ORALE TRADITION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Authenticité et pertinence : le témoignage oral

Du point de vue de l'observateur extérieur, les cultures à tradition orale sont marquées par un paradoxe fondamental. La mémoire individuelle constitue un dispositif de stockage des informations aux limites évidentes ; en outre, lorsqu'il est utilisé à l'exclusion de tout autre système, ce dispositif est censé se contrôler lui-même, fournir la mesure de sa propre exactitude, ce qui augmente d'autant les possibilités d'erreur. Pourtant, les groupes concernés mettent tous l'accent sur l'immuabilité de la tradition, sur la fidélité de la chaîne de répétitions qui aboutit à la version présente. Or, comme le remarquait déjà Marcel Mauss, il n'existe pas dans une culture orale de « version originale » d'un récit ou d'un rituel, mais une multiplicité de versions concurrentes dont chacune peut prétendre à la légitimité traditionnelle. Pour comprendre l'origine de ce paradoxe apparent, il convient de rappeler certains aspects simples du fonctionnement de la mémoire humaine et de son usage social.

Les données de tradition orale sont évaluées le plus souvent en termes d'exactitude, de fidélité dans la restitution du passé. C'est là sans doute le critère le plus naturel pour juger du fonctionnement de la mémoire, mais ce n'est ni le seul ni sans doute le plus crucial, du point de vue du fonctionnement cognitif. La mémoire humaine n'est pas comparable aux divers dispositifs graphiques ou informatiques de stockage de l'information. Sa spécificité tient à deux raisons principales. En premier lieu, le travail de la mémoire ne consiste pas seulement en un stockage, mais surtout en un traitement des informations ; recevant des informations de sources sensorielles et conceptuelles multiples, la mémoire doit classer, organiser, éliminer, transformer constamment, sous peine de surcharge irrémédiable. En second lieu, le traitement mnémonique des informations est un processus global : le traitement de nouvelles informations mob [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : research fellow au King's College de l'université de Cambridge

Classification


Autres références

«  ORALE TRADITION  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Langues

  • Écrit par 
  • Emilio BONVINI, 
  • Maurice HOUIS
  •  • 8 269 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Civilisation de l'oralité »  : […] Dire que la civilisation négro-africaine est sans écriture, c'est la qualifier par défaut et par référence analogique à une technique de communication qui lui est originellement étrangère. Certes, il n'est pas facile de définir l'oralité, d'autant plus que cet aspect a peu retenu l'attention des anthropologues. On commence toutefois à s'en représenter l'importance grâce à la publication de textes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-langues/#i_48572

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean DERIVE, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Michel LABAN
  •  • 16 604 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le roman africain »  : […] Le roman historique avait eu un précurseur avec Doguicimi (1938) de Paul Hazoumé, qui racontait les débuts (vers 1820-1830) du roi Guézo d'Abomey, dans l'actuel Bénin ; bien que le romancier ait eu manifestement l'intention d'opposer les cruautés païennes aux bienfaits apportés par le christianisme, la force épique de son récit donnait une image exaltante de l'Afrique ancienne. Le roman historiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-litteratures/#i_48572

ALCHIMIE

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Universalis
  •  • 13 655 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le langage alchimique »  : […] Dans une étude publiée par la revue Critique , en 1953, Michel Butor a analysé avec beaucoup de clarté les problèmes posés par l'alchimie et son langage : « Tant qu'une transmission orale était la règle, écrit-il, ces livres ont pu être des sortes d'aide-mémoire, chiffrés de façon très simple. Pour avoir un exposé de la suite des manipulations prévues et des transformations cherchées, il suffisai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alchimie/#i_48572

ALPHABÉTISATION

  • Écrit par 
  • Béatrice FRAENKEL, 
  • Léon GANI, 
  • Aïssatou MBODJ
  •  • 8 904 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Cultures orales, cultures écrites »  : […] La grande majorité des analphabètes du monde vivent dans des zones où prédomine la communication orale. Ce ne sont pas des individus isolés dans des communautés de lettrés mais bien souvent des groupes majoritaires. Dans ces zones du Tiers Monde, l'environnement graphique est extrêmement limité : pas de signalisation, pas d'affiches, un service postal sommaire. L'imprimé ne circule pas, et les pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alphabetisation/#i_48572

ARABE (MONDE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Jamel Eddine BENCHEIKH, 
  • Hachem FODA, 
  • André MIQUEL, 
  • Charles PELLAT, 
  • Hammadi SAMMOUD, 
  • Élisabeth VAUTHIER
  •  • 29 287 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La prose »  : […] Le discours critique sur la prose arabe classique est semble-t-il à reformuler. Soutenu par une conception des études littéraires dominée par un esprit historiciste, ce discours, surtout dans sa version orientaliste, ne s'est guère intéressé aux problèmes théoriques que pose ce mode d'écriture. En effet, il est resté tributaire, peu ou prou, des grandes lignes tracées en 1927 par l'article de l'or […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabe-monde-litterature/#i_48572

ART KANAK

  • Écrit par 
  • Emmanuel KASARHÉROU
  •  • 1 410 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Entre « visages » et « reflets » »  : […] C’est au début des années 1980, à la demande du leader kanak Jean-Marie Tjibaou (1936-1989), qui s’inquiétait de savoir ce que les musées français avaient conservés de l’art ancien de son pays et s’il était montré au public, que l’ethnologue Roger Boulay a commencé ses premières recherches dans les musées. Ce travail pionnier de repérage a permis de nourrir la première grande exposition internati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-kanak/#i_48572

BANTOU

  • Écrit par 
  • Luc de HEUSCH
  •  • 8 088 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Histoire et mythe »  : […] Les ethnohistoriens ont produit, depuis le milieu des années soixante, d'importantes monographies régionales précises qui éclairent l'histoire des peuples bantous au cours des derniers siècles. Ils se sont intéressés principalement à la formation des grands royaumes qui se sont développés dans la savane qui borde la lisière méridionale de la forêt ou dans la région montagneuse des Grands Lacs. On […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bantou/#i_48572

BIBLE - Les livres de la Bible

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SANDOZ
  •  • 7 682 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Traditions orales »  : […] Outre des traditions sur l'origine du monde qui participent du genre des cosmogonies antiques, expressions imagées et à allure historique d'une conception philosophico-religieuse de l'univers, la Bible, dès le douzième chapitre de la Genèse, rapporte des événements contemporains de civilisations du Proche-Orient, parvenues quant à elles depuis longtemps déjà au stade de l'écriture. Les patriarches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bible-les-livres-de-la-bible/#i_48572

BLUES

  • Écrit par 
  • Francis HOFSTEIN
  •  • 3 664 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Origine et définition »  : […] Lorsque les chants, les musiques et les langues des terres africaines razziées par les marchands d'esclaves, mais coupés de leur fonction rituelle, sociale et culturelle, fragmentés par l'oubli, déformés par l'interdit et le refoulement, rencontrent les sons, danses, chants et musiques des terres américaines, langues anglaise, française, allemande, berceuses, comptines, hymnes, chansons et ballade […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blues/#i_48572

BOUDDHISME (Histoire) - Littératures et écoles bouddhiques

  • Écrit par 
  • André BAREAU
  •  • 6 022 mots

Dans le chapitre « Le bouddhisme antique »  : […] Nous avons d'excellentes raisons de douter de l'historicité du concile qui, selon la tradition, se serait réuni à Rājagṛha quelques mois après le Parinirvāṇa pour réunir et réciter en chœur tous les sermons du Buddha et toutes les règles monastiques qu'il avait énoncées. Cependant, cette légende prouve que, peu après la disparition de leur maître, les moines se préoccupèrent de conserver les ensei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bouddhisme-histoire-litteratures-et-ecoles-bouddhiques/#i_48572

CAUCASE

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Georges CHARACHIDZÉ, 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Silvia SERRANO
  • , Universalis
  •  • 17 098 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Droit, religions, cultures »  : […] Le droit caucasien se reconnaît à la réunion de quelques traits spécifiques. On les retrouve sur toute l'étendue du territoire et à toutes les époques, y compris, pour certaines régions, à l'époque contemporaine. La vengeance sanglante y tient la première place : tout préjudice doit être compensé soit par un meurtre, soit par le rachat du prix du sang. La plupart des codes juridiques, qu'ils soien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caucase/#i_48572

CHANSON

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET, 
  • Guy ERISMANN, 
  • Jean-Claude KLEIN
  •  • 7 139 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Un exemple : la chanson en France »  : […] On se plaît à rappeler que le premier texte connu de la langue française fut une séquence chantée, dont le manuscrit se trouve à la bibliothèque de Valenciennes : la Cantilène de sainte Eulalie , probablement composée au début du ix e  siècle. Chez tous les peuples, semble-t-il, des paroles cadencées par un rythme très simple constituent une des premières manifestations musicales, tout comme le be […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chanson/#i_48572

CHANT

  • Écrit par 
  • Roland MANCINI
  •  • 2 674 mots

Dans le chapitre « Traditions orales, folklore, ou chant classique ? »  : […] Laissant hors de notre propos la musique de variété où le chant est essentiellement diction, et tributaire des médias sonores, nous distinguons deux formes de chant, quasi irréductibles dans leurs origines et leurs finalités : d'une part, le chant « classique », qui, depuis quatre siècles, répond à des conventions bien définies, et qui, parce qu'il tend à l'universalité, peut convenir aux ethnies […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chant/#i_48572

CONTE

  • Écrit par 
  • Bernadette BRICOUT
  •  • 5 800 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Qu'est-ce qu'un conte populaire ? »  : […] Si le terme de conte présente, dans la littérature, des acceptions multiples et des frontières indécises, trois critères suffisent à le définir en tant que récit ethnographique : son oralité, la fixité relative de sa forme et le fait qu'il s'agit d'un récit de fiction. Le conte populaire s'inscrit d'abord dans ce vaste champ qu'en 1881 Paul Sébillot baptise, d'une expression paradoxale, «   littér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conte/#i_48572

LE CONTE DES CONTES, Giambattista Basile - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Françoise DECROISETTE
  •  • 888 mots

Dans le chapitre « Du grotesque au sublime »  : […] Le Conte des contes , c'est donc un conte qui engendre des contes, dans une parturition débridée. Aucune thématique imposée, contrairement à Boccace. Ici, chaque héros ou héroïne effectue, comme Zoza, un parcours initiatique confirmant sa vertu ou fustigeant ses vices. L'auteur alterne avec bonheur le grotesque et le sublime. Nombreux sont les récits fortement ancrés dans l'espace napolitain, cent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-conte-des-contes/#i_48572

CORAN (AL-QURĀN)

  • Écrit par 
  • Régis BLACHÈRE, 
  • Claude GILLIOT
  •  • 13 323 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La vulgate coranique »  : […] Dans la forme qui se trouva dès lors reconnue et qui est demeurée immuable depuis treize siècles, le Coran est composé de cent quatorze chapitres, ou sourates (de l' arabe al-sūra ), subdivisés en versets ( āyāt ) et classés selon un ordre de longueur décroissante, mode de classement qu'on retrouve en plusieurs types de recueils poétiques ou philologiques constitués dans le monde sémitique. Cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coran/#i_48572

ESCHATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel HULIN
  •  • 6 356 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les sociétés sans écriture »  : […] Pour que se déploie pleinement l'horizon de la réflexion eschatologique, il est nécessaire qu'une certaine distance se soit déjà creusée entre la conscience de soi de la personne et le vécu collectif. Cela se vérifie a contrario dans toutes les sociétés de culture orale, où les conditions de vie ont longtemps été telles que la conscience d'appartenir à un groupe, familial ou tribal, l'emportait l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eschatologie/#i_48572

ÉSOPE (env. 620-env. 560 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Dominique RICHARD
  •  • 490 mots

La vie d'Ésope est le sujet de légendes au milieu desquelles la vérité est devenue presque impossible à démêler. Samos et Sardes, Mésembrie en Thrace et Cotyéum en Phrygie prétendaient lui avoir donné le jour. On en fait l'esclave d'un habitant de Samos nommé Jadmon ou Xanthus. Il aurait été affranchi par son maître, aurait visité la cour de Crésus et assisterait au banquet des Sept Sages, chez Pé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esope/#i_48572

ÉSOTÉRISME

  • Écrit par 
  • Serge HUTIN
  •  • 7 491 mots
  •  • 1 média

L'adverbe grec ἔισω signifie « au-dedans » : l' enseignement ésotérique (on disait aussi « acroamatique ») d'un philosophe était celui qu'il réservait à ses disciples, les leçons exotériques au contraire se trouvant suivies par un auditoire plus nombreux et varié. L'adjectif « ésotérique » s'associait ainsi à la notion de savoir « réservé », apanage d'un cercle auquel l'accès demeurait subord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esoterisme/#i_48572

ETHNOLOGIE - Ethnomusicologie

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques NATTIEZ
  •  • 6 976 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'ethnomusicologie en Europe : Bartók et Brăiloiu »  : […] En Europe centrale aussi, les ethnomusicologues sont descendus sur le terrain. La collecte et la transcription de corpus propres à une aire culturelle donnée y sont intensives, mais pour des raisons fort différentes. Dès l'apparition du groupe des Cinq, notamment avec Mili Balakirev, il s'agit de préserver les sources musicales nationales. Parce qu'ils recueillent la musique paysanne et populair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnologie-ethnomusicologie/#i_48572

FOLKLORE

  • Écrit par 
  • Nicole BELMONT
  •  • 12 223 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les définitions »  : […] Depuis le dernier quart du xix e siècle, beaucoup de définitions du folklore ont été proposées, mais elles sont peu satisfaisantes. Le Standard Dictionary of Folklore, Mythology and Legend en recensaient déjà vingt et une en 1949. On peut les classer d'après les théories, explicites ou sous-jacentes, sur lesquelles elles s'appuient. Dans un premier groupe viendraient les définitions qui se réfèr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/folklore/#i_48572

FOLKLORIQUE HONGROISE ÉCOLE

  • Écrit par 
  • François VIEILLESCAZES
  •  • 1 044 mots
  •  • 2 médias

En 1889, au moment de la fondation de la Société hongroise d'ethnologie (Magyar Néprajzi Társaság), qui commence en 1890 la publication de la revue Ethnographia, l'école folklorique hongroise est installée à Budapest. L'importance et la richesse du folklore hongrois en ethnologie avaient déjà été soulignées par le linguiste Miklós Révai dès 1782, dans un article du Courrier hongrois ( Magyar Hir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-folklorique-hongroise/#i_48572

FORMULETTES

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 1 702 mots

Une formulette n'est pas seulement une petite formule, une « expression plus ou moins consacrée qu'il convient de prononcer en certaines circonstances » (Littré). Dans cette acception plus précise, c'est un terme technique qui désigne à présent une réalité qui relève du folklore et de la littérature pour la jeunesse. La tradition orale populaire constituait une véritable littérature pour enfants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/formulettes/#i_48572

GRIAULE MARCEL (1898-1956)

  • Écrit par 
  • Eric JOLLY
  •  • 1 316 mots

Dans le chapitre « L’école Griaule et la primauté du mythe »  : […] Après la guerre, Griaule centre définitivement ses recherches sur les Dogon et leur consacre une douzaine de missions. Son objectif évolue également : il ne vise plus la saisie exhaustive de cette société, mais le dévoilement de ses fondements symboliques et mythologiques. Publié en 1948, son célèbre livre Dieu d’eau illustre ce tournant. Construit comme une chronique quotidienne des entretiens e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-griaule/#i_48572

GRUNDTVIG NICOLAI FREDERIK SEVERIN (1783-1872)

  • Écrit par 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN
  •  • 2 015 mots

Dans le chapitre « La découverte de la Parole et la Højskole »  : […] En 1821, Grundtvig devint pasteur de l'Église danoise ; il fut nommé, sans l'avoir sollicité, curé de Prestø ; l'année suivante, il regagna la capitale pour y être pasteur auxiliaire de l'église Notre-Sauveur. Il sentit renaître en lui des forces nouvelles en écrivant le long poème autobiographique Matin du Nouvel An ( Nyaars-Morgen , 1824), et, l'été suivant, en juillet 1825, il connut la plus gr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolai-frederik-severin-grundtvig/#i_48572

ḤADĪTH

  • Écrit par 
  • Khalifa SOUA
  •  • 1 474 mots

Mot arabe qui signifie récit, propos ou communication, ḥadīth est utilisé pour désigner plus particulièrement les propos tenus par le prophète Mahomet. Au début, il avait son sens le plus étroit, se limitant aux communications orales faites par le Prophète. Ensuite, on l'employa pour désigner toute tradition rapportant les paroles ( aqwāl ) ou les actes ( af‘āl ) du Prophète ou son approbation ta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hadith/#i_48572

ÉPOPÉE

  • Écrit par 
  • Emmanuèle BAUMGARTNER, 
  • Maria COUROUCLI, 
  • Jocelyne FERNANDEZ, 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT, 
  • Altan GOKALP, 
  • Roberte Nicole HAMAYON, 
  • François MACÉ, 
  • Nicole REVEL, 
  • Christiane SEYDOU
  •  • 11 798 mots
  •  • 6 médias

Proche du mythe, l'épopée chante l'histoire d'une tradition, un complexe de représentations sociales, politiques, religieuses, un code moral, une esthétique. À travers le récit des épreuves et des hauts faits d'un héros ou d'une héroïne, elle met en lumière un monde total, une réalité vivante, un savoir sur le monde. Dans le procès de communication et de transmission, les sociétés « traditionnelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epopee/#i_48572

FABLE

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 3 264 mots

Dans le chapitre « De l'origine à la fonction des fables »  : […] Les recherches sur la fable ont longtemps buté sur le problème de ses origines. Fontenelle, à partir de l' Histoire des oracles du Hollandais Van Dale, ne veut y voir que la volonté de croire, pour les uns, et celle d'exploiter cette crédulité, pour les autres. Mais la critique de cette « longue suite d'erreurs et de délires » vise plus les superstitions que les fables, fictions posées comme tell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fable/#i_48572

IMPRIMERIE

  • Écrit par 
  • Isabelle ANTONUTTI, 
  • Jean-Pierre DRÈGE, 
  • Henri-Jean MARTIN
  • , Universalis
  •  • 14 457 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Émergence du livre moderne »  : […] C'est dans ce climat que les grands imprimeurs humanistes, et notamment ceux de la famille des Estienne, se firent les initiateurs des mises en texte modernes. Leur influence se manifeste d'abord dans la présentation des pages de titre. Aux titres enrobés dans des formules pompeuses et insérés dans des décors gravés sur bois qui caractérisent la production de Josse Bade ou même de Froben à Bâle s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imprimerie/#i_48572

ISLAM (La religion musulmane) - L'étude de l'islam et ses enjeux

  • Écrit par 
  • Mohammed ARKOUN, 
  • Universalis
  •  • 6 981 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Nécessité d'une rupture épistémologique »  : […] Par « expressions de l'islam », on ne peut pas entendre seulement les langages écrits ou parlés que tiennent les musulmans sur eux-mêmes et sur le monde où ils cherchent à s'insérer. Conduites rituelles, pratiques économiques, institutions politiques, styles d'appropriation écologique (notamment l'organisation de l'espace urbain, les rapports à la terre et aux éléments), créations artistiques, ges […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-religion-musulmane-l-etude-de-l-islam-et-ses-enjeux/#i_48572

JOUSSE MARCEL (1886-1961)

  • Écrit par 
  • Albert PETIT
  •  • 887 mots

Spécialiste original de l'étude du style oral, du rythme et du geste, Marcel Jousse est né à Beaumont-sur-Sarthe dans un milieu de paysans illettrés. Son père était un simple journalier. Sa mère récitait, en les rythmant et en les balançant, des traditions orales. La prise de conscience de ce bercement maternel initia l'enfant aux mécanismes anthropologiques repérables principalement dans les mili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-jousse/#i_48572

JUDAÏSME - La religion juive

  • Écrit par 
  • Georges VAJDA
  •  • 6 502 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les rabbins et le Talmud »  : […] Seuls les pharisiens survécurent à la catastrophe de 70. Depuis lors, leur parti s'identifie au judaïsme. Ce n'est que sept siècles plus tard qu'apparut la première exception, les « karaïtes ». Héritière du pharisaïsme, la classe des rabbins (le mot signifie « maître ») se recrutait dans un large éventail social. Durant près de quatre siècles, cependant, le judaïsme palestinien fut dirigé, politi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/judaisme-la-religion-juive/#i_48572

KODÁLY ZOLTÁN (1882-1967)

  • Écrit par 
  • Jean GERGELY
  •  • 3 055 mots
  •  • 2 médias

« En tant que compositeur, Kodály se situe parmi les meilleurs de notre temps [...] son art et le mien, bien qu'ils soient issus de la même source, sont fondamentalement différents [...] . Mais cette différence [...] traduit une pensée musicale totalement nouvelle et originale [...] . Si je lui porte une si haute estime, ce n'est pas parce qu'il est mon ami, mais à l'inverse il est devenu mon ami […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zoltan-kodaly/#i_48572

KONGO ROYAUME DU

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 4 724 mots

Dans le chapitre « Les mots et les arts »  : […] De la naissance à la mort, le Kongo reste à l'emprise des mots. Ils contribuent à la construction de sa personnalité, par les noms qu'il reçoit. Ils forment les messages destinés aux ancêtres. Ils expriment, en devenant devises, la gloire du chef et sa puissance. Enfin, et surtout, ils transmettent tout savoir dans une société qui ignore l'écriture, si l'on tient pour négligeable l'infime minorité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-du-kongo/#i_48572

LECTURE

  • Écrit par 
  • Henri-Jean MARTIN, 
  • Martine POULAIN
  •  • 10 498 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le temps du « volumen » »  : […] Voici d'abord le volumen de l'Antiquité classique. Le texte se trouve inscrit en colonnes perpendiculaires au sens de déroulement d'un rouleau de papyrus, un peu à la manière des images d'un film, et cette forme de lecture rend évidemment difficile toute consultation ponctuelle ou tout retour en arrière, de telle sorte que l'écriture y apparaît conçue comme une reproduction de la parole. Bien plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lecture/#i_48572

LESKOV NICOLAS SEMIONOVITCH (1831-1895)

  • Écrit par 
  • Sylvie LUNEAU
  •  • 1 705 mots

Dans le chapitre « L'apprentissage de la vie »  : […] Leskov ne songeait pas tout d'abord à devenir un écrivain. Il s'est formé au contact de la vie et non des livres, et c'est ce qui lui donne cette vision directe et forte des êtres et des situations. Nicolas Sémionovitch Leskov est né à Gorokhovo, dans la province d'Orel, pays natal de Tourguéniev. Son père, fils et petit-fils de prêtre, avait acquis la noblesse personnelle dans le service civil, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-semionovitch-leskov/#i_48572

INSPIRATION (Grèce antique)

  • Écrit par 
  • Luc BRISSON
  •  • 2 323 mots

Dans le chapitre « Inspiration et compétence poétique »  : […] Cette conception de l'inspiration poétique diffère sur des points essentiels de celle que s'en font les poètes anciens eux-mêmes. En effet, les poètes associent traditionnellement l'inspiration à la connaissance, et se montrent très conscients de l'importance de l'art, de l'aspect technique qui intervient dans leur travail. Cela dit, on gardera toujours en mémoire le fait que, dans le cadre d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inspiration/#i_48572

LITTÉRATURE & PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Jean BELLEMIN-NOEL
  •  • 7 689 mots

Dans le chapitre « L'inconscient pour l'inconscient »  : […] Un léger retour en arrière nous conduit à prendre en considération une autre ligne des investigations de Freud en matière d'art. Sonder les grandes œuvres avec les outils de la psychanalyse donne parfois des informations sur l'esprit humain, plus particulièrement sur des constantes du comportement et des usages si fréquents, si répandus dans les différentes sociétés qu'on ne sait plus très bien di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-et-psychanalyse/#i_48572

MAHĀBHĀRATA

  • Écrit par 
  • Anne-Marie ESNOUL
  •  • 4 061 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La transmission »  : […] La genèse du poème se comprend mieux compte tenu des conditions dans lesquelles il a été conservé : la transmission était alors purement orale ; les récitants de l'Épopée connaissaient par cœur des milliers de vers ; ils en donnaient des auditions publiques à l'occasion de certaines fêtes religieuses ou profanes. Suivant le temps, le lieu ou les préférences des conteurs, ceux-ci devaient introdui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahabharata/#i_48572

MÉMOIRE (histoire)

  • Écrit par 
  • André BURGUIÈRE
  •  • 1 997 mots

Dans le chapitre « Réhabilitation de la mémoire »  : […] La réhabilitation de la mémoire chez les historiens a partie liée avec le courant contestataire des années 1960 et les mouvements anticolonialistes qui invitent les peuples colonisés à tourner le dos aux travaux des historiens fondés sur les archives – donc sur le point de vue du colonisateur – et à puiser dans leur mémoire collective pour retrouver leur propre histoire. Cette réhabilitation de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire-histoire/#i_48572

MUSICALES (TRADITIONS) - Le fonds musical européen

  • Écrit par 
  • Roberto LEYDI
  •  • 4 234 mots

Dans le chapitre « Les échelles et les modes de la musique populaire européenne »  : […] Les modèles d'échelle que nous trouvons dans la musique populaire européenne de tradition orale sont très nombreux. Les échelles de moins de cinq tons sont les plus fréquentes dans les comptines, alors que les échelles pentatoniques semblent, au contraire, caractériser le système musical de certaines zones ; on les retrouve dans la musique populaire magyare mais aussi dans la musique populaire a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-le-fonds-musical-europeen/#i_48572

MUSICALES (TRADITIONS) - Musique d'Afrique noire

  • Écrit par 
  • Charles DUVELLE
  •  • 9 316 mots

Vers la seconde moitié du xx e  siècle et jusqu'à nos jours, le progrès dans diverses disciplines des sciences humaines orienta les recherches ethnomusicologiques dans de nouvelles voies. C'est ainsi par exemple que les méthodes de la linguistique ou du structuralisme ont marqué certains travaux sur la musique africaine. Fait nouveau, des Africains eux-mêmes étudient la musique traditionnelle de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musique-d-afrique-noire/#i_48572

MYTHE - Épistémologie des mythes

  • Écrit par 
  • Marcel DETIENNE
  •  • 8 612 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La mémoire de l'oreille »  : […] Depuis la fin des années 1960, après les travaux de Havelock et dans le prolongement des enquêtes de Parry, une nouvelle problématique tend à s'imposer qui analyse, dans le monde grec, l'émergence progressive de l'écriture au-dedans d'une civilisation traditionnelle. Havelock a montré de manière décisive que l'épopée homérique, dont Parry avait reconnu l'appartenance à l'oralité, ne pouvait plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mythe-epistemologie-des-mythes/#i_48572

NOTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Mireille HELFFER, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 5 222 mots
  •  • 14 médias

Contrairement à la peinture et à la sculpture, la musique est un art qui suppose un intermédiaire entre le créateur et son public. Cet intermédiaire, l'exécutant, se voit confier un texte noté selon certaines conventions qui ont évolué au fil des siècles et des cultures. La notation musicale n'a pas toujours existé : la transmission orale la précède dans bien des cas ; mais, dès qu'une civilisati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notation-musicale/#i_48572

PERFORMANCE, art

  • Écrit par 
  • Daniel CHARLES
  •  • 19 226 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Performance et tradition orale »  : […] Commençons par le plus énigmatique. La performance se veut jaillissement vivant, sur et dans l'instant. Soit. Mais comment les documents que nous en gardons ne seraient-ils pas de l'ordre de la simple retombée ? Pour exister, une performance doit au moins subsister dans la mémoire ; or, nos civilisations n'accumulent de souvenirs que dans et par la notation, l'enregistrement, l'écriture au sens la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/performance-art/#i_48572

POÉSIE

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT, 
  • Dominique VIART
  •  • 9 390 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Formes »  : […] Selon son étymologie latine ( versus ), le vers se définit par le fait de revenir à la ligne. Or ce retour comporte deux implications presque contradictoires mais pour la tradition complémentaires : une rupture dans la continuité du discours et la récurrence de traits analogues d'un vers à l'autre, qui détermine précisément la périodicité du passage à la ligne. La forme vers associe donc différenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/poesie/#i_48572

PROPHÈTES D'ISRAËL

  • Écrit par 
  • Robert MARTIN-ACHARD
  •  • 4 177 mots

Dans le chapitre « Les oracles des prophètes »  : […] Les prophètes ont agi par leurs paroles et par leurs gestes symboliques (fréquents chez Jérémie et Ézéchiel), d'autant plus efficaces qu'ils étaient commandés par Yahvé. Ils ont été en premier lieu des orateurs, dont les déclarations devraient être entendues plutôt que lues ; ce n'est que peu à peu et poussés par la nécessité (Jér., xxxvi ) , qu'ils se sont mis, eux ou leurs disciples (par exemple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prophetes-d-israel/#i_48572

PROVERBES

  • Écrit par 
  • Marc SORIANO
  •  • 3 126 mots

Les proverbes constituent le genre le plus paradoxal de la littérature orale. L'un des plus anciens, sans doute, mais aussi celui qui a le mieux résisté à l'érosion du temps. Difficile à cerner, investi comme il est, en amont, par les dictons, les lieux communs, les « expressions proverbiales » et les locutions populaires (savoureuses mais engagées dans les manières de dire du moment et vite viei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proverbes/#i_48572

RHAPSODE, littérature

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 283 mots

Le rhapsode est un récitant de poèmes épiques qui accompagne son chant de la lyre ou de la cithare. Il promène son texte et son talent à travers la Grèce antique. Il se distingue de l' aède qui est un véritable poète créateur, comme Homère par exemple, qui l'appelle dans L'Odyssée le « chantre aimé du ciel qui charme les oreilles » (l'archétype en est Orphée) et qui apprend son art directement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhapsode-litterature/#i_48572

RURALE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Emmanuel LE ROY LADURIE
  •  • 14 397 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La culture orale »  : […] Le folklore cependant déborde très largement le terrain des cultes et des sanctuaires. Il se concrétise aussi par la vivacité d'une culture orale : celle-ci s'incarne par exemple dans le conte populaire, déposé dans la mémoire de conteurs spécialisés qui apprennent leurs histoires par cœur. L'âge venant, ils transmettent les récits à un jeune homme doué d'une bonne mémoire, qui, à son tour, en vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/civilisation-rurale/#i_48572

THÉÂTRES DU MONDE - La tradition indienne

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 3 326 mots

Dans le chapitre « Théâtre populaire »  : […] Parallèlement à ce théâtre conventionnel s'est développé en Inde, depuis un temps également immémorial, un théâtre non écrit de forme assez fruste mais présentant un intéressant répertoire de folklore où alternent dialogues, chants, intermède musical ou dansé. Manifestant la vigueur que laisse l'indépendance, combinant tradition orale et improvisation, il a sans cesse « alimenté, inconsciemment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-du-monde-la-tradition-indienne/#i_48572

THÉÂTRES DU MONDE - Le théâtre turc

  • Écrit par 
  • Gayé PETEK-SALOM
  •  • 1 380 mots

Les traditions théâtrales turques sont antérieures à la pénétration des Turcs en Asie Mineure ; elles furent perpétuées, depuis l'époque seldjoukide, jusqu'au xx e  siècle. Le théâtre traditionnel ne relevait pas d'une poésie dramatique véritable, mais de diverses formes de spectacles hétérogènes. Son essence était populaire ; ses sources provenaient de traditions orales, donnant ainsi la primaut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatres-du-monde-le-theatre-turc/#i_48572

TŌRAH

  • Écrit par 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 2 855 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Tōrah à l'époque rabbinique »  : […] Le terme « Tōrah » dérive du verbe yarōh qui, à la forme du hiphil , signifie « enseigner », « instruire » : c'est en ce sens qu'il est utilisé dans le Lévitique ( x, 11 et xi, 46). Il concerne d'abord l'enseignement de lois particulières (cf. Lév., vi, 7 : « Voici la Tōrah de l'holocauste »). C'est pourquoi on trouve aussi le terme au pluriel : Tōrōth (Ex., xviii , 20 ; Prov., i , 8) . Puis le te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torah/#i_48572

TRADITION

  • Écrit par 
  • René ALLEAU, 
  • Jean PÉPIN
  •  • 6 370 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Réforme et la Contre-Réforme »  : […] La tradition devait être ainsi exaltée jusqu'aux attaques que lui portèrent les réformateurs. De la conviction de la primauté absolue de l'Écriture sur toute autre autorité (qui est la thèse catholique) Luther passe à l'idée que cette primauté est exclusive ; toutes les traditions sont, pour lui, humaines, traditiones hominum , et le choix à faire entre l'Écriture et la tradition s'identifie à ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tradition/#i_48572

VEDA

  • Écrit par 
  • Jean VARENNE
  •  • 13 414 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le canon védique »  : […] Ces textes n'ont pris leur forme définitive, canonique, que lorsque la religion védique s'est vue battue en brèche par de nouveaux courants de pensée, antibrahmaniques dans leur principe même. Le bouddhisme apparaît au vii e  siècle avant J.-C. et se pose d'emblée en ennemi des croyances et des pratiques religieuses du temps, telles que le Veda les définissait ; le jaïnisme (jinisme), plus ancien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veda/#i_48572

Voir aussi

Pour citer l’article

Pascal BOYER, « ORALE TRADITION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tradition-orale/