TRAÇABILITÉ AGROALIMENTAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Le blé et ses utilisations

Le blé et ses utilisations
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Étal de fruits

Étal de fruits
Crédits : Julian Elliott/ Shutterstock

photographie

Traçabilité dans la chaîne agroalimentaire

Traçabilité dans la chaîne agroalimentaire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Traçabilité des bovins

Traçabilité des bovins
Crédits : W. Hutchinson/ FLPA/ Age Fotostock

photographie

Tous les médias


Finalités et acteurs de la traçabilité agroalimentaire

La traçabilité a trois finalités principales. La première est la gestion publique et la prévention des risques sanitaires des aliments. Le producteur (agriculteur, industriel…) ou le distributeur doit fournir à ses clients des produits sains, propres à la consommation, sans risque d’infection ou d’empoisonnement. La protection du consommateur en matière de sécurité et d’hygiène alimentaires relève de l’activité réglementaire et répressive des autorités publiques. Dans ce cas, la mise en place de la traçabilité est obligatoire et liée à la réglementation qui fixe les règles sanitaires à respecter. Elle est un moyen de contrôler a posteriori que ces dernières sont effectivement respectées par les acteurs économiques. Elle est indispensable pour la mise en œuvre de procédures de rappel de produits ou l’interdiction de mises sur le marché lorsqu’un effet indésirable est détecté.

La deuxième finalité de la traçabilité est de crédibiliser l’information donnée au consommateur sur une étiquette ou fournie à un client par un certificat de conformité. L’État est bien le garant de la loyauté de l’information et doit assurer une protection contre les fraudes et les tromperies – pourtant, ici, en général, la traçabilité n’est pas rendue obligatoire par l’État, mais seulement recommandée. Elle relève du choix de la stratégie et de l’organisation des acteurs économiques. La mise en place de cette traçabilité a donc d’abord des motivations commerciales et contractuelles. L’étiquetage ou la certification vise à garantir la véracité d’allégations que le consommateur ne peut pas vérifier par lui-même, mais qui ne mettent pas en jeu la sécurité hygiénique des produits. Ces allégations sont, par exemple, des informations relatives à des pratiques respectueuses de l’environnement (labels écologiques, logo AB…), à des règles éthiques (commerce équitable…), à la typicité des terroirs de production (A.O.C.). L’étiquetage et la certification visent ici à protéger les consommateurs contre des pratiques déloyales ou trompeuses. La traçabi [...]

Étiquetage des produits

Étiquetage des produits

Photographie

Commerce équitable, produits de l'agriculture biologique, origine géographique… Sans traçabilité, ces informations ne seraient pas forcément crédibles aux yeux des consommateurs, en particulier dans une grande surface où les clients  n'ont pratiquement pas affaire à un vendeur en qui ils... 

Crédits : G. Mouly-Héras

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

  • : directeur de recherche à l'Institut national de la recherche agronomique

Autres références

«  TRAÇABILITÉ AGROALIMENTAIRE  » est également traité dans :

ALIMENTATION (Aliments) - Technologies de production et de conservation

  • Écrit par 
  • Paul COLONNA
  •  • 7 394 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Maîtrise des itinéraires technologiques »  : […] Tout processus de transformation comporte par principe une part de risque qui est renforcée, dans le cas des aliments, par l'origine biologique des matières premières agricoles. Le système d'analyse des dangers et de maîtrise des points critiques, ou système H.A.C.C.P. ( Hazard Analysis Critical Control Point ), est une méthode de maîtrise de la sécurité sanitaire des denré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alimentation-aliments-technologies-de-production-et-de-conservation/#i_36685

FRAUDES ALIMENTAIRES

  • Écrit par 
  • Egizio VALCESCHINI
  •  • 5 244 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Indispensable mais difficile coopération européenne »  : […] Pour faire face aux arnaques alimentaires, les autorités françaises, en association avec une trentaine d’autres pays, participent à des opérations internationales de lutte contre la contrefaçon et la vente de produits alimentaires pour lesquels le risque de fraudes est important : en France, le miel, les truffes et le caviar ; en Italie, l’huile d’olive... Cette coopération dénote le nouveau regar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fraudes-alimentaires/#i_36685

FRANCE - (Le territoire et les hommes) - Espace et société

  • Écrit par 
  • Magali REGHEZZA
  •  • 13 927 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des systèmes productifs agricoles en recomposition »  : […] L’insertion dans la mondialisation a des conséquences sur l’ensemble des systèmes productifs. Dans le cas de l’agriculture, elles viennent s’ajouter à des évolutions plus anciennes : la révolution productiviste et l’intégration européenne . La révolution productiviste a été amorcée à la sortie de la Seconde Guerre mondiale. Elle a conduit à l’intensification de l’agriculture grâce aux innovations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-le-territoire-et-les-hommes-espace-et-societe/#i_36685

Voir aussi

Pour citer l’article

Egizio VALCESCHINI, « TRAÇABILITÉ AGROALIMENTAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tracabilite-agroalimentaire/