TRAITÉ DES SENSATIONS, Étienne Bonnot de CondillacFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Contre les « systèmes » métaphysiques

Condillac était très conscient de la nouveauté de sa thèse : « le Traité des sensations est le seul ouvrage où l'on ait dépouillé l'homme de toutes ses habitudes », c'est-à-dire où l'on ait posé pour commencer un homme sans facultés – rien d'autre qu'une statue. Du problème de Molyneux, Berkeley avait pu tirer argument en faveur d'un idéalisme radical (Nouvelle Théorie de la vision, 1709) : l'empirisme, s'il réfutait l'innéisme des idées, n'expliquait pas comment surmonter l'hétérogénéité des sensations. Condillac va plus loin que Locke. Il discute le rapport de l'impression à l'objet, les notions de besoin, de désir, d'instinct, d'inquiétude (« l'inquiétude causée par la privation d'un objet, est le principe de nos déterminations »). Ce faisant, il apporte aux apories dualistes une réponse qu'il juge bien supérieure à l'occasionnalisme de Malebranche, pour lequel l'abîme entre les corps et l'intellect ne peut être surmonté que par l'action et la vision divines. La Grammaire (1775) ayant démontré l'importance des signes, il précise dans une dernière édition du Traité que, se limitant à l'ordre de la nature et non aux faits d'institution, il n'y a abordé que les « connaissances pratiques », où les jugements restent confus, voire insus : il s'agit de ce que l'on appelle communément « habitudes ». Le Traité s'arrête donc à la genèse « des besoins, de l'industrie et des idées d'un homme isolé ». Mais la méthode est de grande portée, puisqu'elle décrit « les commencements de l'esprit humain » : par là, elle détruit dans le principe « tous les systèmes métaphysiques, qui sont nés des préjugés ». Condillac le montre à partir de l'exemple d'une question disputée : la liberté. Ainsi prend-il acte d'un déplacement qu'accomplira Kant, de la métaphysique vers la philosophie pratique.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

François TRÉMOLIÈRES, « TRAITÉ DES SENSATIONS, Étienne Bonnot de Condillac - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-sensations/