CHOIX RATIONNEL THÉORIE DU

ACTION COLLECTIVE

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 471 mots

Dans le chapitre « Penser les conditions de l'action collective »  : […] L'inspiration psychosociologique qui souffle sur l'ensemble de ces développements théoriques a également animé les recherches sur les conditions structurelles préalables à la formation de l'action collective. En rupture avec les schémas évolutionnistes opposant communauté et société, et avec la thèse de l'avènement d'une société de masse selon laquelle la mobilisation se réduirait à la propagande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-collective/#i_42646

ACTION RATIONNELLE

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 2 633 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Chicago, foyer intellectuel de la théorie du choix rationnel »  : […] Pendant de longues décennies, les économistes ont gardé le monopole de l'explication des actions à l'aide d'une telle théorie. Le cas paradigmatique est l'analyse du consommateur, que les économistes appréhendent comme un être capable d'ajuster de façon optimale ses préférences aux contraintes (le budget dont il dispose) qui sont les siennes. Sous l'impulsion de Gary Becker, professeur à l'univer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/action-rationnelle/#i_42646

ÉLECTIONS - Sociologie électorale

  • Écrit par 
  • Patrick LEHINGUE
  •  • 5 417 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un parti pris a-sociologique : les théories du choix rationnel »  : […] Académiquement attesté même s'il est scientifiquement contestable, le déclin des modèles présociologiques (Columbia) ou psychosociologiques (Michigan) a favorisé la montée en force d'analyses électorales dérivées de la théorie des choix rationnels. À de rares exceptions près (Michael Delli Carpini, Scott Keeter), la domination qu'exercent à compter des années 1980 en sciences politiques des schèm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elections-sociologie-electorale/#i_42646

INSTITUTION

  • Écrit par 
  • Delphine DULONG
  •  • 1 610 mots

Dans le chapitre « Les ressorts de l'obéissance aux règles institutionnelles »  : […] Comment expliquer que les acteurs obéissent à l'ordre institutionnel ? Là encore, trois sortes de réponses sont apportées. Pour les premiers sociologues à s'être posé cette question, les ressorts de l'obéissance sont de nature normative. Talcott Parsons mettait ainsi l'accent sur l'intériorisation, l'engagement et la diffusion des valeurs dans les institutions de sorte que, pour lui, ce serait l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/institution/#i_42646

IRRATIONALITÉ INDIVIDUELLE ET ORDRE SOCIAL (P. Moessinger) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 483 mots

Les sciences sociales, depuis leur lointaine constitution et leur institutionnalisation au xix e  siècle, sont le cadre d'un débat toujours recommencé sur les rapports qu'entretiennent individu et société. La manière dont les mécanismes psychologiques s'ajustent au dispositif social a fait l'objet d'analyses qui, pour rendre compte de l'ordre ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/irrationalite-individuelle-et-ordre-social/#i_42646

MOBILISATION DES RESSOURCES

  • Écrit par 
  • Olivier FILLIEULE
  •  • 3 808 mots

Dans le chapitre « Une alternative aux théories du comportement collectif »  : […] Au-delà de leur diversité, les théories du comportement collectif étaient marquées par une approche psychosociologique et normative des processus de mobilisation en laissant souvent de côté les facteurs macro-politiques et organisationnels. Par contraste, le modèle de la MR considère l'activité des mouvements sociaux comme idéologiquement légitime et résultant de comportements volontaires et inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mobilisation-des-ressources/#i_42646

SOCIOLOGIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 6 414 mots

Dans le chapitre « Les paradigmes de la sociologie contemporaine »  : […] En perte de vitesse à compter des années 1970, les approches fonctionnalistes ne constituent qu'une pièce du puzzle que composent les divers paradigmes qui dominent la seconde moitié du xx e  siècle. L'absence de consensus parfait sur les objets, les méthodes et les théories à privilégier n'est pas en soi un problème. Signe de vitalité d'une disci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-histoire/#i_42646

SOCIOLOGIE - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Claude DUBAR
  •  • 7 716 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Choix rationnel et individualisme méthodologique »  : […] La théorie du choix rationnel a tenté de complexifier et parfois d'infléchir les modèles d'analyse de l'action rationnelle tels que les mettent en œuvre les économistes. Selon ces derniers, un comportement est dit rationnel dès qu'il peut être modélisé au moyen du postulat d'optimisation du rapport bénéfices/coûts. Mais, pour les sociologues du « choix rationnel », l'optimisation se fait en sit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-les-grands-courants/#i_42646