DEMAND THOMAS (1964- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le photographe allemand Thomas Demand est connu pour ses grands clichés en couleurs de reconstitutions de scènes intérieures grandeur nature qu'il construit à l'aide de papier et de carton. À première vue, l'image semble représenter un décor « réel », mais une analyse plus approfondie révèle que les scènes sont entièrement fabriquées. Grâce à cette illusion calculée, Thomas Demand s'efforce d'infirmer l'idée selon laquelle la photographie se réduirait à une technique inévitablement objective, c'est-à-dire fidèle à la réalité.

Né en 1964 à Munich, en République fédérale d'Allemagne (R.F.A.), Thomas Cyrill Demand grandit à Berlin-Ouest. Il fréquente l'Académie des beaux-arts de sa ville de 1987 à 1990, puis celle de Düsseldorf de 1990 à 1992, avant d'obtenir un diplôme au Goldsmiths College de Londres en 1994. Le jeune homme se consacre dans un premier temps à la sculpture, utilisant le procédé photographique pour garder une trace de ses constructions de papier et de carton. En 1993, la place de la photographie et de la sculpture s'inverse dans sa démarche artistique : la première accède au rang de « produit final », tandis que la seconde devient un simple moyen d'y parvenir. Thomas Demand crée dès lors des sculptures destinées uniquement à être photographiées. Travaillant devant un appareil photo, il fabrique des scènes intérieures en trois dimensions à l'aide de papiers et de cartons de couleurs, puisant ses idées dans ses souvenirs personnels et, plus souvent, dans la communication de masse.

Si les œuvres de Thomas Demand sont dépourvues d'êtres humains, elles regorgent de traces de leurs activités. Treppenhaus (« Escalier », 1995) représente une cage d'escalier de l'établissement secondaire qu'il fréquentait durant son enfance telle qu'il se la remémore. Scheune (« Grange », 1997) évoque l'intérieur sombre du dernier atelier du peintre américain Jackson Pollock à Long Island. Les œuvres les plus marquantes de Thomas Demand reposent sur des photographies extraites de médias et représentant des événements qui ont fait sensation, réactivant ainsi un sentiment de déjà vu. L'artiste explore la manière dont ces images affectent l'inconscient collectif. Flur (« Corridor », 1995) dépeint ainsi le couloir conduisant à l'appartement du tueur en série Jeffrey Dahmer. Auszählung (« Comptage », 2001) fait référence au décompte des voix contesté lors de l'élection présidentielle de l'an 2000 aux États-Unis. Küche (« Cuisine », 2004), enfin, reconstruit la cuisine de la cache dans laquelle Saddam Hussein, ancien chef de l'État irakien, se terrait avant d'être capturé en 2003.

À travers leur suggestion de la présence humaine, leur artificialité réaliste et leurs sujets provocateurs, les œuvres de Thomas Demand visent à maintenir le spectateur dans l'illusion, mais aussi à souligner le rôle de la photographie dans la fabrication de cette illusion. Afin de renforcer le caractère trompeur de l'image photographique, l'artiste détruit ses maquettes dès qu'elles sont photographiées.

Thomas Demand utilise occasionnellement le cinéma en passant en boucle une séquence de deux minutes filmée dans un univers recomposé. Dans Tunnel (1999), la caméra traverse un tunnel à grande vitesse en référence à l'accident mortel de la princesse de Galles, Diana. Rolltreppe (« Escalator », 2000) est un film composé de vingt-quatre clichés assemblés par ordinateur afin de créer une illusion de mouvement. « Le développement des films conduit mon travail du plan à la quatrième dimension du mouvement. » L'artiste s'intéresse ici à la stimulation de la mémoire par l'image animée.

Depuis sa première exposition personnelle, organisée en 1996 à la galerie Tanit de Munich, Thomas Demand voit ses œuvres présentées dans d'importants musées et galeries à travers le monde, notamment au musée Guggenheim de Bilbao (2003-2004), au Museum of Modern Art de New York (2005), au Musée national d'art moderne de Kyōto (2006), au musée d'Art contemporain canadien de Toronto (2007) et au Los Angeles County Museum of Art (2014). En 2009, il collabore avec le cabinet d'architecte londonien Caruso St John pour créer Nationalgalerie, une exposition revenant sur les événements majeurs survenus en Allemagne depuis 1945 à partir d'agrandissements photographiques de maquettes de papier et de carton représentant des scènes du monde réel. À travers ces prises de vue affichant une illusion calculée, Thomas Demand poursuit son projet de démentir l'idée selon laquelle la photographie serait un véh [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Virginia GORLINSKI, « DEMAND THOMAS (1964- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-demand/