'était intéressé, sous la direction d'Ewald Hering, à la physiologie de la respiration, attachant son nom à la découverte du réflexe d'Hering-Breue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/josef-breuer/#i_1875

CONFÉRENCES D'INTRODUCTION A LA PSYCHANALYSE (S. Freud)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 925 mots

Dans le chapitre « Névrose et transfert »  : […] La première conférence, intitulée « Introduction », donne cette définition de la psychanalyse en tant que théorie des processus psychiques et en tant que psychothérapie. « Dans le traitement analytique, il ne se passe rien d'autre qu'un échange de paroles entre l'analysé et le médecin [...] qui ne tolère pas d'auditeur. » Mais alors, comment « apprendre » la psychanalyse ? Les voies de la philosop […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conferences-d-introduction-a-la-psychanalyse-s-freud/#i_1875

CORPS - Le corps et la psychanalyse

  • Écrit par 
  • Monique DAVID-MÉNARD
  •  • 3 959 mots

Dans le chapitre « Le corps hystérique et la pantomime de la jouissance »  : […] La psychanalyse a commencé lorsque Freud repéra dans les consultations d'hystériques de la Salpêtrière, puis dans le transfert, un autre corps. La spécificité de ce corps de plaisir fut conçue d'abord sur le mode du paradoxe comme une hétérogénéité scandaleuse au regard de la clinique médicale, car rebelle à ses constructions. Dans un article rédigé en français après son stage à la Salpêtrière, « […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/corps-le-corps-et-la-psychanalyse/#i_1875

ÉCHEC

  • Écrit par 
  • Eliane AMADO LEVY-VALENSI
  •  • 5 079 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fonction de l'échec »  : […] Toute immobilisation signifie pour l'homme une mort insidieuse. Le Talmud a particulièrement souligné que celui qui n'avance pas recule. Les « hommes arrivés » ont souvent trouvé sous leur façade quelque Panthéon anticipé. Janet soulignait à juste titre que la « réaction de triomphe » constitue un arrêt identique et définitif de l' action, très comparable à la réaction de l'échec. Le Capitole, rap […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echec/#i_1875

ENFANCE (Les connaissances) - Enfant et psychanalyse

  • Écrit par 
  • Colette MISRAHI
  •  • 5 207 mots

Dans le chapitre «  La parole de l'Autre »  : […] Ce serait un contresens de comprendre le discours qui se tient au cours d'une analyse comme un dialogue, c'est-à-dire comme une relation interpersonnelle qui se nouerait entre l'enfant et l'analyste considéré dans son individualité concrète et réelle. Les « effets de vérité », comme dit Lacan, ne proviennent pas d'explications verbales données par l'analyste, mais du « remaniement » du sujet, opér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enfance-les-connaissances-enfant-et-psychanalyse/#i_1875

FREUD ANNA (1895-1982)

  • Écrit par 
  • Pamela TYTELL
  •  • 1 707 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Psychanalyse d'enfants  »  : […] Membre de la Société britannique de psychanalyse dès 1938, elle devint le chef de file d'un groupe anglo-saxon qui allait se heurter violemment à Melanie Klein, qui fut, de son côté, l'une des principales spécialistes de la psychanalyse d'enfants. Pour Anna Freud, l'ego (le moi) représente un « système ouvert », qui se développe et sur lequel il est possible d'intervenir. Pour découvrir sa struct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anna-freud/#i_1875

HYPNOSE

  • Écrit par 
  • Léon CHERTOK
  •  • 3 523 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les théories en présence »  : […] Les théories sur l'hypnose se répartissent en trois tendances, inspirées respectivement par la physiologie, la psychologie expérimentale et la psychanalyse. Les théories physiologiques sont centrées sur les rapports entre le sommeil et l'hypnose considérée par les pavloviens comme un sommeil partiel. Dans le sommeil normal, l'écorce cérébrale est inhibée, mais cette inhibition laisse pourtant sub […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hypnose/#i_1875

HYSTÉRIE

  • Écrit par 
  • Thérèse LEMPÉRIÈRE
  •  • 7 597 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Freud »  : […] L'étude de l'hystérie tient une place centrale dans l'histoire de la psychanalyse. La mise au jour de la causalité psychique de l'hystérie va de pair avec les découvertes principales de la psychanalyse (inconscient, conflit, fantasme, refoulement, transfert, identification). À partir de 1893, date de la communication préliminaire avec J. Breuer, les découvertes se succèdent : […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hysterie/#i_1875

INCONSCIENT

  • Écrit par 
  • Christian DEROUESNE, 
  • Hélène OPPENHEIM-GLUCKMAN, 
  • François ROUSTANG
  •  • 8 260 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sexualité et langage »  : […] Cette place faite au langage renvoie au problème des relations entre inconscient et sexualité. L'évidence reconnue du fait n'enlève rien aux difficultés théoriques pour articuler ces termes : la sexualité se manifeste de façon constante si l'on entend quelque chose de l'inconscient ; et pourtant de la sexualité dite humaine, quelle prise peut-on prétendre avoir ? Tout d'abord, la découverte de l'i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inconscient/#i_1875

JUNG CARL GUSTAV (1875-1961)

  • Écrit par 
  • Étienne PERROT
  •  • 5 208 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La structure de la psyché »  : […] Les Types psychologiques composés au sortir de cette gestation (1921) décrivent une structure quaternaire de la psyché (le quatre, la croix traduisant une totalité). Mais les quatre fonctions psychologiques : pensée, intuition, sentiment et sensation, dont l'importance respective caractérise les différents types humains, forment un instrument que l'homme doit manier pour évo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-gustav-jung/#i_1875

LITTÉRATURE & PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean BELLEMIN-NOEL
  •  • 7 689 mots

Dans le chapitre « Un transfert avec le texte ? »  : […] C'est déjà quelque chose de poser dans le rapport à une œuvre singulière cet analogon du dialogue de deux inconscients comme mode privilégié de travail critique et psychanalytique – ici nous sommes en droit de dire textanalytique, selon le terme que j'ai proposé vers 1980. Cette façon de faire est productive. Et, pour montrer qu'elle a des répondants anciens, je citerai le «  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-psychanalyse/#i_1875

MANNONI OCTAVE (1899-1989)

  • Écrit par 
  • François ROUSTANG
  •  • 1 260 mots

Pour comprendre l'importance et l'originalité de l'œuvre d'Octave Mannoni, il faut la situer avec son auteur dans la petite histoire de la psychanalyse française. Lorsqu'il commence son analyse avec Jacques Lacan en 1945, ce n'est pas un jeune homme en quête d'avenir qui se présente. Sa formation intellectuelle et personnelle est achevée. Il a été professeur de philosophie à Madagascar, puis il y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/octave-mannoni/#i_1875

NÉVROSE

  • Écrit par 
  • René DIATKINE
  •  • 4 773 mots

Dans le chapitre « Névrose infantile et névrose de transfert »  : […] Les notions qui précèdent constituent une élaboration théorique de ce qu'on observe dans la clinique et le traitement des névroses. Un certain nombre de malades névrosés ont l'impression que leurs troubles ont eu un début franc, datable avec précision. C'est souvent le cas des malades atteints de phobies. Les obsessionnels ont généralement le sentiment d'avoir depuis longtemps quelques tendances a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nevrose/#i_1875

PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 17 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le statut de l'Autre »  : […] Articulons ces thèmes dans le langage plus systématique auquel Lacan a fait concourir la théorie du signifiant. Nous aurons à nous demander en quelle façon l'organisation inconsciente du message qui frappe l'écoute analytique peut nous aider à cerner le statut de l'Autre. Nous prenons donc pour texte de départ, avec les processus primaires, la condensation et le déplacement, c'est-à-dire ces deux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse/#i_1875

PSYCHANALYSE (théories et pratiques)

  • Écrit par 
  • Jacques SÉDAT
  •  • 6 680 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Scissions et dissidences »  : […] Les nombreuses scissions et dissidences qu'a connues le mouvement psychanalytique ne sont pas étrangères à ce symptôme majeur de la culture, repéré par Freud : se fuir soi-même dans une indivision avec autrui, comme l'exprime Hölderlin, quand il évoque un monde déserté par les dieux, dans la seconde version du poème intitulé Mnemosyne  : « Nous sommes un signe sans interpréta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-theories-et-pratiques/#i_1875

PSYCHANALYSE DES ŒUVRES

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 7 942 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ascèse analytique »  : […] Plus s'élargit, cependant, le cadre théorique d'une psychanalyse des œuvres, plus s'affirme l'exigence de son élaboration critique. Comment concevoir qu'une discipline qui s'est donné pour fin de confronter le sujet effectivement engagé dans la cure à la question de sa propre vérité puisse reporter son exercice sur les productions de la littérature ou de l'art ? Peut-être dira-t-on qu'entre la pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychanalyse-des-oeuvres/#i_1875

PSYCHOSE

  • Écrit par 
  • Pierre FÉDIDA, 
  • Pierre JUILLET, 
  • Hélène STORK
  •  • 10 030 mots

Dans le chapitre « Approche structurale de la personnalité de l'enfant psychotique »  : […] Pour Melanie Klein et son école, il n'existe pas de franche démarcation entre névrose et psychose, la distinction étant affaire de quantité plus que de qualité : la régression peut être plus ou moins profonde et toucher certains secteurs de la personnalité, tandis que d'autres sont conservés sur lesquels le traitement peut prendre appui. Quoi qu'il en soit, on peut retrouver certains traits spéci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychose/#i_1875

Pour citer l’article

Pierre KAUFMANN, « TRANSFERT, psychanalyse », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/transfert-psychanalyse/