VERSAILLES TRAITÉ DE (28 juin 1919)

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale »  : […] Le 4 août 1914, dans sa marche sur Paris, l'Allemagne envahissait la Belgique . Si l'armée belge ne fut pas en mesure de stopper l'avance allemande, elle sut du moins la retarder. Après la bataille de la Marne, les Allemands s'emparèrent enfin de la place forte d'Anvers, mais le gros de l'armée belge put s'échapper vers la plaine de l'Yser, où elle se maintint derrière le petit fleuve, avec l'aide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_87895

BULGARIE

  • Écrit par 
  • Roger BERNARD, 
  • André BLANC, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Nadia CHRISTOPHOROV, 
  • Jack FEUILLET, 
  • Vladimir KOSTOV, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Robert PHILIPPOT
  •  • 26 974 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La guerre balkanique »  : […] La guerre balkanique de 1912, menée avec les Serbes et les Grecs, visait à chasser conjointement les Turcs des Balkans, mais, au moment du partage des dépouilles, l'état-major bulgare prit la désastreuse initiative de s'emparer par la force des territoires revendiqués. Vaincue par ses alliés de la veille en 1913 , la Bulgarie doit signer le traité de Bucarest, qui lui ouvre un accès à la mer Égée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulgarie/#i_87895

COMMUNISME - Mouvement communiste et question nationale

  • Écrit par 
  • Roland LOMME
  •  • 21 016 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La question nationale dans la stratégie de la IIIe Internationale »  : […] Confrontée aux querelles nationales et aux conflits frontaliers qui agitent en permanence l'Europe centrale dans l'entre-deux-guerres, la III e Internationale n'a pas arrêté une position de principe de nature à lui donner une ligne de conduite homogène et cohérente dans ce domaine. Les débats théoriques qui agitaient le mouvement social-démocrate avant la Première Guerre mondiale n'ont plus cours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-mouvement-communiste-et-question-nationale/#i_87895

ERZBERGER MATTHIAS (1875-1921)

  • Écrit par 
  • Léon STRAUSS
  •  • 319 mots
  •  • 3 médias

Député du Reichstag (1903), Matthias Erzberger y devient le chef du parti du centre catholique. Opposé à la politique coloniale de von Bülow, il approuve, en revanche, la politique d'armement de Bethmann-Hollweg. Membre du conseil d'administration du groupe sidérurgique Thyssen, il soutient, au début de la guerre, les projets d'annexion du bassin de Briey. Chargé des services de propagande, il or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-erzberger/#i_87895

FLEUVES INTERNATIONAUX

  • Écrit par 
  • Hubert THIERRY
  •  • 3 822 mots

Dans le chapitre « Internationalisation des fleuves »  : […] Antérieurement à la Révolution, le droit fluvial européen était caractérisé par le monopole de chaque État riverain sur la portion du fleuve qu'il contrôlait. Aussi la navigation fluviale était-elle entravée par de nombreux octrois et, dans certains cas, par l'obligation de « rompre charge », c'est-à-dire de décharger les marchandises, dont le transport était assuré successivement par les navires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fleuves-internationaux/#i_87895

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)

  • Écrit par 
  • Marc FERRO
  •  • 12 422 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre « Le traité de Versailles »  : […] Signé en juin 1919, le traité de Versailles dessaisissait l'Allemagne de l'Alsace-Lorraine, de la Posnanie, d'Eupen et Malmédy, de ses territoires d'outre-mer . Un plébiscite serait organisé ultérieurement pour décider si la Silésie serait allemande ou polonaise, si la Sarre retournerait à l'Allemagne ou demeurerait française. Son armée réduite à 100 000 hommes, sa flotte de guerre confisquée, j […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere/#i_87895

GUILLAUME II (1859-1941) empereur d'Allemagne (1888-1918)

  • Écrit par 
  • Léon STRAUSS
  •  • 453 mots
  •  • 1 média

Empereur d'Allemagne et roi de Prusse, Guillaume II est le petit-fils de Guillaume I er et de Victoria d'Angleterre, et le fils de Frédéric III. Après le court règne de son père, il accède à l'Empire en 1888. Très orgueilleux et jaloux de son autorité, il rêve de jouer un grand rôle et de conduire lui-même les destinées de l'Empire. Il renvoie Bismarck en 1890 et choisit comme chanceliers des hom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-ii/#i_87895

HITLER ADOLF (1889-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 4 747 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le chef de régime »  : […] La nomination de Hitler au poste de chancelier, le 30 janvier 1933, ne fut pas la conséquence d'une victoire électorale . Aux élections de novembre 1932, le Parti nazi avait perdu des voix par rapport à celles de juillet, passant de 37,3 à 33,1 p. 100 des suffrages (196 sièges). Cette nomination fut le résultat des intrigues d'une poignée de conservateurs, menés par Franz von Papen ; désireux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-hitler/#i_87895

MINORITÉS DROIT DES

  • Écrit par 
  • Yves PLASSERAUD
  •  • 11 209 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La question des minorités en Europe »  : […] C'est l'évolution de la situation en Europe centrale, où s'enchevêtrent peuples et nationalités, qui fut à l'origine d'une véritable réflexion occidentale en la matière. En dépit de l'écrasement des révolutions populaires de 1848 à Prague et à Vienne, le mouvement de soulèvement national fait rapidement tache d'huile dans la région. Les nationalités de l'Europe centrale, danubienne et balkanique e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-des-minorites/#i_87895

NAISSANCE DE LA SOCIÉTÉ DES NATIONS

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 273 mots
  •  • 1 média

Le 6 janvier 1920 voit la première réunion à Paris du Conseil de la Société des Nations. La création de la Société des Nations (S.D.N.) marque, au lendemain de la Première Guerre mondiale, une première tentative de fonder une organisation internationale permanente apte à trouver des solutions pacifiques aux conflits entre États, par le biais de l'arbitrage et de la mise en place de sanctions colle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-de-la-societe-des-nations/#i_87895

O.I.T. (Organisation internationale du travail)

  • Écrit par 
  • Victor-Yves GHEBALI
  •  • 3 354 mots

Née à l'aube du xix e  siècle, à partir de réflexions éthico-économiques sur le « coût humain » de la révolution industrielle, l'idée d'une législation internationale du travail procédait d'une triple nécessité : l'amélioration du sort matériel et moral des masses laborieuses, le maintien de la paix sociale et l'égalisation des conditions de la concurrence économique, à une époque où le travail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/organisation-internationale-du-travail/#i_87895

ORLANDO VITTORIO EMANUELE (1860-1952)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 882 mots
  •  • 3 médias

Juriste et homme d'État italien, Vittorio Emanuele Orlando acquiert, dès 1885, une grande renommée par ses publications scientifiques. Député libéral modéré de 1897 à 1924, il occupe une position de premier plan à la Chambre et collabore avec Giolitti, qui en fait son ministre de l'Instruction publique (de 1903 à 1905) puis de la Justice (de 1907 à 1909). Il détient également ce dernier portefeui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vittorio-emanuele-orlando/#i_87895

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 233 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Renaissance de la Pologne (1914-1921) »  : […] Les Polonais se virent mobilisés dans les deux camps adverses. Beaucoup n'espéraient, au mieux, qu'une autonomie accordée par le futur vainqueur : le Comité national polonais de Varsovie comptait sur la Russie, alors que le Haut Comité national de Vienne misait sur l'Autriche dont les armées englobaient les légions de Piłsudski. Il devint rapidement évident que la principale menace pour l'avenir v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_87895

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, en bref

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 207 mots
  •  • 1 média

En 1914, les tensions sont extrêmes en Europe. Elles tiennent essentiellement à l'inadéquation entre les frontières des États et les vœux formulés par les différentes nations. L'assassinat, le 28 juin 1914, de l'archiduc héritier d'Autriche-Hongrie par un Bosniaque désireux que sa nation soit rattachée à l'État serbe est le déclencheur de la guerre, un complexe jeu d'alliances faisant entrer dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-guerre-mondiale-en-bref/#i_87895

REICHSWEHR

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 1 071 mots

Armée de métier de la République de Weimar, la Reichswehr est née de la Constitution de 1919. Les rapports du chef de l'État avec l'armée devinrent alors très différents de ceux qui avaient existé au temps du Kaiser. À la suite des réformes constitutionnelles d'octobre 1918, l'armée était, en principe, soumise au contrôle parlementaire. Le président de la République avait le titre de commandant en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reichswehr/#i_87895

RHIN

  • Écrit par 
  • Gabriel WACKERMANN
  •  • 2 667 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le poids de l'histoire »  : […] Avant même toute régularisation et tout aménagement de son cours, le Rhin a marqué de son empreinte tant les sociétés riveraines que les échanges entre le nord et le sud de l'Europe. Couloirs rhénan et rhodanien ou arc alpin furent utilisés par les axes routiers reliant la mer du Nord à la Méditerranée. La voie d'eau constituait déjà un relais partiel pour les charrois. Participèrent ainsi au tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhin/#i_87895

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « Le bilan de la Grande Guerre »  : […] En 1918-1919, les pessimistes sont encore rares. La famille royale, qui a adopté en 1917 le nom de Windsor, est très populaire. Au pouvoir depuis la fin de 1916, David Lloyd George est à la tête d'une coalition parlementaire et gouvernementale regroupant les conservateurs et ceux des libéraux, fidèles à sa personne, qui ne reconnaissent plus la légitimité d'Asquith. En juillet 1918, on a modifié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_87895

SONNINO GIORGIO SIDNEY baron (1847-1922)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 400 mots

Homme politique italien, né le 11 mars 1847 à Pise, mort le 24 novembre 1922 à Rome. Giorgio Sidney, baron Sonnino, entre dans le corps diplomatique dans les années 1860 peu après la formation de l'unité italienne. Il en sort cependant pour étudier la vie politique, sociale et économique de l'Italie. Il publie le fruit de ses recherches en 1877 dans un important ouvrage sur les conditions de vie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giorgio-sonnino/#i_87895

TARDIEU ANDRÉ (1876-1945)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 385 mots

Homme politique français, né le 22 septembre 1876 à Paris, mort le 15 septembre 1945 à Menton. Grand bourgeois né dans une vieille famille parisienne de graveurs, André Pierre Gabriel Amédée Tardieu étudie à l'École normale supérieure. Après avoir servi dans le corps diplomatique, il établit sa réputation en tant que journaliste du Temps , spécialisé dans la politique étrangère. Élu à la Chambre d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-tardieu/#i_87895

TROISIÈME REICH (1933-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert BADIA
  •  • 9 940 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Réarmement et système d'alliances »  : […] En politique extérieure, Hitler manifeste dans les premiers temps une grande prudence : il tend à rassurer ses voisins que les objectifs proclamés dans Mein Kampf avaient inquiétés. Il récolte d'abord les fruits de la politique de ses prédécesseurs : à l'avènement du III e Reich, le problème des réparations est réglé et l'égalité des droits reconnue à l'Allemagne (11 déc. 1932). Au système de s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-reich/#i_87895


Affichage 

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig

vidéo

Première Guerre mondiale SDN Crise de 1929 Communisme NazismeLa Première Guerre mondiale, véritable matrice du nouveau siècle, procède directement de l'exacerbation des tensions nationalistes en Europe En 1917, l'intervention nord-américaine accélère la défaite des Empires centraux que... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Allemagne, 1919

carte

L'empire allemand après le traité de Versailles (1919) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Empire britannique, 1920

carte

L'empire britannique au lendemain de la Première Guerre mondiale 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Société des Nations

vidéo

Le traité qui conclut la Première Guerre mondiale est signé à Versailles, le 28 juin 1919, dans la galerie des Glaces Préparé par la conférence de la Paix, qui réunit Clemenceau, Lloyd George, Orlando et Wilson, le traité de Versailles est précédé du pacte constitutif de la Société... 

Crédits : The Image Bank

Afficher

Traité de Versailles, 1919

photographie

Le Français Georges Clemenceau (1841-1929) entre le Britannique Lloyd George (1863 -1945), à gauche, et l'Américain Wilson (1856-1924), à droite se rendant à la conférence de la paix, à Versailles, en juin 1919 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Allemagne, 1919
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Empire britannique, 1920
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Société des Nations
Crédits : The Image Bank

vidéo

Traité de Versailles, 1919
Crédits : Hulton Getty

photographie