TIMOR ORIENTAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Timor oriental : carte physique

Timor oriental : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Timor oriental : drapeau

Timor oriental : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Combattants du Timor oriental

Combattants du Timor oriental
Crédits : Hulton Getty

photographie


Nom officielRépublique démocratique du Timor oriental (TL)
Chef de l'ÉtatFrancisco Guterres (depuis le 20 mai 2017)
Chef du gouvernementRui Maria de Araújo (depuis le 16 février 2015)
CapitaleDili
Langues officiellesportugais, tetum 1
Note : L'anglais et l'indonésien sont des langues de travail
Unité monétairedollar des États-Unis (USD)
Population1 233 000 (estim. 2017)
Superficie (km2)14 954
Dans l’atlas toutes les données

Géographie

La République démocratique de Timor-Leste, aussi connue sous le nom de Timor oriental ou de Timor-Est, occupe la partie orientale de l'île de Timor, à laquelle s'ajoutent une enclave sur la côte nord-ouest dans la partie indonésienne (Oecusse), la petite île volcanique d'Ataúro, au large de la capitale Dili, et l'îlot Jaco, à la pointe orientale de l'île. La superficie nationale est de 14 600 kilomètres carrés. Cela ne fait pas de Timor oriental un « grand pays », mais il est cependant une fois et demie plus grand que le Liban, tandis qu'un quart des États de la planète ont une superficie ou une population moindre ou équivalente (1 066 000 habitants au recensement de 2010).

Une grande diversité en dépit d’un territoire relativement limité

Située dans l'arc extérieur des petites îles de la Sonde, entre l'Indonésie et l'Australie, l'île de Timor est d'une nature géologique complexe. On y trouve des matériaux des ères secondaire, tertiaire et quaternaire, amalgamés ou juxtaposés par les forces poussant la plaque tectonique australienne sous la plaque asiatique. Ce phénomène a donné à Timor un relief particulièrement accidenté, surtout dans la partie orientale, avec des altitudes avoisinant 3 000 mètres (point culminant, le mont Ramelau, 2 960 m). Il a également amené la formation de couches sédimentaires propices à la concentration des hydrocarbures. D'un point de vue climatique, l'île se trouve en zone tropicale sèche, avec une saison des pluies s'étalant de novembre à juin. Des disparités importantes existent néanmoins entre le nord, où la pluviométrie est inférieure à 1 000 mm/an, et le sud ainsi que les montagnes centrales, où elle peut dépasser 3 000 mm/an.

Cette variété de conditions naturelles se traduit également par une grande diversité de peuplement. On compte une vingtaine de groupes ethnolinguistiques appartenant aux familles mélanésienne et austronésienne. Les Mélanésiens, issus de l'île de Nouvelle-Guinée, seraient les premiers occupants de l'île, comme semblent l'attester des vestiges archéologiques datant de 37 000 ans. Les populations austronésiennes venues de l'arch[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : chargée de recherche au Centre d'études et de recherches internationales de la Fondation nationale des sciences politiques
  • : maître de conférences H.D.R. à l'université de Toulouse-II-Le-Mirail, membre du laboratoire Asie du Sud-Est, U.M.R. 8170

Classification


Autres références

«  TIMOR ORIENTAL  » est également traité dans :

TIMOR ORIENTAL, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/chronologie/timor-oriental/#i_23097

DILI

  • Écrit par 
  • Frédéric DURAND
  •  • 359 mots
  •  • 1 média

Dili, capitale de la République démocratique de Timor Leste ou Timor oriental, n'est pas une grande ville (175 000 hab. en 2004), comparée aux autres capitales asiatiques. Cela s'explique par la population totale du pays (1 080 000 hab. en 2008), mais aussi par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dili/#i_23097

INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine

  • Écrit par 
  • Romain BERTRAND, 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD
  •  • 17 696 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les élections du 7 juin 1999 et la présidence Wahid  »  : […] électorales. Celles-ci furent promulguées en janvier et février 1999. Habibie eut en outre à gérer la crise du Timor oriental. À peine ses fonctions prises, et afin de redorer le lustre diplomatique terni de l'Indonésie, il avait annoncé qu'il accepterait qu'y soit organisé un référendum d'autodétermination sous l'égide des Nations unies. La 27 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indonesie-l-indonesie-contemporaine/#i_23097

NETTOYAGE ETHNIQUE

  • Écrit par 
  • George J. ANDREOPOULOS
  •  • 1 506 mots
  •  • 3 médias

Cette expression a aussi servi à désigner la façon dont les militants indonésiens traitèrent les habitants du Timor oriental, dont un grand nombre furent tués ou forcés à abandonner leur foyer après que les citoyens de cette région eurent voté en faveur de l'indépendance, en 1999. Par ailleurs, on a parlé de « nettoyage ethnique » au sujet de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nettoyage-ethnique/#i_23097

O.N.U., PRINCIPALES INTERVENTIONS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 501 mots

1999 L'intervention militaire aérienne au Kosovo est réalisée de mars à juin sous l'égide de l'O.T.A.N., et non de l'O.N.U. ; mise en place en octobre de l'Administration transitoire des Nations unies au Timor oriental (Atnuto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/o-n-u-principales-interventions-reperes-chronologiques/#i_23097

SUHARTO (1921-2008)

  • Écrit par 
  • Romain BERTRAND
  •  • 975 mots

Le bilan de l'Ordre nouveau fut sanglant. Suharto décida, en 1975, l'annexion du Timor oriental, qui se solda par l'extermination d'un quart de la population de l'île. Il entreprit aussi, dès 1976, de violentes campagnes de répression du mouvement séparatiste Aceh Libre (Gerakan Aceh Merdeka, G.A.M., dans le nord de Sumatra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suharto/#i_23097

Voir aussi

Pour citer l’article

Françoise CAYRAC-BLANCHARD, Frédéric DURAND, « TIMOR ORIENTAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/timor-oriental/