THEORY OF GAMES AND ECONOMIC BEHAVIOR, John von Neumann et Oskar MorgensternFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Comprendre l’organisation sociale et les conduites humaines

La théorie des jeux peut apparaître comme une théorie à visée prescriptive : elle suggère des stratégies qu’il est éventuellement raisonnable d’utiliser dans un jeu, si l’on désire atteindre certains objectifs spécifiques. Toutefois, si on fait l’hypothèse que, dans certaines circonstances, les hommes en société ont recours à ces stratégies « raisonnables », on peut aussi utiliser les divers concepts de solution de la théorie des jeux (les équilibres) et les choix stratégiques qui leur sont associés pour tenter de décrire, prédire, expliquer ou comprendre tel ou tel comportement humain. D’où le succès de la théorie des jeux en sciences humaines et sociales.

Theory of Games and Economic Behavior a rendu possible cette nouvelle forme d’étude du comportement en société. Von Neumann et Morgenstern esquissent eux-mêmes une approche des normes d’organisation économique et sociale qui repose sur la notion d’ensemble stable, ensemble de répartitions des gains entre les joueurs qui possède certaines propriétés de « stabilité ». Selon eux, les jeux que jouent les hommes dans leur vie sociale conduisent à ce type d’équilibres mouvants – assimilables à des « normes de comportement » – dans lesquels plusieurs répartitions des gains (et donc plusieurs états de la société) sont possibles, la société pouvant en certaines occasions « passer » de l’une à l’autre.

Malgré un succès d’édition peu commun pour un ouvrage aussi mathématisé, ce n’est pas sous la forme précise qu’en ont donnée von Neumann et Morgenstern que la théorie des jeux a le plus marqué les esprits. C’est davantage le concept de solution proposé par John Nash (Prix Nobel d’économie en 1994 aux côtés de John Harsanyi et Reinhard Selten) à la fin des années 1940 (« équilibre de Nash ») ainsi que le fameux « dilemme du prisonnier » – qui met en évidence l’un des paradoxes de l’étude du comportement stratégique – qui l’ont rendue populaire. Aujourd’hui, la théorie des jeux est utilisée – non sans quelques débats sur sa fécondité scientifique – dans des perspective [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : enseignant-chercheur, G.R.E.S.E., université de Paris-I Panthéon-Sorbonne

Classification

Autres références

«  THEORY OF GAMES AND ECONOMIC BEHAVIOR, John von Neumann et Oskar Morgenstern  » est également traité dans :

HARSANYI JOHN CHARLES (1920-2000)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 909 mots

John Harsanyi, lauréat du prix Nobel d'économie en 1994, aurait certainement suivi ses deux colauréats au premier congrès mondial de la Société internationale de la théorie des jeux qui s'est déroulé à Bilbao du 24 au 28 juillet 2000 s'il n'avait été affaibli par la maladie. C'est en effet avec John Nash, professeur à Princeton (New Jersey) et Reinhard Selten, professeur à l'université de Bonn (A […] Lire la suite

MORGENSTERN OSKAR (1902-1977)

  • Écrit par 
  • Jean MATHIOT
  •  • 393 mots

Économiste américain d'origine autrichienne, professeur à Vienne entre 1935 et 1938, puis à Princeton jusqu'en 1971, Morgenstern devient à cette date directeur du Centre de théorie économique appliquée de l'Université de New York. Ses ouvrages les plus importants — Théorie des jeux et du comportement économique ( Theory of Games and Economic Behavior ), en collaboration avec von Neumann, 1944 et 1 […] Lire la suite

NEUMANN JOHN VON (1903-1957)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 1 817 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théorie des jeux et mathématiques économiques »  : […] Bien que certains jeux stratégiques aient été abordés par E. Borel, c'est von Neumann et son collègue de Princeton, l'économiste autrichien O. Morgenstern, qui sont les véritables créateurs de la théorie mathématique des jeux avec leur célèbre Theory of Games and Economic Behavior (1944) : cet ouvrage contient le résultat central de la théorie, le théorème du minimax. Ce volumineux traité avait é […] Lire la suite

STRATÉGIE ET TACTIQUE

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 3 632 mots

Dans le chapitre « La science économique »  : […] La possibilité d'une application des mathématiques non seulement aux jeux de société, mais aussi au commerce et à la guerre a été entrevue au début du xviii e siècle, et, en 1923, Borel insiste sur les ressemblances profondes entre jeux, stratégie et commerce. Néanmoins, c'est essentiellement avec la publication de Theory of Games and Economic Behavior , en 1944, que le terme de stratégie a fait […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe MAMAS, « THEORY OF GAMES AND ECONOMIC BEHAVIOR, John von Neumann et Oskar Morgenstern - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/theory-of-games-and-economic-behavior/