THEORY OF GAMES AND ECONOMIC BEHAVIOR, John von Neumann et Oskar MorgensternFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une théorie mathématique des interactions stratégiques

Theory of Games and Economic Behavior s’adresse en priorité aux économistes. Son objet principal est l’étude des « jeux », terme qui désigne toute situation d’interaction dans laquelle plusieurs individus ou groupes d’individus disposent d’un ensemble de choix, appelés « stratégies », qui leur permettent d’obtenir des « gains », en argent ou en « utilité ». De nombreuses interactions sociales, et pas seulement les « jeux de société » (poker, échecs), peuvent être conçues comme des jeux ; ainsi des vendeurs et des acheteurs se confrontant sur un marché participent à un « jeu ». Dans ces jeux, chaque « joueur » essaie de choisir la stratégie qui maximisera son gain. Il s’agit d’un problème difficile pour le joueur, puisque le gain qu’il obtient dépend en général non seulement de sa propre stratégie, mais aussi des stratégies des autres joueurs, stratégies qu’il ne peut ni contrôler ni prévoir avec certitude.

Von Neumann et Morgenstern constatent que les économistes de l'époque ne disposent pas d'outils permettant de résoudre un problème de cette nature. Ils tentent donc de construire la théorie mathématique adaptée à cet objet, en suggérant des réponses d’ordre général aux deux questions suivantes (chap. i) : la première, quelle stratégie un joueur doit-il utiliser pour obtenir le résultat le plus avantageux possible ? ; et la seconde, existe-t-il des issues du jeu qui, d’une certaine manière, satisfassent tous les joueurs, autrement dit des issues où prévale un « équilibre » ? Pour ce faire, ils définissent de façon détaillée les notions de jeu et de stratégie (chap. ii). puis ils élaborent trois modèles. D’abord une théorie des « jeux à deux joueurs et à somme [des gains] nulle », en démontrant le résultat appelé aujourd’hui « théorème du minimax » : tout jeu fini à deux joueurs et à somme nulle possède au moins un équilibre – une issue du jeu dont chaque joueur se satisfait si ses adversaires en font de même (chap. iii et iv). E [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : enseignant-chercheur, G.R.E.S.E., université de Paris-I Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  THEORY OF GAMES AND ECONOMIC BEHAVIOR, John von Neumann et Oskar Morgenstern  » est également traité dans :

HARSANYI JOHN CHARLES (1920-2000)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 907 mots

John Harsanyi, lauréat du prix Nobel d'économie en 1994, aurait certainement suivi ses deux colauréats au premier congrès mondial de la Société internationale de la théorie des jeux qui s'est déroulé à Bilbao du 24 au 28 juillet 2000 s'il n'avait été affaibli par la maladie. C'est en effet avec John Nash, professeur à Princeton (New Jersey) et Reinhard Selten, professeur à l'université de Bonn (A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-charles-harsanyi/#i_29229

MORGENSTERN OSKAR (1902-1977)

  • Écrit par 
  • Jean MATHIOT
  •  • 393 mots

Économiste américain d'origine autrichienne, professeur à Vienne entre 1935 et 1938, puis à Princeton jusqu'en 1971, Morgenstern devient à cette date directeur du Centre de théorie économique appliquée de l'Université de New York. Ses ouvrages les plus importants — Théorie des jeux et du comportement économique ( Theory of Games and Economic Behavior ), en collaboration avec von Neumann, 1944 et 1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oskar-morgenstern/#i_29229

NEUMANN JOHN VON (1903-1957)

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 1 817 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Théorie des jeux et mathématiques économiques »  : […] Bien que certains jeux stratégiques aient été abordés par E. Borel, c'est von Neumann et son collègue de Princeton, l'économiste autrichien O. Morgenstern, qui sont les véritables créateurs de la théorie mathématique des jeux avec leur célèbre Theory of Games and Economic Behavior (1944) : cet ouvrage contient le résultat central de la théorie, le théorème du minimax. Ce volumineux traité avait é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-von-neumann/#i_29229

STRATÉGIE ET TACTIQUE

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 3 632 mots

Dans le chapitre « La science économique »  : […] La possibilité d'une application des mathématiques non seulement aux jeux de société, mais aussi au commerce et à la guerre a été entrevue au début du xviii e siècle, et, en 1923, Borel insiste sur les ressemblances profondes entre jeux, stratégie et commerce. Néanmoins, c'est essentiellement avec la publication de Theory of Games and Economic Behavior , en 1944, que le terme de stratégie a fait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/strategie-et-tactique/#i_29229

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe MAMAS, « THEORY OF GAMES AND ECONOMIC BEHAVIOR, John von Neumann et Oskar Morgenstern - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/theory-of-games-and-economic-behavior/