TRAITÉ DES PROPORTIONS, Albrecht DürerFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Publié à Nuremberg peu après sa mort, le Traité des proportions du corps humain d'Albrecht Dürer (1471-1528) n'avait été conçu à l'origine que comme un chapitre d'un ouvrage beaucoup plus vaste qui aurait présenté tout le savoir nécessaire à la formation d'un peintre, dont il traça plusieurs plans vers 1512. Pour Dürer, en effet, l'art de peindre ne se confondait pas avec la maîtrise artisanale du métier : il devait également reposer sur des connaissances théoriques, en particulier celle de la perspective et celle des proportions du corps humain. Seules, elles pouvaient assurer la justesse des œuvres et permettre aux artistes allemands d'égaler leurs confrères et concurrents italiens.

Au fil des ans, Dürer poussa si loin l'étude des proportions qu'il abandonna le reste de son projet initial pour s'y consacrer. Toutefois, en 1525, il publia un traité de géométrie pratique rédigé en langue allemande et destiné à apporter aux artistes allemands, auxquels s'adressait aussi le Traité des proportions, les connaissances nécessaires à la bonne compréhension de celui-ci.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Genève

Classification

Pour citer l’article

Pierre VAISSE, « TRAITÉ DES PROPORTIONS, Albrecht Dürer - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-proportions/