TOXICITÉ

AGRONOMIE

  • Écrit par 
  • Stéphane HÉNIN, 
  • Michel SEBILLOTTE
  •  • 9 159 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un nouveau problème pour l'agronomie : la protection de l'environnement »  : […] Avec l'intensification des activités humaines, l'accroissement des populations urbaines, il a fallu revoir des solutions anciennes et en rechercher de nouvelles. L'environnement est devenu un nouveau problème pour l'agronomie. On a commencé à demander au xx e  siècle et l'on demande toujours à l'agriculture de contribuer à la lutte contre les pol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agronomie/#i_1106

AMIANTE ou ASBESTE

  • Écrit par 
  • Laurence FOLLÉA, 
  • Henri PÉZERAT
  • , Universalis
  •  • 3 473 mots

Dans le chapitre «  Les maladies dues à l'amiante »  : […] Deux types de pathologies distinctes sont dus aux expositions à l'amiante : des fibroses et des cancers. Les experts estiment que ces maladies sont responsables, en France de 2 000 à 3 000 décès chaque année. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amiante-asbeste/#i_1106

ANTIMOINE

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  • , Universalis
  •  • 3 892 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chimie analytique »  : […] La recherche analytique qualitative se fait par isolement du sulfure, dont la couleur orangée est très remarquable. Le dosage volumétrique est possible avec une solution d'iode, en présence d'acide tartrique et de carbonate de sodium pour stabiliser le pH : La caractérisation d'antimoine ou d'arsenic pose un problème délicat en toxicologie. L'empoisonnement aigu par l'antimoine offre de nombreu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antimoine/#i_1106

APICULTURE

  • Écrit par 
  • Minh-Hà PHAM-DELÈGUE
  •  • 1 256 mots
  •  • 1 média

Dès la Préhistoire, l'homme a exploité des capacités de l'abeille Apis mellifera L . à produire du miel à partir du nectar de fleurs, ce qui a permis le développement d'une véritable domestication de l'abeille à partir du xviii e  siècle en Europe. On peut définir l'apiculture comme l'art d'élever les abeilles en vue, pri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apiculture/#i_1106

ARMES - Armes lourdes

  • Écrit par 
  • Alain BRU
  •  • 3 926 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les armes chimiques et biologiques »  : […] L' Allemagne lança le 22 avril 1915, près d'Ypres, la première attaque chimique massive ; elle fit environ dix mille morts ou hommes hors de combat. Il s'agissait de vapeur de chlore. La suite du conflit connut une « course » parallèle aux produits plus toxiques, mais aussi aux équipements protecteurs . Les effets létaux furent faibles : ainsi 1,1 p. 100 des pertes françaises seulement résultèren […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armes-armes-lourdes/#i_1106

ARSENIC

  • Écrit par 
  • Jean PERROTEY
  •  • 4 537 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Intérêt biologique de l'arsenic et de ses composés »  : […] Le trioxyde est extrêmement toxique, la dose létale étant de l'ordre de 0,1 gramme. De très nombreux autres composés arsenicaux, triou pentavalents, peuvent être absorbés par l'organisme soit au niveau de la peau, soit par la paroi intestinale. L'excrétion est toujours lente et se fait presque uniquement par la voie urinaire. En cas d'absorption prolongée de produits arsenicaux, par intoxication […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arsenic/#i_1106

ARSENIC, toxicologie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 254 mots

L'arsenic entrait autrefois dans la composition de nombreux produits insecticides, raticides, pesticides comme de certaines peintures, papiers peints et céramiques. L'empoisonnement arsenical chez l'homme résulte souvent de l'ingestion ou de l'inhalation d'un insecticide contenant oxyde arsénieux, acétoarsénite de cuivre ou arséniate de calcium ou de plomb. La sensibilité individuelle à l'arsenic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arsenic-toxicologie/#i_1106

BÉRYLLIUM

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CARRON, 
  • Robert GADEAU, 
  • Jean PERROTEY
  •  • 5 432 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Toxicité du béryllium et de ses composés »  : […] Le béryllium et ses composés, tout particulièrement l'oxyde BeO, sont considérés comme faisant partie des produits chimiques les plus dangereux que l'on connaisse. Toute manipulation de ces produits comporte un risque d'accident très grave. Les poussières, fumées, aérosols pouvant contenir du béryllium pénètrent dans les poumons et déclenchent des fibroses pulmonaires du même type que la silicos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/beryllium/#i_1106

BHOPAL ACCIDENT CHIMIQUE DE (2-3 décembre 1984)

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 591 mots
  •  • 1 média

Le 3 décembre 1984, un nuage mortel a flotté au-dessus de Bhopal, État du Madhya Pradesh en Inde, formé à partir de 40 tonnes de méthyle isocyanate (MIC) échappé d’une importante usine de la firme multinationale Union Carbide. Selon les chiffres officiels, la « brume étrange » a provoqué la mort de 6 495 victimes, plus probablement – selon les observateurs, au moins une dizaine de milliers de mor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accident-chimique-de-bhopal/#i_1106

CADMIUM

  • Écrit par 
  • Alexandre TRICOT
  •  • 8 045 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Propriétés physiologiques »  : […] Les intoxications par le cadmium et ses composés sont dues à l'inhalation de leurs vapeurs et poussières ou à l'ingestion d'aliments qui auraient été contaminés. L'intoxication aiguë est caractérisée par des troubles respiratoires et des atteintes hépato-digestives et surtout rénales. L'intoxication chronique est précédée d'une période d'imprégnation plus ou moins longue et provoque des manifesta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cadmium/#i_1106

CANCER - Immunothérapie

  • Écrit par 
  • Emmanuel DONNADIEU
  •  • 4 699 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Conclusions et perspectives »  : […] Les immunothérapies et notamment celles basées sur les lymphocytes T suscitent beaucoup d’enthousiasme. Ces thérapies immunomodulatrices ont en effet montré leur potentiel thérapeutique dans des cancers agressifs comme le mélanome. Cependant, ces traitements ne profitent pas à tous les patients et ils sont, par ailleurs, peu efficaces dans les cancers ovariens et pancréatiques, caractérisés notamm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cancer-immunotherapie/#i_1106

CYCLES BIOGÉOCHIMIQUES

  • Écrit par 
  • Jean-Claude DUPLESSY
  •  • 7 878 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'exemple du mercure »  : […] Le cycle naturel du mercure (Hg) est dominé par le transport atmosphérique et les échanges entre l'atmosphère et la surface des continents ou des océans. Ce métal est relâché par les volcans et par volatilisation depuis les terres et les mers. Ses temps de résidence dans l'atmosphère, les sols et l'océan sont respectivement 11 jours, 1 000 ans et 3 200 ans. Ce cycle naturel a été très perturbé par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cycles-biogeochimiques/#i_1106

DIOXINES

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 455 mots
  •  • 2 médias

Les dioxines constituent une classe regroupant quelque 210 composés organiques polychlorés désignés sous le sigle général de PCDD (polychlorodibenzodioxines). Elles se forment par oxydation lors de la combustion incomplète de divers dérivés aromatiques chlorés, ou encore au cours de réactions secondaires lors de la synthèse de chlorophénols. Les dioxines, chimiquement stables, donc non biodégrada […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dioxines/#i_1106

ÉTAIN

  • Écrit par 
  • Claude FOUASSIER, 
  • Michel PÉREYRE
  •  • 3 422 mots

Dans le chapitre « Applications »  : […] Les dérivés organostanniques ont trouvé leur principale utilisation industrielle comme stabilisants du chlorure de polyvinyle : le dilaurate de dibutylétain, en particulier, préserve la transparence de ce matériau à l'épreuve de la lumière ou de la chaleur. À un degré moindre, on les utilise comme fongicides, notamment pour la préservation des bois, des peintures ou même en agriculture ; dans ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etain/#i_1106

FLUOR

  • Écrit par 
  • Josik PORTIER
  • , Universalis
  •  • 2 404 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Action physiologique »  : […] Le fluor présente une très grande toxicité. La présence de difluor dans l'air pour des teneurs inférieures à deux parties par million (p.p.m.) provoque de graves troubles respiratoires ; on doit les combattre par l'inhalation d'oxygène, qui évite le développement d'œdèmes pulmonaires. Ce danger est cependant minimisé, car son odeur pénétrante permet de le détecter à des concentrations de 0,02 p. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fluor/#i_1106

IATROGÈNE PATHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Edith ALBENGRES
  •  • 1 005 mots

Ce sont les états pathologiques liés à l'administration d'un médicament quand ce dernier est donné dans la bonne indication, à la bonne posologie, et qu'il a été correctement pris par le malade, c'est-à-dire en dehors de toute erreur thérapeutique. Cela souligne le caractère inévitablement agressif à des degrés divers de la plupart des médicaments. On estime que 20 p. 100 des individus qui prennen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pathologie-iatrogene/#i_1106

INTOXICATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques-Robert BOISSIER, 
  • Claude PIVA
  •  • 4 134 mots
  •  • 2 médias

L' introduction dans un organisme vivant d'une substance étrangère peut entraîner des conséquences graves, irréversibles ou non, pouvant même mettre en danger la vie de l'organisme. Le mot « toxique » vient du mot grec toxos signifiant arc, probablement en référence aux poisons de flèches utilisés au cours de la chasse par les populations primitives. On peut affirmer qu'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intoxications/#i_1106

LEUCÉMIES

  • Écrit par 
  • Michel LEPORRIER
  •  • 5 011 mots

Dans le chapitre « Quels sont les facteurs connus provoquant ces altérations des gènes des cellules ? »  : […] Les facteurs intervenant dans le processus de leucémogenèse sont mieux connus chez l'animal que chez l'homme. Alors que les virus sont à l'origine de nombreuses leucémies animales, en particulier chez les félidés, les rongeurs, les gallinacés, la recherche de foyers de leucémie humaine évoquant une possible contagiosité a été longtemps infructueuse. Cependant deux rétrovirus, le HTLV 1 et le HT […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leucemies/#i_1106

MARÉES NOIRES

  • Écrit par 
  • Lucien LAUBIER
  •  • 7 597 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Composition chimique des pétroles et choix des stratégies »  : […] Comme le montrent les exemples précédents, la composition des marées noires et leurs caractéristiques physico-chimiques interviennent de manière déterminante sur le choix des stratégies et des méthodes de lutte. Les centaines de molécules constituant les pétroles bruts, bien que composées essentiellement d'atomes de carbone et d'hydrogène, appartiennent à quatre grandes catégories : – les hydroca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marees-noires/#i_1106

MERCURE, toxicologie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 575 mots

Certaines industries modernes mais aussi des processus biologiques aboutissent à une concentration dangereuse des composés mercuriels dans l'organisme humain. Le mercure est largement utilisé dans l'industrie, les produits chimiques, les peintures, divers objets, des pesticides et des fongicides, etc. Indépendamment du fait que de nombreux biens de consommation renferment des quantités dangereuses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercure-toxicologie/#i_1106

NANOTECHNOLOGIES (enjeux et risques)

  • Écrit par 
  • Francelyne MARANO
  •  • 5 946 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Pourquoi s'inquiète-t-on de la toxicité des nanoparticules ? »  : […] Pour bien comprendre les interrogations actuelles sur les dangers et les risques des nanoparticules, il faut avoir en tête leurs propriétés spécifiques, qui ont permis l'explosion de leurs utilisations mais qui portent également en germe leurs dangers potentiels. En effet, un matériau donné divisé en particules de taille nanométrique peut acquérir des propriétés entièrement nouvelles. Les nanopar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanotechnologies-enjeux-et-risques/#i_1106

PESTICIDES

  • Écrit par 
  • Alain BLOGOWSKI
  •  • 5 068 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les résidus de pesticides dans les aliments »  : […] Il ne se passe pas de semaine sans que les médias ne pointent, avec plus ou moins de virulence, les résultats d’analyses qui mettent en évidence la présence de résidus de pesticides dans notre alimentation, le plus souvent dans des fruits ou des légumes. En juillet 2013, de nombreux journaux faisaient ainsi leur une avec les résultats de l’enquête réalisée par l'association Générations futures s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pesticides/#i_1106

PHARMACOLOGIE

  • Écrit par 
  • Edith ALBENGRES, 
  • Jérôme BARRE, 
  • Pierre BECHTEL, 
  • Jean-Cyr GAIGNAULT, 
  • Georges HOUIN, 
  • Henri SCHMITT, 
  • Jean-Paul TILLEMENT
  •  • 20 274 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Quelques particularités d'effets indésirables »  : […] Il peut paraître choquant d'admettre que les substances utilisées en thérapeutique, considérées comme des médicaments, reconnues officiellement comme tels, aient encore besoin d'être étudiées. Ne peut-on prévoir de façon complète et définitive les effets des médicaments avant leur commercialisation ? Différents arguments permettent d'affirmer qu'un tel objectif relève de l'utopie. En effet, si cer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pharmacologie/#i_1106

PLOMB, toxicologie

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 497 mots

Encore appelée saturnisme, l'intoxication au plomb résulte de l'accumulation de ce dernier dans les tissus humains, à la suite de l'exposition répétée aux objets ou aux aliments contenant ce métal. À la maison, il s'agit des peintures recelant du plomb et de l'eau de boisson ayant séjourné dans des canalisations en plomb. Les enfants sont plus exposés à l'intoxication par des peintures car ils peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plomb-toxicologie/#i_1106

PLUTONIUM

  • Écrit par 
  • Daniel CALAIS, 
  • André CHESNÉ
  •  • 3 901 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Toxicité »  : […] La toxicité du plutonium est essentiellement liée à sa radioactivité. Les principaux isotopes du plutonium sont des émetteurs α. Leur rayonnement est très ionisant mais très peu pénétrant. Une feuille de papier l'arrête complètement. Il ne présente donc pas de risques d' irradiation externe. En revanche, si le plutonium est absorbé à la suite d'inhalation, d'ingestion ou d'un passage transcutané […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plutonium/#i_1106

POLLUTION

  • Écrit par 
  • François RAMADE
  •  • 20 844 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Concentration par les êtres vivants : notions de bioaccumulation et de bioconcentration »  : […] La dernière phase de la circulation d'un polluant dans la biosphère correspond en définitive à la contamination même des êtres vivants propres aux diverses communautés terrestres ou aquatiques. Les processus évoqués ci-dessus montrent que non seulement les organismes effectuent une dispersion active de nombreux polluants, mais, pis encore, qu'ils peuvent les concentrer dans leurs tissus, ce qui a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution/#i_1106

POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE URBAINE

  • Écrit par 
  • Isabelle ROUSSEL
  •  • 3 594 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Oxydes d’azote et particules »  : […] Les oxydes d’azote et les particules sont désormais les polluants les plus caractéristiques de la mauvaise qualité de l’air de l’ensemble des villes du monde. La répartition spatiale des niveaux de dioxyde d’azote (NO 2 ) reflète son origine, qui est principalement liée au transport automobile puisque les zones présentant les niveaux les plus élevés de NO 2 suivent les grandes infrastructures ro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pollution-atmospherique-urbaine/#i_1106

POLONIUM

  • Écrit par 
  • Georges BOUISSIÈRES, 
  • Universalis
  •  • 2 967 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Toxicité »  : […] Le polonium 210 est un descendant de l’uranium 238, par suite des désintégrations : 238 U [α] →  234 Th [β ] →  234 Pa [β ] →  234 U [α] →  230 Th [α] →  226 Ra [α] →  222 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polonium/#i_1106

PROBO KOALA DÉCHETS TOXIQUES DU

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 527 mots

Dans la nuit du 19 au 20 août 2006, le Probo Koala , navire vraquier polyvalent battant pavillon panaméen en provenance du Nigeria où il avait livré de l'essence, décharge sa cargaison de déchets autour d'Abidjan en Côte d'Ivoire. Au début de l'affaire, l'affréteur, la multinationale Trafigura, déclare qu'il ne s'agit que d'« eaux usées », de résidus de fond de cale. Mais tr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dechets-toxiques-du-probo-koala/#i_1106

PYRIDIQUES BASES

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 189 mots

Homologues de la pyridine ; on connaît les picolines, ou méthylpyridines, de formule brute C 6 H 7 N ; les lutidines, de formule brute C 7 H 9 N (diméthylpyridines et éthylpyridines) ; les collidines, de formule brute C 8 H 11 N (triméthylpyridines, propylpyridines, méthyléthylpyridines). L'α-picoline et la γ-picoline présentent de nombreuses réactions indiquant l'existence d'hydrogènes mobiles. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bases-pyridiques/#i_1106

PYROGALLOL

  • Écrit par 
  • Dina SURDIN
  •  • 261 mots

Trihydroxy-1,2,3-benzène, improprement dit acide pyrogallique. Formule brute : C 6 H 3 (OH) 3 Masse moléculaire : 126,11 g Masse spécifique : 1,453 g/cm 3 Point de fusion : 131-133 0 C Point d'ébullition : 309 0 C Composé inodore, cristallisant en aiguilles ou en feuilles blanches. Soluble dans l'eau, l'éthanol, l'éther, lé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrogallol/#i_1106

REACH (Registration, Evaluation and Authorization of Chemicals)

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 8 032 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Molécules toxiques »  : […] On connaît un bon nombre de composés chimiques fortement toxiques, à commencer par des substances naturelles telles que l'aflatoxine des cacahuètes rancies, la tétrodotoxine de petites grenouilles amazoniennes, la toxine des marées rouges ou différents venins. Les modes d'action sont très divers. Ainsi, le safrole [ou 5-(2-propényl)-1,3-benzodioxole, de formule brute C 10 H 10 O 2 ] de l'essence d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reach/#i_1106

SARIN

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 094 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La toxicité du sarin »  : […] Le sarin passe dans le corps par respiration ou au travers de la peau. La dose létale chez l'adulte est de l'ordre de 500 microgrammes. Sa toxicité est due à la fixation du phosphate réactif sur un groupement hydroxyle (–OH) du site actif d'enzymes, en particulier de l'acétylcholinestérase, l'enzyme qui au sein du système nerveux détruit le transmetteur acétylcholine. Les effets du sarin sont a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sarin/#i_1106

SÉLÉNIUM

  • Écrit par 
  • Bernard GAUDREAU
  •  • 2 075 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Sources et utilisations. Toxicité »  : […] Le sélénium a constitué un sous-produit de l' acide sulfurique tant que celui-ci a été obtenu par le procédé des chambres de plomb. Maintenant, il provient essentiellement des boues anodiques obtenues lors de l'affinage électrolytique du cuivre qui contiennent aussi Te, Cu, Pb, Au, Ag, etc. Ces boues peuvent être soumises à un traitement oxydant par voie sèche (grillage en milieu alcalin) ou par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/selenium/#i_1106

SOUS-MARINE PLONGÉE

  • Écrit par 
  • Henri DELAUZE, 
  • Claude RIFFAUD
  •  • 6 384 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Effets de l'oxygène comprimé »  : […] Depuis la communication que fit Paul Bert à l'Académie des sciences en 1873, les effets de l'oxygène respiré sous pression sont bien connus, si leurs causes le sont moins. Ce gaz devient toxique lorsqu'il est respiré à des pressions supérieures à 0,17 MPa (1,7 bar), correspondant à une profondeur de 7 mètres. C'est ce qu'on appelle l'« effet Paul Bert » ou hyperoxie . Les sy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plongee-sous-marine/#i_1106

TOXICOLOGIE

  • Écrit par 
  • René TRUHAUT
  •  • 4 988 mots

Dans le chapitre « Formes de toxicité »  : […] Il existe différentes formes de toxicité. Citons la toxicité aiguë ou subaiguë et la toxicité à long terme résultant de l'absorption répétée de petites doses ou d'une dose unique. La première à considérer est la toxicité aiguë ou subaiguë, c'est-à-dire celle qui résulte, dans l'immédiat, de l'absorption par la bouche, par la voie pulmonaire ou par péné […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/toxicologie/#i_1106

VENINS

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe CHIPPAUX, 
  • Max GOYFFON
  •  • 6 917 mots
  •  • 8 médias

Les venins sont des sécrétions toxiques produites par de nombreuses espèces animales grâce à une glande exocrine spécialisée, la glande venimeuse. Les animaux pourvus d'un tel système sont dits venimeux. Par définition, ces toxines agissent par voie parentérale, c'est-à-dire par pénétration dans le milieu intérieur d'un être vivant, après rupture de la barrière cutanéo-muqueuse, généralement par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venins/#i_1106