TOGO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom officielRépublique togolaise (TG)
Chef de l'État et du gouvernementFaure Gnassingbé (depuis le 4 mai 2005). Premier ministre : Komi Sélom Klassou (depuis le 5 juin 2015)
CapitaleLomé
Langue officiellefrançais
Unité monétairefranc CFA
Population7 338 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)56 600

Histoire

Les frontières du Togo ont subi de nombreuses variations qui font que son histoire est inséparable de celle des pays de la « côte des Esclaves » : Gold Coast (actuel Ghana), Dahomey (actuel Bénin), Nigeria occidental.

La période coloniale

Si l'on fait abstraction de l'évangélisation portugaise commencée dès le xvie siècle et de l'arrivée des missionnaires protestants au début du xviiie siècle, l'installation européenne au Togo est tardive ; elle date de la seconde moitié du xixe siècle, dans une région, celle de la côte et des abords immédiats, ravagée par la traite des esclaves et les raids de puissants voisins, le royaume d'Ashanti et le royaume d'Abomey.

Alors que le rôle économique de l'Afrique commence à apparaître, la France, l'Allemagne et la Grande-Bretagne entrent en compétition dans cette zone ; par la convention de Berlin du 24 décembre 1885, le Schutzgebiet Togo (territoire protégé) allemand est reconnu par la France qui cède ses droits sur Petit Popo (Aného) et Porto-Seguro où s'étaient installées en 1864 et 1868 les maisons de commerce marseillaises ; en échange, la France reçoit des droits allemands sur la future Guinée française. Côté britannique est opérée la délimitation entre la Côte-de-l'Or et le Togo, la frontière passant à 2 kilomètres à l'ouest de Lomé, en plein pays éwé. La conquête allemande vers le nord se poursuit jusqu'en 1891. Le Togo allemand, qui s'étend sur 85 000 kilomètres carrés, est marqué par une active mise en valeur du sous-sol et des richesses agricoles ainsi que par un développement des moyens de communication (création de routes et de voies ferrées, construction du wharf d'embarquement de Lomé) ; il devient la Musterkolonie (colonie modèle) de l'Empire allemand. La période de la colonisation de l'Allemagne prend fin en août 1914 à la suite d'une brève guerre conduite par un corps expéditionnaire franco-anglais. La reddition de l'Allemagne amorce une série de partages du territoire dont les enjeux sont principalement les hautes terres occid [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages



Médias de l’article

Togo : territoire et activités

Togo : territoire et activités
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Production de coton au Togo

Production de coton au Togo
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Élection présidentielle au Togo, 1998

Élection présidentielle au Togo, 1998
Crédits : PA Photos

photographie

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, en mai 2015

Le président du Togo, Faure Gnassingbé, en mai 2015
Crédits : Issouf Sanogo/ AFP

photographie





Écrit par :

  • : vice-président de l'université de Bordeaux-I, doyen de la faculté de droit
  • : professeur à l'université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense
  • : docteur en histoire de l'université de Paris-I, chercheuse associée au Centre d'études des mondes africains, unité C.N.R.S. 8171
  • : maître de conférences d'histoire de l'Afrique, habilité à diriger des recherches, université d'Aix-Marseille

Classification


Autres références

«  TOGO  » est également traité dans :

TOGO, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Afrique noire francophone »  : […] La décolonisation de l'Afrique noire française apparaît, elle, largement comme un problème « mûri de l'extérieur » : à l'issue de la guerre, l'opinion, les partis et les gouvernants français n'étaient absolument pas prêts à envisager une perspective d'indépendance des colonies, tant la « reprise du rang » par la France dans le concert des grandes puissances s'identifiait à la grandeur de l'empire, […] Lire la suite

ÉWÉ ou ÉVHÉ

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 891 mots

Les Éwé (ou Evhé, selon certains historiens comme R. Cornevin) occupent en Afrique occidentale le littoral du golfe de Guinée, de l'embouchure de la Volta, à l'ouest, à celle du Mono, à l'est, et l'arrière-pays sur une profondeur d'environ 150 km. La frontière entre le Ghana et le Togo traverse donc le territoire de cette ethnie (cf. carte in afrique noire . Langues). En 1990, la société éwé compr […] Lire la suite

EYADÉMA GNASSINGBÉ (1935-2005)

  • Écrit par 
  • Comi M. TOULABOR
  •  • 786 mots

Le général Gnassingbé Eyadéma a exercé sur le Togo une dictature implacable pendant trente-huit ans. Les failles sont nombreuses dans son curriculum vitae. Sa date de naissance officielle, fixée au 26 décembre 1935, relève d'une imagination fertile. Il serait plus exact de dire qu'Étienne Eyadéma est né vers 1930. Il se fait appeler par ses deux prénoms jusqu'en 1974, année où il devient Gnassingb […] Lire la suite

GHANA

  • Écrit par 
  • Monique BERTRAND, 
  • Anne HUGON
  •  • 7 191 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « De la contestation anticoloniale au nationalisme »  : […] La mobilisation anticoloniale a commencé dès le xix e  siècle au Ghana, notamment sous l'influence d'intellectuels formés en Grande-Bretagne (juristes, journalistes, médecins...). Elle se poursuit tout au long du xx e  siècle, avec d'importants changements. Durant l'entre-deux-guerres, les mouvements d'opposition au colonialisme, plutôt élitistes et modérés, ne demandent ni l'indépendance ni même […] Lire la suite

LOMÉ

  • Écrit par 
  • Philippe GERVAIS-LAMBONY
  •  • 446 mots
  •  • 1 média

Avec 1 million d'habitants en 2005, Lomé est de très loin la première ville du Togo dont elle est la capitale politique. Sur un site lagunaire occupé par des villages d'agriculteurs éwé, Lomé a été créée en 1874 par des commerçants africains, britanniques et allemands. Ce sont ces derniers qui ont demandé et obtenu la mise en place d'un protectorat allemand en 1884, dont Lomé devint la capitale […] Lire la suite

OLYMPIO SYLVANUS (1902-1963)

  • Écrit par 
  • Bernadette PICARAT
  •  • 439 mots

Né à Lomé dans une famille originaire du Brésil, Sylvanus Olympio commence ses études à l'école allemande (le Togo était alors colonie allemande) puis les termine à Londres. Il est en 1926 représentant de la société Unilever au Nigeria avant d'être nommé au Togo où il devient président de la Chambre de commerce en 1948. Il adhère au Comité d'unité togolaise (C.U.T.), fondé en 1941 pour s'opposer a […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

25 avril 2018 • France • Mise en examen de Vincent Bolloré.

illégales pour obtenir des contrats au Togo et en Guinée. Les chefs d’État de ces deux pays, respectivement Faure Gnassingbé et Alpha Condé, sont présumés avoir favorisé les intérêts du groupe Bolloré dans le développement de ses activités logistiques à Lomé et Conakry après avoir bénéficié de services sous-facturés par l’agence Havas – alors propriété du groupe Bolloré – lors de leurs campagnes électorales de 2010.  [...] Lire la suite

25 avril 2015 • Togo • Réélection de Faure Gnassingbé à la présidence.

Le président sortant Faure Gnassingbé, au pouvoir depuis 2005, est réélu avec 58,8 p. 100 des suffrages. Le candidat de la coalition de l’opposition Jean-Pierre Fabre, qui obtient 35,2 p. 100 des voix, conteste les résultats. Le taux de participation est de 60,9 p. 100. Les observateurs internationaux jugent le scrutin libre et transparent.  [...] Lire la suite

25 juillet 2013 • Togo • Victoire du parti au pouvoir lors des élections législatives.

Le 25, l'Union pour la République du président Faure Gnassingbé remporte les élections législatives, avec 41,3 p. 100 des suffrages et 62 sièges sur 91. Le Collectif Sauvons le Togo de Jean-Pierre Fabre obtient 34,5 p. 100 des voix et a 19 élus. Le taux de participation est de 46,9 p. 100. Les élections devaient se tenir en octobre 2012, mais la modification tardive de la loi électorale avait entraîné des manifestations et le report du scrutin.  [...] Lire la suite

4-18 mars 2010 • Togo • Réélection du président Faure Gnassingbé.

Le 4, le chef de l'État sortant Faure Gnassingbé remporte l'élection présidentielle avec 60,9 p. 100 des suffrages, devant le candidat de l'Union des forces de changement Jean-Pierre Fabre, qui recueille 33,9 p. 100 des voix. Tandis que ce dernier dénonce des fraudes, les observateurs de l'Union européenne relèvent « des mesures insuffisantes de transparence » et diverses irrégularités. Lors de la [...] Lire la suite

8-20 juin 2005 • Togo • Nomination d'un Premier ministre issu de l'opposition modérée.

Le 8, le président Fauré Gnassingbé, élu en avril au terme d'un scrutin contesté, nomme l'opposant modéré Edem Kodjo au poste de Premier ministre. Chef de la Convergence patriotique panafricaine, celui-ci avait déjà occupé ce poste, entre 1994 et 1996, sous la présidence de Gnassingbé Eyadéma, père de l'actuel chef de l'État. Le président Gnassingbé, qui avait annoncé son intention de constituer u [...] Lire la suite

22-26 avril 2005 • Togo • Élection contestée de Fauré Gnassingbé à la présidence.

Le 22, le ministre de l'Intérieur François Boko appelle, lors d'une conférence de presse, au report du « processus électoral suicidaire », dénonçant un « regain de discours tribal, régionaliste et xénophobe ». Il appelle le chef de l'État par intérim Abass Bonfoh à nommer comme Premier ministre un chef de l'opposition, dans une perspective de « réconciliation nationale ». Le chef de l'État rejette [...] Lire la suite

5-25 février 2005 • Togo • Tentative de coup d'État et succession contestée du président Gnassingbé Eyadéma.

Ouattara Natchaba, qui doit constitutionnellement assurer l'intérim du pouvoir, n'est pas sur le territoire national, et que la fermeture des frontières l'empêche de rentrer au Togo. Les chefs militaires, massivement originaires du nord du pays comme l'ancien président, font allégeance au nouveau chef [...] Lire la suite

1er juin 2003 • Togo • Réélection du président Gnassingbé Eyadéma.

Au pouvoir depuis janvier 1967, le président Gnassingbé Eyadéma est réélu à la tête de l'État par 57,2 p. 100 des suffrages contre 34,1 p. 100 pour son principal adversaire, Emmanuel Bob Akitani, candidat de l'Union des forces de changement. Le taux de participation s'élève à 72 p. 100. La candidature du chef de l'opposition, Gilchrist Olympio, avait été invalidée à la suite de la modification du  [...] Lire la suite

3-31 janvier 2003 • Côte d'Ivoire • Conclusion d'un accord de sortie de crise sous l'égide de Paris.

.) et le Mouvement populaire ivoirien du Grand Ouest (M.P.I.G.O.), signent un cessez-le-feu avec le pouvoir ivoirien, à Lomé (Togo), sous l'égide de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest. Le 15 s'ouvre à Marcoussis (Essonne) un sommet à huis clos réunissant des représentants [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean DU BOIS DE GAUDUSSON, Philippe GERVAIS-LAMBONY, Agnès LAINÉ, Francis SIMONIS, « TOGO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/togo/