BLAIR TONY (1953- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les années de formation et l'entrée en politique

Anthony Charles Lynton Blair est né à Édimbourg le 6 mai 1953, mais il n'est écossais que par sa mère, Hazel McLay et par son patronyme, son père, Leo Blair, ayant pris le nom de ses parents adoptifs en 1948. Grâce à son grand-père, homme d’affaires de Glasgow, Tony entre à l'internat privé (public school) de Fettes, à Édimbourg, avant son admission à Oxford en 1972, où il entreprend des études de droit à St. John's. Tout en ne négligeant pas trop ses études (il obtint une bonne mention), il prend un peu de bon temps ; il rejoint même un groupe de rock, les Ugly Rumours. Surtout, et cela est plus important pour la suite, il rencontre un prêtre australien de quinze ans son aîné, Peter Thomson, qui lui fait découvrir les travaux des philosophes qui insistent sur la dimension « sociale » du christianisme, et notamment ceux d'un penseur écossais relativement obscur, John MacMurray, dont l'œuvre voulait concilier marxisme et christianisme. L'influence de MacMurray et de Thomson se retrouve dans ses principes moraux et dans la religiosité qui imprègne sa rhétorique. À Oxford aussi, Tony Blair renouvelle son engagement dans la foi chrétienne (confirmation). Depuis lors, il pratique assidûment sa religion et, comme tous ceux qui appartiennent à la Haute Église anglicane, il communie régulièrement. Nul doute que cet aspect de sa personnalité a contribué à le rapprocher de George W. Bush, après le 11 septembre 2001 notamment.

À l'automne de 1975, quelques mois après avoir quitté Oxford, Tony Blair adhère au Parti travailliste ; il a un peu plus de vingt-deux ans. En 1976, il est admis au barreau et entre dans le cabinet d'avocats d'Alexander Andrew Mackay Irvine, Queen's Counsel, avocat travailliste de renom, qui deviendra, en 1997, le premier lord Chancelier du cabinet Blair. C'est là qu'il rencontre une jeune juriste brillante, Cherie Booth, qu'il épousera en 1980. Cherie Blair vient d'une famille de tradition travailliste (son grand-père materne [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : directeur de recherche honoraire au C.N.R.S., chercheur associé au Centre d'études et de recherches internationales

Classification

Autres références

«  BLAIR TONY (1953- )  » est également traité dans :

BROWN GORDON (1951- )

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER
  •  • 1 250 mots

Né le 20 février 1951 à Glasgow, James Gordon Brown a été le Premier ministre du Royaume-Uni du 28 juin 2007 au 11 mai 2010. Il a succédé à Tony Blair, dont il fut l'inamovible chancelier de l'Échiquier. Cette fonction a couronné une brillante carrière au sein du Parti travailliste, en dépit d'un certain nombre d'obstacles et de rivalités politiques. Cadet d'une famille de trois enfants, fils d'un […] Lire la suite

ÉCONOMIE MONDIALE - 1997 : la crise asiatique

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 706 mots

Dans le chapitre « Le « oui mais » de Londres à l'euro »  : […] Avec une croissance estimée à 3,4 p. 100, le Royaume-Uni a enregistré une des meilleures performances parmi les grands pays de l'Union européenne, seule l'Espagne ayant fait jeu égal. Mais ce résultat a eu pour contrepartie une inflation excessive, de l'ordre de 2,5 p. 100. Le pays accusait un retard – évalué à environ deux ans par les économistes – sur le chemin de la convergence, ce qui ne pouva […] Lire la suite

GAUCHE SOCIALISTE EN FRANCE DEPUIS 1945

  • Écrit par 
  • Rémi LEFEBVRE
  •  • 10 045 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « François Hollande et le « socialisme de l’offre » »  : […] Au cours de sa campagne, François Hollande a alterné propositions marquées à gauche pour neutraliser son rival, l’ancien socialiste Jean-Luc Mélenchon, et signaux de réalisme économique envoyés aux « marchés » et à l’électorat modéré – l’un des enjeux du scrutin étant de séduire les 18,57 p. 100 d’électeurs qui avaient voté François Bayrou en 2007. Dans son discours du Bourget de janvier 2012, le […] Lire la suite

GIDDENS ANTHONY (1938- )

  • Écrit par 
  • Antonin COHEN
  •  • 889 mots

Dans le chapitre « La « troisième voie » »  : […] Enfin, à travers une série d'essais publiés dans le courant des années 1990, Beyond Left and Right (1994), The Third Way (1998) et The Third Way and Its Critics (2000), Anthony Giddens s'est acquis une très large audience publique et médiatique comme l'un des principaux théoriciens de la « troisième voie » (entre néo-libéralisme et social-démocratie) qui a fait le succès idéologique et électora […] Lire la suite

GOUVERNEMENT

  • Écrit par 
  • Didier MAUS
  •  • 4 698 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les éléments politiques »  : […] Au-delà de tous les mécanismes constitutionnels, l'existence du gouvernement repose – il convient toujours de le rappeler – sur un accord politique et la solidité d'une majorité. Lorsque les élections législatives donnent des résultats suffisamment clairs pour qu'existe au Parlement une majorité incontestable, cohérente, organisée et susceptible d'exercer le pouvoir, la seule solution consiste alo […] Lire la suite

IRLANDE DU NORD ou ULSTER

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 9 374 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Suspension et rétablissement des institutions »  : […] Ce pas étant franchi, les institutions prévues par l'accord du vendredi saint se mettent en place rapidement. L'administration directe de l'Irlande du Nord par Westminster prend fin le 1 er  décembre 1999 à minuit. L'exécutif nord-irlandais saisit aussitôt les rênes du gouvernement des six comtés. À Dublin, un nouvel accord irlando-britannique est paraphé. Le gouvernement irlandais donne effet à l […] Lire la suite

LONDRES

  • Écrit par 
  • Roland MARX, 
  • Frédéric RICHARD
  •  • 9 598 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Quelle définition, quelle réalité ? »  : […] À l'image de la plupart des grandes concentrations urbaines européennes, voire mondiales, l'évolution démographique, économique, fonctionnelle et territoriale de Londres, ainsi que l'influence qu'elle exerce sur le Royaume-Uni, en font une région métropolitaine aux contours géographiques de plus en plus flous. La définition de Londres, donc ses limites spatiales et sa population, varie en fonction […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 66 médias

Dans le chapitre « Du « majorisme » à la victoire de Tony Blair »  : […] Pendant cinq années encore, John Major va demeurer au pouvoir, dans un pays qui cesse peu à peu d'être l'homme malade de l'Europe. La sortie du système monétaire européen a abouti à une dévaluation de la livre, qui rend celle-ci compétitive par rapport aux autres monnaies européennes. Favorisés par des prix un temps moins élevés, commerce et industrie ont gagné des parts de marché non négligeable […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Le système politique

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 11 103 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le parti travailliste : du « labourisme » au blairisme »  : […] Constitué en 1906 par les syndicats autour du leader écossais Keir Hardie, il s'impose comme l'opposition officielle dès 1922, formant son premier gouvernement (minoritaire) dès 1923. En 2007, il avait gouverné la Grande-Bretagne pendant plus d'un quart de siècle. Son chef n'a pas toujours été aussi dominant qu'aujourd'hui au sein du parti. Jusqu'en 1981, il n'est l'élu que des seuls députés aux […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - La société britannique contemporaine

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 7 540 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  « Contre-révolution » thatchérienne, redressement et modernisation »  : […] La période est cruciale dans la transformation de la société britannique. Après « l'hiver du mécontentement » de 1978-1979, il apparaît clairement à la majorité de l'opinion que les institutions traditionnelles sont à bout de souffle et d'imagination, ainsi que les politiciens qui les animent. D'où le succès d'une femme qui paraît sortir d'un moule différent – méritocrate, diplômée d'Oxford en ch […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Royaume-Uni. Anniversaire de l’accord de paix en Irlande du Nord. 10 avril 2018

À l’occasion des cérémonies du vingtième anniversaire de l’accord du vendredi saint qui avait mis fin au conflit en Irlande du Nord, ses principaux initiateurs, l’ancien président américain Bill Clinton et les anciens Premiers ministres britannique et irlandais Tony Blair et Bertie Ahern, réunis à […] Lire la suite

Chine. Rencontre sino-tibétaine et visite en Europe du dalaï-lama. 4-23 mai 2008

ministre britannique Gordon Brown rencontre à son tour le dalaï-lama à la résidence de l'archevêque de Canterbury, à Londres, dans le cadre d'une « réunion interreligieuse ». Son prédécesseur Tony Blair avait reçu le chef spirituel tibétain au 10 Downing Street en mai 1999. […] Lire la suite

Royaume-Uni. Nomination de Gordon Brown au poste de Premier ministre. 24-28 juin 2007

Le 24, le Parti travailliste élit à sa présidence le chancelier de l'Échiquier Gordon Brown, cofondateur du New Labour au côté de Tony Blair; il succède à ce dernier qui exerçait les fonctions de leader depuis juillet 1994. Le 27, Tony Blair, Premier ministre depuis mai 1997, remet sa démission à […] Lire la suite

Israël – Autorité palestinienne. Mainmise du Hamas sur la bande de Gaza. 9-27 juin 2007

» où l'armée israélienne contrôle quelque cinq cents barrages. Le 25, un an jour pour jour après l'enlèvement du caporal israélien Gilad Shalit, un message audio de ce dernier est diffusé par ses ravisseurs de la bande de Gaza. Le 27, l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair est nommé émissaire […] Lire la suite

Royaume-Uni. Annonce par Tony Blair de son prochain départ. 10 mai 2007

Dans un discours prononcé dans sa circonscription de Sedgefield (comté de Durham, nord-est de l'Angleterre), où il avait lancé en 1994 sa campagne pour la conquête du Parti travailliste, le Premier ministre Tony Blair annonce qu'il quittera ses fonctions le 27 juin. Il défend son bilan et justifie notamment l'intervention de son pays en Irak au côté des États-Unis, sans toutefois nier les effets négatifs de cette décision « controversée ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques LERUEZ, « BLAIR TONY (1953- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/tony-blair/