MURNER THOMAS (1475-1537)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Franciscain alsacien, Murner s'est illustré dans le rôle difficile de défenseur, par la plume et par la prédication, de l'Église traditionnelle, au moment de la progression spectaculaire de la Réforme. Il fait de solides études qui lui permettent de devenir docteur en théologie (1516) et docteur en droit (1519). Dès l'apparition de Luther, il se pose en adversaire acharné et soutient le roi Henri VIII d'Angleterre contre le moine de Wittenberg. En 1524, il représente l'évêque de Strasbourg à la diète de Nuremberg. Chassé par les paysans insurgés, il se réfugie à Lucerne, mais il doit quitter également cette ville sous la pression des zwingliens. Il termine sa carrière à Obernai, sa ville natale. Jusqu'en 1517, il défend son ordre dans les conflits de l'époque et publie des satires morales, qui sont des critiques vigoureuses de tous les abus dans la vie privée et publique de son temps, exprimées avec une vigoureuse sève populaire. Après 1517, il publie de violents pamphlets, notamment Du grand fou luthérien (Vom grossen lutherischen Narren, 1522). Il est plus mesuré et plus digne dans la défense de la messe. Jusqu'à sa mort, il éprouve le besoin d'une activité passionnée au service du peuple et de l'Église.

—  Bernard VOGLER

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur d'histoire de l'Alsace à l'université de Strasbourg-II

Classification


Autres références

«  MURNER THOMAS (1475-1537)  » est également traité dans :

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne du XVIe et du XVIIe s.

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 6 499 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'humanisme et le problème religieux »  : […] On assiste en Allemagne au développement de l' humanisme : en Alsace, où l'école de Sélestat a formé Jean Geiler, prédicateur à la cathédrale de Strasbourg et où Jacques Wimpheling écrit la Germania qui entraîne une riposte de Thomas Murner, à Cologne, à Mayence, à Heidelberg, à l'abbaye de Sponheim sur la Moselle, à Fribourg où Zasius renouvelle l'étude du droit romain. À Bâle, rattachée aux can […] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard VOGLER, « MURNER THOMAS - (1475-1537) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 avril 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-murner/