TRAITEMENT SYNTAXIQUE (perception et compréhension)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La détection des irrégularités syntaxiques

Dans quelle mesure peut-on parler de perception dans le cas de la syntaxe ? Le lecteur, ou l’auditeur, perçoit-il les relations qui unissent les mots au sein d’un énoncé de la même manière qu’il perçoit un son ou un caractère d’imprimerie ? Évidemment non. Néanmoins, il est possible de parler de perception en cas de violation de la syntaxe. Nous avons tous cette capacité à décider si un énoncé est correct ou non. Ce seul fait suffit à montrer que la syntaxe a une certaine réalité psychologique : autrement dit, la manière dont doivent être agencés les mots d’un énoncé est indiquée sous une forme ou sous une autre dans notre cerveau. Mais par quels mécanismes une telle décision intervient-elle ? Les données EEG montrent qu’elle intervient quelques dizaines de millisecondes à peine après l’occurrence de l’irrégularité – par exemple, à l’apparition du verbe dans la phrase « Le bébé dans mangeait de la purée » –, ce qui est trop rapide pour que les capacités de raisonnement puissent être mobilisées.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Joël PYNTE, « TRAITEMENT SYNTAXIQUE (perception et compréhension) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/traitement-syntaxique/