TESSAI TOMIOKA (1836-1924)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'enfance d'un lettré

Bien que l'on puisse voir en Tomioka Tessai un des plus grands peintres du Japon moderne, lui-même s'est toujours considéré plus comme un lettré que comme un peintre. Pour lui en effet, la peinture n'est qu'un divertissement, qu'il pratique à l'écart des milieux artistiques, dans un style libre, imperméable aux tendances modernes et caractérisé par une profonde individualité. Cela s'explique par son éducation.

Tessai naquit à Kyōto, alors capitale du Japon, dans une famille aisée de confectionneurs, spécialistes de vêtements sacerdotaux, et dans un pays en pleine mutation, au sortir d'une féodalité séculaire. Dès son jeune âge, son goût marqué pour l'étude, encouragé par sa famille, permet à Tessai de préserver son équilibre malgré l'atmosphère troublée dans laquelle il grandit. Une grave maladie d'enfance lui laisse une légère surdité, qui accentue encore son amour des livres : très jeune, il est initié aux classiques confucéens, de même qu'au taoïsme, au bouddhisme, à l'histoire et à la littérature japonaises.

Sa rencontre avec la nonne poétesse Otagaki Rengetsu est un événement déterminant pour l'avenir de cet adolescent érudit. Et tandis qu'il calligraphie sur des poteries des poèmes de la religieuse, celle-ci, avertie des dons de Tessai, l'initie à l'art poétique et aux classiques chinois et japonais. Cette expérience va contribuer à former une personnalité originale et explique la haute spiritualité dont ses œuvres sont imprégnées.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marie MATHELIN, « TESSAI TOMIOKA - (1836-1924) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tomioka-tessai/