THROMBUS

ATHÉROSCLÉROSE

  • Écrit par 
  • Loïc CAPRON
  •  • 5 336 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Progression des plaques »  : […] Pour provoquer une ischémie, la plaque doit grandir jusqu'à obstruer l'artère. Deux processus combinés sont sans doute en jeu. Le premier procède des mêmes mécanismes que la formation de la plaque : accumulation lente et régulière de lipides et de tissu fibreux dans l'intima. Le second procède par à-coups intempestifs rythmés par les ruptures de plaque : si elle n'aboutit pas à l'occlusion de l'ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/atherosclerose/#i_44881

HÉMORRAGIES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre SOULIER
  • , Universalis
  •  • 4 292 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Temps plasmatique »  : […] Le temps plasmatique constitue la coagulation proprement dite ; elle aboutit à la formation d'un « thrombus rouge » ou caillot de fibrine enserrant dans ses mailles les globules rouges. Elle fait intervenir de très nombreux facteurs numérotés de I à XIII par le Comité international de nomenclature (voir tableau) . Tous ces facteurs sont des protéines. Selon le schéma proposé par Morawitz en 1905, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hemorragies/#i_44881

SANG - Coagulation

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN, 
  • Gérard TOBELEM
  • , Universalis
  •  • 1 953 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  physiopathologie »  : […] Lorsque la lésion vasculaire initiale est liée à un traumatisme (coup, blessure, coupure, traumatisme chimique ou infectieux), il y a rupture de la continuité endothéliale, avec exposition au courant circulatoire du sous-endothélium thrombogène. Un agrégat plaquettaire va assurer le colmatage de la brèche vasculaire, la fuite de sang étant ainsi évitée. La lésion vasculaire peut apparaître de faç […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sang-coagulation/#i_44881

THROMBOSES

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN
  •  • 2 690 mots

Dans le chapitre « Structure d'un thrombus »  : […] Un thrombus n'est pas un caillot. Un caillot se forme dans un sang statique , contenu dans un récipient au laboratoire ; il renferme des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes dispersés plus ou moins au hasard dans les mailles d'un réseau de fibrine. Un thrombus se développe au contraire dans le sang circulant , et est composé d'une tête […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thromboses/#i_44881


Affichage 

Caillot de sang (thrombus)

photographie

Coloré au microscope électronique à balayage (MEB), ce caillot sanguin (thrombus) obstrue une artériole (un petit vaisseau sanguin) Les globules rouges sont piégés à l'intérieur d'une maille de fibrine (blanche), une protéine filamenteuse issue du fibrinogène sous l'action de la thrombine... 

Crédits : Steve Gschmeissner/ SPL/ AKG-Images

Afficher

Caillot de sang (thrombus)
Crédits : Steve Gschmeissner/ SPL/ AKG-Images

photographie