OATES TITUS (1649-1705)

Ancien clerc anglican converti au catholicisme, Titus Oates entre dans l'histoire en suscitant la dernière grande panique antipapiste en Angleterre. Accusant, en 1678, les catholiques de préparer un complot pour tuer le roi et rétablir la foi romaine avec l'aide des armes françaises, il réussit à convaincre le Parlement de la véracité de ses dires, devient le témoin essentiel des nombreux procès engagés alors contre les prétendus coupables, obtient pour lui-même une pension viagère et le logement à Westminster. Il est surtout à l'origine de changements constitutionnels et d'une vaste manœuvre politique : ses révélations conduisent au deuxième Test Act de 1678 qui écarte du Parlement toute personne n'ayant pas communié dans l'Église établie ; lord Shaftesbury, qui prend alors la tête d'un clan whig, livre la bataille de l'Exclusion contre Jacques d'York, héritier catholique du trône d'Angleterre. L'opinion publique, hystérique, pousse pendant plus de deux ans à la persécution la plus rigoureuse. Les doutes croissants des juges et les exagérations manifestes des whigs nuisent finalement à la crédibilité des accusations de Titus Oates ; celui-là sera même convaincu de faux témoignage (en 1685), privé de ses récompenses, exposé au pilori et condamné à la prison à vie. La « glorieuse révolution » délivrera le « martyr » en 1688 et lui rendra une pension réduite. Oates essayera en vain, par ses écrits ultérieurs, de se justifier et d'obtenir davantage. Responsable de quelque trente-cinq exécutions capitales, il avait surtout su tirer avantage d'une situation favorable et des inquiétudes soulevées par l'existence d'une correspondance réelle entre le duc d'York et Louis XIV ; son cas témoigne de la survivance d'une mentalité collective violemment antiromaine trois quarts de siècle après la Conspiration des poudres.

—  Roland MARX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  OATES TITUS (1649-1705)  » est également traité dans :

TEST ACT (1673)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 493 mots

Loi votée par le Parlement de Londres et promulguée par Charles II. Dû aux initiatives de lord Shaftesbury, le Test Act entendait opposer une barrière inexpugnable à toute tentative de restauration catholique en Angleterre, et cela après la décision royale de 1672 de concéder l'« indulgence » à tous les sujets catholiques et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/test-act/#i_21010

Pour citer l’article

Roland MARX, « OATES TITUS - (1649-1705) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/titus-oates/