TORONTO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Canada : carte administrative

Canada : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Toronto

Toronto
Crédits : Roberto Machado Noa/ LightRocket/ Getty Images

photographie


Toronto, métropole du Canada

L'agglomération torontoise s'étend, de chaque côté du site portuaire primitif, sur plus de 25 kilomètres le long du rivage du lac Ontario. En ce sens, elle constitue un remarquable front d'eau. Mais elle est aussi très représentative de la morphologie urbaine de grandes villes nord-américaines. Sans aucun doute, l'expression de la richesse de l'agglomération s'affirme primordialement par le somptueux quartier central des affaires, construit de part et d'autre de Yonge Street. Les grands buildings, tel celui du Toronto Dominion, rivalisent de goût et d'audace avec ceux de Chicago ou San Francisco. L'imposante tour du Canadien National (une des compagnies nationales de chemin de fer), érigée en 1976 et dont l'aiguille atteint 553 mètres de hauteur, est devenue autant une image emblématique de la ville qu'un lieu de visite, car on accède par un ascenseur à 410 mètres et on peut ainsi embrasser d'un coup d'œil l'ampleur de la croissance urbaine. Du sommet de cette plate-forme comparable à une tour de contrôle, la disposition des différents quartiers se révèle tout à fait remarquable : en demi-cercle autour du centre des affaires – que l'on a quelque peine à qualifier de « vieux centre » – se déploient les aires résidentielles mêlées à de vastes et nombreux espaces verts. L'industrie, quant à elle, a plutôt tendance à délaisser le rivage lacustre au profit d'une localisation le long des grands axes de communication. À cet égard s'affirme de manière extrêmement nette l'effet attractif de l'autoroute Reine-Élisabeth, qui met en relation l'axe laurentien et Detroit. Jusqu'au milieu des années 1970, cette autoroute marquait approximativement la limite vers le nord de l'extension de l'agglomération torontoise ; au début du xxie siècle, la poussée urbaine se manifeste très au-delà.

Toronto

Toronto

Photographie

À Toronto, la tour élancée de la compagnie ferroviaire Canadian National et le Skydome au toit ouvrant sont deux témoins de l'urbanisme futuriste qui s'est développé dans la capitale de l'Ontario à partir des années 1970. 

Crédits : Roberto Machado Noa/ LightRocket/ Getty Images

Afficher

Principal nœud des communications aériennes canadiennes, grâce à l'aéroport L-B. Pearson, dont le trafic (plus de 30 millions de passagers annuels) est près du triple de celui de Vancouver, Toronto n'est pas seulement la grande place financière et décisionnelle du Canada [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Écrit par :

  • : agrégé de géographie, docteur d'État, professeur des Universités

Classification


Autres références

«  TORONTO  » est également traité dans :

CANADA - Réalités socio-économiques

  • Écrit par 
  • Ludger BEAUREGARD, 
  • Alain PAQUET, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 16 613 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Toronto »  : […] Ville de 2,5 millions d’habitants en 2009 (avec 5,6 millions dans la région métropolitaine), la capitale de l'Ontario est incontestablement la métropole de tout le pays. Regroupant à elle seule environ 16 p. 100 des Canadiens, première place économique et financière du pays, Toronto conforte chaque année davantage son rôle de leader, acquis durant la décennie 1970-1980 aux dépens de Montréal. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-realites-socio-economiques/#i_33025

LAURENTIENNE RÉGION

  • Écrit par 
  • Marcel BÉLANGER
  •  • 808 mots
  •  • 1 média

L'ensemble de terres basses qui va s'élargissant depuis l'estuaire du Saint-Laurent jusqu'à la plaine de Montréal constitue la région laurentienne. Lieu privilégié de l'établissement français au Nouveau Monde et berceau d'une civilisation rurale, base économique de l'État québécois et prolongement septentrional des concentrations industrielles et urbaines des Grands Lacs et de la Nouvelle-Angleter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/region-laurentienne/#i_33025

MONTRÉAL

  • Écrit par 
  • Henri ROUGIER
  •  • 2 271 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'économie montréalaise : permanences, mutations, problèmes »  : […] Le schéma du développement économique est classique de tous les carrefours où convergent divers modes de transport. Sur la fonction industrialo-portuaire se greffe celle de centre de collecte et de redistribution. À l'« équation-circulation » s'ajoute la propension à abriter des sièges sociaux de compagnies ferroviaires ou aériennes ou encore d'établissements financiers et commerciaux. Ce canevas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/montreal/#i_33025

ONTARIO PROVINCE D'

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 861 mots
  •  • 3 médias

De toutes les provinces canadiennes, l'Ontario est la plus peuplée (12 160 280 hab. en 2006, soit plus du tiers de la population canadienne) et la plus productive. Son territoire, qui s'étend sur plus de 1 600 kilomètres du lac Érié à la baie d'Hudson et sur plus de 2 100 kilomètres de la frontière du Québec à celle du Manitoba, couvre 1 068 464 kilomètres carrés ; c'est, après le Québec, la plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/province-d-ontario/#i_33025

Voir aussi

Pour citer l’article

Henri ROUGIER, « TORONTO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/toronto/