THIOBACTÉRIALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Morphologie et physiologie

Dans l'immensité de ce groupe ne seront sommairement décrits ici que quelques espèces ou genres particulièrement bien individualisés et étudiés.

Le genre Chromatium (Thiorhodaceae) est constitué par des cellules ovoïdes, isolées, mobiles par cils polaires. Il contient de la bactériochlorophylle a et des caroténoïdes, d'où sa couleur pourpre. Les cellules renferment des granules de soufre. Les Chromatium sont tous anaérobies et phototrophes stricts. Ils se développent en utilisant comme donateurs d'électrons des composés minéraux du soufre ou des substances organiques. Douze espèces ont été décrites, dont certaines sont auxotrophes.

Chez Ectothiorhodospira (Thiorhodaceae), le soufre élémentaire se dépose hors de la cellule.

Le genre Thiospirillum (Thiorhodaceae) présente les mêmes caractères que Chromatium, mais la bactérie est spiralée. Cinq espèces ont été individualisées.

Les bactéries formant le genre Chlorobium (Chlorobacteriaceae) sont immobiles, sphériques, ou parfois allongées, spiralées ou en chaînes, Gram-négatives. Elles possèdent souvent une capsule visqueuse. Elles contiennent de la bactériochlorophylle c, et parfois d, et sont de couleur verte. Au point de vue physiologique, ce sont des anaérobies et phototrophes strictes. Elles n'utilisent comme donateurs d'électrons que les composés minéraux, dont l'oxydation libère du soufre élémentaire qui se dépose en dehors de la cellule. Deux espèces ont été décrites.

Les cellules piriformes de Rhodomicrobium (Hyphomicrobiales) se multiplient par bourgeonnement, les cellules filles restant attachées au filament qui les relie à la cellule mère. Rhodomicrobium est mobile par cils polaires. Il contient de la bactériochlorophylle a et des caroténoïdes qui colorent la culture en rouge. Anaérobie et phototrophe strict, il utilise comme donateurs exogènes d'électrons des composés minéraux ou organiques.

Cellules incolores, disposées en chaînes formant des longs filaments (trichomes) non ramifiés et en général cloisonnés, les Beggiatoa (Beggiatoales) se déplacent par glissement sur les substrats sol [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : docteur en médecine, docteur ès sciences, correspondant de l'Académie des sciences, chef de service à l'Institut Pasteur

Classification


Autres références

«  THIOBACTÉRIALES  » est également traité dans :

CHIMIOSYNTHÈSES

  • Écrit par 
  • Alexis MOYSE
  •  • 2 601 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Importance des bactéries chimiolithotrophes dans la biosphère »  : […] Ces bactéries jouent un rôle fondamental, dans les sols et dans les eaux douces ou marines, à propos du recyclage de l'azote et du soufre. Ainsi, pour l' azote, leur importance est d'autant plus grande que cet élément y est relativement rare sous une forme assimilable. Les végétaux, source initiale de nourriture pour tout le monde animal, assimilent au mieux l'azote des nitrates qui, dans les so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimiosyntheses/#i_44616

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacques POCHON, « THIOBACTÉRIALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/thiobacteriales/