TRAITÉ DÉCISIF, AverroèsFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La démonstration des dogmes

Le Traité décisif suppose la possibilité d'une exposition rationnelle de la Loi révélée. S'opposant notamment à al-Ghazālī (dont l'Incohérence des philosophes est directement visée dans le premier des « grands commentaires » d'Averroès : Incohérence de l'incohérence), Averroès fait de la démonstration la plus sûre des trois voies d'accès au divin utilisées par le Coran, mais en son lieu, et limitée aux savants, qui ont obligation d'y recourir à leur tour. Les deux autres voies sont la rhétorique et la dialectique, la première (avec la poésie) à destination des croyants ordinaires, la deuxième pour la polémique et la controverse. Aussi le Traité décisif trouve-t-il son prolongement dans l'exposé Des méthodes de démonstration des dogmes religieux (al-Kashf'an manāhig al-'adilla), où la science démonstrative révèle, derrière le sens apparent des lectures communes et contre les déviations que leur font subir d'autres commentateurs (dont, implicitement, le grand philosophe et mystique persan Avicenne), le sens caché aux gens d'imagination, l'évidence fondée en raison des vérités révélées. Il s'agit de retrouver, contre l'arbitraire des interprétations, la conformité à la fois à la lettre du Coran et à la doctrine d'Aristote – soit une doctrine bien différente de celle dite de la « double vérité », que la tradition latine a qualifié d'averroïsme.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  TRAITÉ DÉCISIF, Averroès  » est également traité dans :

AVERROÈS, arabe IBN RUSHD (1126-1198)

  • Écrit par 
  • Jean JOLIVET
  •  • 3 289 mots

Dans le chapitre « Philosophie et religion »  : […] Ici apparaît aussitôt un problème : comment Averroès peut-il être à la fois musulman et aristotélicien, juriste traitant d'obligations fondées sur un texte révélé et philosophe pour qui le monde est éternel ? Averroès s'explique sur ce point, notamment dans son Faṣl al-maqāl ( Traité décisif  ). Il n'y a pas de contradiction entre la philosophie et la loi divine : celle-ci, au contraire, appelle […] Lire la suite

ISLAM (La civilisation islamique) - La philosophie

  • Écrit par 
  • Christian JAMBET, 
  • Jean JOLIVET
  •  • 9 001 mots

Dans le chapitre « D'Ibn Sīnā à Ibn Rušd »  : […] Le premier d'entre eux est Abū ‘Alī al-Ḥusayn Ibn Sīnā, l' Avicenne des Latins chez lesquels il exerça à partir du xii e  siècle une influence considérable. Né en 370/980, mort en 429/1037, Ibn Sīnā mena une vie agitée entre plusieurs cours princières du nord-est et du nord de l'Iran, fort d'un savoir encyclopédique très tôt acquis et connu surtout comme médecin : il est l'auteur d'un Canon de mé […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

François TRÉMOLIÈRES, « TRAITÉ DÉCISIF, Averroès - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-decisif/