TOTIPOTENCE, biologie cellulaire

ANIMAUX MODES DE REPRODUCTION DES

  • Écrit par 
  • Catherine ZILLER
  •  • 4 437 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Origine des cellules totipotentes »  : […] Lorsqu'un animal pluricellulaire atteint l'état adulte, la majorité de ses cellules sont spécialisées. Elles sont physiologiquement et morphologiquement différenciées ; elles constituent les tissus et les organes dont cet animal a besoin pour survivre : elles forment ce que l'on appelle le soma (corps) de l'animal. Pour se reproduire, cet animal a besoin de cellules restées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modes-de-reproduction-des-animaux/#i_26225

CLONAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE, 
  • Jean-Paul RENARD
  •  • 5 006 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les trois filières d'obtention de clones »  : […] Les trois techniques qui permettent d'obtenir des clones sont les suivantes : – Le clonage par séparation de blastomères d'un jeune embryon (fig. 2a). Cette approche met à profit la totipotence des cellules embryonnaires, c'est-à-dire l'aptitude de chacune d'entre elles à assurer seule la totalité du développement embryonnaire et fœtal. L'œuf fécondé, ou zygote, est par définition, une cellule t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clonage/#i_26225

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement animal

  • Écrit par 
  • Marc-Yves FISZMAN, 
  • Thomas HEAMS, 
  • Lieba LAZARD, 
  • Andras PALDI, 
  • Alain PRIVAT, 
  • Patricia SIMPSON
  •  • 16 172 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Reproduction asexuée »  : […] La sexualité n'est pas le seul mécanisme qui permette la continuité de la vie des espèces. En effet, dans les groupes inférieurs, Protozoaires et Invertébrés, on assiste à une autre forme de reproduction : une partie plus ou moins importante de l'individu parent se détache et se complète pour mener une vie indépendante. C'est le même individu qui continue, par un mécanisme analogue au bouturage c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-animal/#i_26225

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement végétal

  • Écrit par 
  • Georges DUCREUX, 
  • Hervé LE GUYADER, 
  • Jean-Claude ROLAND
  •  • 19 202 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Reprogrammation cellulaire et totipotence »  : […] Les cellules dans les organes végétaux se différencient, comme il a été indiqué plus haut, là où l'ontogenèse les a situées (absence de migration), et la simple observation d'une préparation anatomique montre combien la disposition des tissus a un caractère fixé et constant pour une espèce donnée. Cela suggère que chaque cellule subit à la fois de ses voisines et du milieu des contraintes et des i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-vegetal/#i_26225

EMBRYOLOGIE

  • Écrit par 
  • Maurice PANIGEL, 
  • Josselyne SALAÜN, 
  • Denise SCHEIB, 
  • Jean SCHOWING
  •  • 13 223 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Manipulations cytologiques : l'œuf de souris »  : […] De plus en plus se développe l'étude de l'embryologie de la souris, qui, grâce à l'existence de nombreuses mutations, constitue un outil génétique essentiel. En effet, les différentes souches mutantes permettent des études comparatives entre le développement normal et l'embryogenèse aberrante, et, ainsi, l'élucidation des mécanismes morphogénétiques intervenant au cours du développement. Les pre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/embryologie/#i_26225

ÉPIGÉNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Antoine DEFOSSEZ, 
  • Olivier KIRSH, 
  • Ikrame NACIRI
  •  • 5 972 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Identité cellulaire et reprogrammation épigénétique des cellules souches »  : […] Les mécanismes épigénétiques sont des acteurs importants de l’identité cellulaire qui contrôlent l’activité du génome tout au long de la vie et stabilisent les différents états de différenciation des cellules . Les cellules souches de l’embryon avant implantation dans la paroi utérine sont des cellules totipotentes, c’est-à-dire qu’elles sont capables de se différencier en l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epigenetique/#i_26225

PRIX NOBEL DE PHYSIOLOGIE OU MÉDECINE 2012

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 638 mots
  •  • 2 médias

Le prix Nobel de physiologie ou médecine 2012 a été attribué au Britannique John B. Gurdon (né en 1933) et au Japonais Shinya Yamanaka (né en 1962) pour leurs travaux sur les cellules souches . Depuis la fin du xix e  siècle on admet, sans d'ailleurs l'avoir jamais prouvé, que la différenciation cellulaire est irréversible. L'œuf fécondé se mul […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix-nobel-de-physiologie-ou-medecine-2012/#i_26225

SANG - Formation

  • Écrit par 
  • Bruno VARET
  •  • 4 405 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les cellules souches »  : […] Les études faites in vivo chez la souris ont permis de démontrer que les cellules souches myéloïdes sont totipotentes, c'est-à-dire qu'une seule cellule souche va pouvoir donner naissance à des globules rouges, des polynucléaires éosinophiles, des monocytes, des mégacaryocytes. Cette notion débouche en pathologie sur la notion de clone. On appelle clone de cellules myéloïdes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-formation/#i_26225

TÉRATOMES ET TÉRATOCARCINOMES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 1 084 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Biologie expérimentale des embryons »  : […] Ce sont précisément ces cellules capables de toutes différenciations (totipotentes) qui ont attiré l'attention des biologistes à partir des années 1960. En effet, si les tératomes ont été décrits par les médecins vers 1890, leur étude expérimentale débute vers 1955 lorsque LeRoy Stevens, chercheur au Jackson Laboratory dans le Maine (États-Unis), caractérise une souche de souris qui développe un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/teratomes-et-teratocarcinomes/#i_26225