TOURS DE GRANDE HAUTEUR ou GRATTE-CIEL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La symbolique

La naissance du gratte-ciel

C'est à la fin du xixe siècle que les constructions de grande hauteur quittent le domaine du sacré pour le profane. Un concours de circonstances favorise la naissance des gratte-ciel à Chicago : un violent incendie détruit la ville en 1871 et tout est à reconstruire. La mise au point de l'ascenseur par Elisha Graves Otis en 1857 et la maîtrise toujours plus grande des charpentes en fonte donnent une plus grande liberté aux concepteurs. Enfin, William Le Baron Jenney, invente le mur-rideau en 1879 pour le First Leiter Building (démoli en 1972). Les planchers, non porteurs, sont indépendant des murs. Ces derniers, encore édifiés de manière traditionnelle, intègrent une plus grande surface de baies vitrées. Jenney remplace ensuite la fonte par l'acier, plus résistant à la déformation et construit en 1883, sur un squelette en métal qui, désormais supporte les façades, le Home Insurance Company Building, un bâtiment de dix étages (détruit en 1931) considéré depuis lors comme la première tour moderne. Une course d'un nouveau genre va commencer.

Construite pour l'Exposition universelle de 1889, la tour Eiffel avait provoqué l'étonnement dans le monde par sa structure creuse, d'une hauteur encore jamais atteinte. Ce bâtiment, au départ éphémère, suscite de nombreuses controverses. Il est finalement conservé. Mais la France attendra plus d'un siècle avant de renouer avec des constructions très hautes : plusieurs tours de 300 mètres sont actuellement à l'étude pour le quartier de La Défense à l'ouest de Paris. Gérée par l'Établissement public d'aménagement de La Défense (Épad), un organisme créé en 1958, La Défense est un cas particulier : seule opération au monde de cette ampleur construite sur dalle, elle représente 7 p. 100 du parc immobilier de la région Île-de-France, avec près d'une centaine de tours, plus de 3 millions de mètres carrés, 150 000 travailleurs et 20 000 habitants sur un site de 31 hectares. Une ba [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Gratte-ciel

Gratte-ciel
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Burj al-Arab, Dubaï

Burj al-Arab, Dubaï
Crédits : A. Kamasi/ Shutterstock

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  TOURS DE GRANDE HAUTEUR ou GRATTE-CIEL  » est également traité dans :

BOSTON

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 1 595 mots
  •  • 3 médias

Capitale de l’État du Massachusetts et principale ville de Nouvelle-Angleterre, Boston, avec ses 673 000 habitants en 2016, est au cœur de la dixième agglomération des États-Unis (4,8 millions d’habitants). Elle est également la deuxième agglomération de la mégalopole BosWash (Boston-Washington), dont elle constitue le maillon septentrional. Sa place dans l’histoire de la nation américaine, son dy […] Lire la suite

BURNHAM DANIEL HUDSON (1846-1912)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 646 mots

Architecte et urbaniste américain, né le 4 septembre 1846 à Henderson, dans l'État de New York, mort le 1 er  juin 1912 à Heidelberg, en Allemagne. La famille de Daniel Hudson Burnham s'installe à Chicago alors qu'il est âgé de huit ans. Après le lycée et plusieurs faux départs, il suit une formation dans le bureau d'architecture Carter, Drake and Wight. Il y rencontre John Wellborn Root avec […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 008 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Louis Sullivan »  : […] Mais c'est Louis Sullivan (1856-1924) qui représente à juste titre la figure dominante de l'École de Chicago. Grand admirateur du poète Walt Whitman, il entend comme lui célébrer dans ses œuvres la démocratie américaine pour tenir à distance l'héritage de l'Europe « féodale ». Son fonctionnalisme résumé dans la célèbre devise « la forme découle de la fonction » ( Form follows function ) fait l'obj […] Lire la suite

FOSTER NORMAN (1935- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 2 107 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une œuvre symbole : la Hong Kong and Shanghai Bank »  : […] Tandis qu'échouait, en 1977, son ambitieux projet de centre urbain « sous bulle » à Hammersmith, dans l'ouest londonien, dans lequel une immense structure translucide devait couvrir un espace public de 1,6 hectare, Norman Foster réalisait à Norwich, dans le campus de l'université d'East Anglia, un centre d'arts plastiques offert par sir Robert Sainsbury pour abriter sa collection de peinture. L'éd […] Lire la suite

GRAHAM BRUCE JOHN (1925-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 455 mots

L' architecte américain, Bruce John Graham conçut certains des gratte-ciel les plus hauts et les plus emblématiques au monde. S'inspirant du style de Mies van der Rohe, il opta pour des constructions modernistes aux lignes pures, sans ornement, et utilisa des contreventements qu'il exhiba en façade afin de renforcer la solidité de ses bâtiments et d'agrandir l'espace intérieur consacré aux bureau […] Lire la suite

KHAN FAZLUR (1929-1982)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 347 mots

Ingénieur américain d'origine indienne, né le 3 avril 1929 à Dacca, au Bengale oriental (Pakistan oriental en 1947 auj. Dhaka, Bangladesh), mort le 27 mars 1982 à Djeddah, en Arabie Saoudite. Après avoir obtenu son diplôme d'ingénieur à l'université de Dacca en 1950, Fazlur Rahman Khan entre aux ponts et chaussées indiens comme second de l'ingénieur en chef et enseigne à l'université. En 1952, gr […] Lire la suite

LOGEMENTS COLLECTIFS DE L'APRÈS-GUERRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 811 mots

1947-1952 Unité d'habitation, Marseille, Le Corbusier (1887-1965). Grâce à l'appui du ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme, Le Corbusier peut, pour la première fois, mettre à l'épreuve son projet de « Cité radieuse » imaginé avant-guerre. Ce bâtiment, posé sur pilotis, accueille environ 400 logements de 23 types différents, desservis à chaque étage par une rue intérieure, ainsi que de […] Lire la suite

PEI IEOH MING (1917-2019)

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 131 mots
  •  • 2 médias

L'architecte sino-américain Ieoh Ming Pei est né à Canton le 26 avril 1917. Il a passé sa jeunesse à Hong Kong, où son père dirigeait la Banque de Chine, puis à Shanghai, au moment du plein développement économique et commercial de la ville. En 1935, il rejoint le Massachusetts Institute of Technology de Cambridge (États-Unis), dont il sort diplômé en architecture en 1940. Retenu par la Seconde Gu […] Lire la suite

PELLI CESAR (1926-2019)

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  • , Universalis
  •  • 726 mots

Né le 12 octobre 1926 à Tucumán en Argentine, Cesar Pelli, après des études d'architecture dans son pays et aux États-Unis, a commencé sa carrière américaine en 1954 dans l'agence d'Eero Saarinen. Naturalisé américain en 1964, il travaille de 1968 à 1976 à Los Angeles chez Victor Gruen Associates. En 1977, il fonde sa propre agence, Cesar Pelli and Associates. Ses œuvres se caractérisent par les d […] Lire la suite

ROOT JOHN WELLBORN (1850-1891)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 378 mots

Architecte américain, né le 10 janvier 1850 à Lumpkin (Georgie), mort le 15 janvier 1891 à Chicago. Envoyé en Angleterre pour être à l'abri des combats de la guerre de Sécession (1861-1865), John Wellborn Root étudie à Oxford pendant un an. Il retourne aux États-Unis en 1866 et obtient un diplôme de génie civil à l'université de New York en 1869. Après deux ans (1871-1873) comme dessinateur en che […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Élisabeth PÉLEGRIN-GENEL, « TOURS DE GRANDE HAUTEUR ou GRATTE-CIEL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tours-de-grande-hauteur-gratte-ciel/