THORAX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Artère et nerf intercostal

Artère et nerf intercostal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Médiastin postérieur

Médiastin postérieur
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Pathologie chirurgicale

Les traumatismes thoraciques sont de plus en plus fréquents, en raison de l'accroissement des accidents du travail et de la circulation.

La paroi thoracique est très exposée aux blessures. Les plus graves sont celles qui provoquent une ouverture de cette paroi, car le poumon s'affaisse du côté atteint et le médiastin est attiré du côté sain, ce qui perturbe le fonctionnement du diaphragme et la respiration. Au cours des interventions chirurgicales conduisant à ouvrir la plèvre, on évite cette situation en créant artificiellement un excès de pression dans le poumon correspondant.

Les lésions qui n'ont pas ouvert la paroi thoracique ne sont graves que si elles sont étendues, telles les fractures pluricostales avec « volet » thoracique mobile attiré en dedans à l'inspiration, refoulé vers l'extérieur à l'expiration, ce qui traduit encore une « respiration paradoxale » avec oxygénation insuffisante, gêne circulatoire et risque d'encombrement bronchique.

En dehors de l'état de choc qui aggrave souvent l'état de ces blessés, le danger réside dans l'apparition de complications asphyxiques ou hémorragiques. De l'air peut pénétrer dans la plèvre, déterminant un pneumothorax parfois suffocant, mais il peut aussi s'infiltrer dans le tissu conjonctif du médiastin, réalisant le redoutable emphysème médiastinal.

Le sang extravasé pénétrant dans la plèvre réalise un hémothorax, avec danger d'ordre mécanique, mais aussi d'infection. Chez ces traumatisés, comme chez les opérés du thorax, il faut assurer le drainage liquidien, empêcher l'encombrement des voies respiratoires et au besoin lutter contre l'insuffisance respiratoire aiguë (trachéotomie permettant la respiration assistée). La réalisation d'un hémothorax, d'un hémopneumothorax ou d'un emphysème médiastinal a pour origine une rupture du tissu pulmonaire ou des voies respiratoires, ce qui prouve que les viscères profonds ne sont pas à l'abri des traumatismes. Le cœur lui-même peut être atteint (contusions ou déchirures du myocarde) ainsi que l'œsophage ou les g [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  THORAX  » est également traité dans :

ABDOMEN

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 6 342 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La paroi abdominale »  : […] La paroi abdominale se caractérise par une charpente osseuse raréfiée et une excellente couverture musculaire. a ) Le squelette abdominal est essentiellement formé par la portion lombaire de la colonne vertébrale (fig. 2). En situation postérieure et médiane, elle représente le seul pont osseux tendu de la cage thoracique au bassin. Les cinq vertèbres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdomen/#i_7407

CIRCULATION COLLATÉRALE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 67 mots

Phénomène de dérivation, à la surface du tronc, d'une partie de l'écoulement sanguin normalement assuré par les veines profondes de la région thoraco-abdominale. Caractérisée par l'apparition sur les flancs et la région hypogastrique d'un réseau veineux sous-cutané bleuâtre et turgescent, la circulation collatérale exprime l'existence d'une hypertension portale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulation-collaterale/#i_7407

CŒUR - Anatomie du cœur humain

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 2 940 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Morphologie »  : […] Le cœur humain est un viscère creux situé dans la cavité thoracique, entre les deux poumons, au carrefour des grosses artères et des grosses veines de l'organisme . Son poids moyen est de 260 grammes. Organe contractile, il engendre la circulation sanguine, joue un rôle essentiel dans le réglage de son débit et dans son adaptation aux variations physiologiques, en particulier à l'effort. Du fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coeur-anatomie-du-coeur-humain/#i_7407

ÉPAULE

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 2 200 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Description »  : […] L' articulation sterno-claviculaire met en relation l'extrémité interne de la clavicule avec le bord supérieur du sternum et le premier cartilage costal. Un ménisque transforme cette diarthrose du type « emboîtement réciproque » en une véritable énarthrose, lui conférant ainsi une plus grande mobilité. Trois ligaments capsulaires, dits sterno-claviculaires, renforcent cette […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/epaule/#i_7407

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 838 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « Le thorax »  : […] Le thorax, qui forme la partie médiane de l'insecte, est composé de trois segments : le prothorax, le mésothorax et le métathorax (fig. 4) . Une paire de pattes s'articule avec les pleures au niveau de chaque segment. Les tergites thoraciques dorsaux sont appelés nota (ou plaques notales). À l'origine, ces trois segments étaient, et sont encore chez les espèces aptères et les insectes immatures, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/#i_7407

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Physiologie

  • Écrit par 
  • Roland LEFRANÇOIS
  • , Universalis
  •  • 7 265 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mécanique ventilatoire »  : […] Les déformations de la cage thoracique imposées par les muscles respiratoires rendent possibles l'inspiration et l'expiration des gaz respiratoires. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-physiologie/#i_7407

TRAUMATISMES

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Classification en fonction de la topographie »  : […] En traumatologie, le bilan précise toujours la localisation topographique de la lésion initiale. Classiquement, on distingue : – Les lésions de l'extrémité céphalique  ; le visage et les organes qu'il contient (nez, bouche, oreilles, yeux) avec les os de la face, le revêtement cutané (le cuir chevelu), la boîte crânienne. Toutes les lésions peuvent s'observer : contusion du v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traumatismes/#i_7407

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude GILLOT, « THORAX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thorax/