TRAITÉS INÉGAUX

CHINE - Hommes et dynamiques territoriales

  • Écrit par 
  • Thierry SANJUAN
  •  • 9 791 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Le territoire, un produit de l'histoire »  : […] Le territoire de la Chine se donne, dans l'histoire officielle, comme l'extension d'un monde chinois qui trouve son foyer originel dans le bassin moyen du fleuve Jaune dès le II e  millénaire avant J.-C. Plus largement, la Chine se veut le foyer de civilisation de l'Asie orientale dans la mesure où elle était elle-même l'ensemble du monde, « tout ce qui était sous le cie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-hommes-et-dynamiques-territoriales/#i_21850

CHINE - Histoire jusqu'en 1949

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jacques GERNET
  •  • 44 675 mots
  •  • 50 médias

Dans le chapitre « Ouverture forcée aux nations occidentales »  : […] Depuis la fin des guerres napoléoniennes, le renouveau des activités commerciales européennes en Extrême-Orient (Singapour est fondée en 1819) se traduisait par une pression constante en direction de la Chine. Les firmes étrangères acheteuses de thé et de soie supportaient avec impatience les restrictions imposées au xviii e  siècle par le gouvern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-histoire-jusqu-en-1949/#i_21850

CHINE - Économie

  • Écrit par 
  • Françoise LEMOINE, 
  • Thomas VENDRYES
  •  • 8 216 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'absence de décollage économique avant 1949 »  : […] Le milieu du xix e  siècle ouvre pour la Chine une période de déclin marquée par les désordres sociaux et la pénétration étrangère. Des traités inégaux forcent l'ouverture du pays : ports ouverts au commerce extérieur, concessions étrangères dans les grandes villes, cession de Hong Kong à l'Angleterre (1841), d'une partie de la Mandchourie à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-economie/#i_21850

EXTRÊME-ORIENT QUESTION D'

  • Écrit par 
  • Jean BRUHAT
  •  • 4 246 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Jusqu'en 1890 : le régime des traités inégaux »  : […] Une première phase prend fin autour de 1890. De nouvelles expéditions entreprises contre la Chine par la France et l'Angleterre (deuxième et troisième guerres de l'Opium ) aboutissent au traité de Pékin, le 21 octobre 1860, qui limite considérablement la souveraineté de la Chine : ouverture de onze nouveaux ports dont Tianjin et Nankin, autorisation pour les navires de commerce de remonter le Yang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/question-d-extreme-orient/#i_21850

PREMIÈRE GUERRE DE L'OPIUM

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 271 mots

Au début du xix e  siècle, la contrebande de l'opium en Chine prend une telle importance qu'elle pose au pays un problème politique (extension de la corruption de l'administration, mise en évidence de l'incapacité de l'empereur de faire respecter ses décisions, impact débilitant sur les fonctionnaires impériaux, grands consommateurs) et économique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-guerre-de-l-opium/#i_21850

SHANGHAI [CHANG-HAI]

  • Écrit par 
  • Jean CHESNEAUX, 
  • Jean DELVERT, 
  • Universalis
  •  • 2 662 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Du temps des concessions à celui de la bourgeoisie chinoise »  : […] Shanghai, un des cinq ports « ouverts » aux étrangers dès le traité de 1842, est surtout au xix e  siècle un centre commercial, avec sa façade fluviale (Bund), ses hangars ( godowns ), ses firmes étrangères ( hong ). Les concessions administrées par les Britanniques et les Français comptaient, vers 1900 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shanghai-chang-hai/#i_21850

NANKIN TRAITÉ DE (1842)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 178 mots

Conclu le 29 août 1842 entre la Grande-Bretagne et la Chine, le traité de Nankin met un terme à la première « guerre de l'opium » qui avait débuté lorsque les Britanniques étaient intervenus militairement dans l'Empire du Milieu pour protéger leurs activités commerciales (1839-1840). La Grande-Bretagne impose à la Chine de lui céder Hong Kong, d'ouvrir au commerce international cinq ports (dont Ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-nankin/#i_21850

XINJIANG [SIN-KIANG] ou TURKESTAN CHINOIS

  • Écrit par 
  • Évelyne COHEN, 
  • Pierre TROLLIET
  • , Universalis
  •  • 7 000 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La révolte de Yakub-beg »  : […] L'autorité de la dynastie mandchoue était mal supportée par les Ouïgours. Les révoltes sont fréquentes dès le lendemain de la conquête (1758-1759, 1765). En 1825, un prince ouïgour, membre d'un clan réputé descendant de Mahomet, Jehangir, dirige un mouvement de sécession qui dure trois ans et entraîne les oasis de Kachgar et de Yarkand. En 1865, Yakub-beg, membre du même clan, prend la tête d'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xinjiang-turkestan-chinois/#i_21850