THÉORIE DE L'ÉVOLUTION ÉCONOMIQUE, Joseph Aloys SchumpeterFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Circuit et évolution

Le cadre est posé d'emblée. Dès les premières pages de Théorie de l'évolution économique, Schumpeter distingue le circuit économique de l'évolution économique. Le circuit est un modèle stationnaire, qui décrit en termes walrasiens (équilibre général, raisonnement à la marge, cadre statique, analogie mécanique) une économie sans crédit ni profit. L'évolution naît d'une rupture endogène des routines du circuit, que Schumpeter nomme « innovation », et qu'il définit comme une « combinaison nouvelle » des facteurs d'offre : un nouveau produit, une nouvelle méthode de production, un nouveau débouché, de nouvelles matières premières ou la nouvelle organisation d'un secteur productif. L'innovation est mise en œuvre par un personnage central, l'entrepreneur, que Schumpeter décrit à travers une « trinité » de caractéristiques. Un « objet » : l'exécution de nouvelles combinaisons productives dans un environnement incertain. Un « moyen » : le recours au crédit bancaire, défini comme une création ex nihilo de monnaie. Une « fonction essentielle » : l'initiative de l'innovation, la fonction de chef – Führerschaft. Cet entrepreneur d'un type nouveau cesse ainsi d'être un agent d'équilibre, comme il l'était dans la théorie classique et marginaliste, pour devenir un agent de déséquilibre, de rupture – fût-elle créatrice d'un autre état d'équilibre. Ses motivations ne sont pas décrites en termes d'intérêt, mais de « rêve et [de] volonté de fonder un royaume », ou de « joie de créer une forme économique nouvelle ». Lorsque l'innovation connaît un succès, elle lui procure une « rente de monopole », qui le différencie du capitaliste : celui-ci perçoit un intérêt, celui-là un « profit pur », né de l'innovation, et qui n'existe pas dans la seule logique du circuit. Dans un deuxième temps, l'innovation se généralise par « grappes », déclenchant au sein du processus d'évolution des mouvements cycliques, de court et de long terme.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, directeur du D.E.A. d'épistémologie économique

Classification

Autres références

«  THÉORIE DE L'ÉVOLUTION ÉCONOMIQUE, Joseph Aloys Schumpeter  » est également traité dans :

AUTRICHIENNE ÉCOLE, économie

  • Écrit par 
  • Pierre GARROUSTE
  •  • 1 603 mots

Dans le chapitre « Entrepreneurship »  : […] Cette notion est un des éléments clés de l'analyse autrichienne de la dynamique économique. Déjà présente chez Carl Menger et chez Friedrich von Wieser, celle-ci est chez Joseph Aloys Schumpeter à la base de l'analyse de l'évolution économique. Israel Kirzner lui consacre également des développements importants quand il s'intéresse au rôle de l'entrepreneur dans le processus de marché. La notion […] Lire la suite

INNOVATION, notion d'

  • Écrit par 
  • Abdelillah HAMDOUCH
  •  • 1 539 mots

Dans le chapitre « D'où vient l'innovation ? »  : […] Dans la Théorie de l'évolution économique publiée en 1912, Schumpeter met en avant le rôle central de l'entrepreneur individuel comme moteur de l'innovation et du progrès économique. Mû par la perspective d'un profit de monopole en cas de succès (avant d'être concurrencé par des « entrepreneurs-imitateurs »), l'entrepreneur-innovateur s'engouffre dans les occasions d'innover offertes par l'évol […] Lire la suite

INNOVATION

  • Écrit par 
  • Abdelillah HAMDOUCH
  •  • 8 852 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'entrepreneur individuel et les occasions d'innover »  : […] On doit à Joseph Schumpeter d'avoir proposé, à trente années d'intervalle, les deux modèles principaux d'analyse de la nature des agents impliqués dans l'initiation et la réalisation d'activités innovantes. Le premier modèle apparaît en 1912 dans Théorie de l'évolution économique . Ce modèle met en avant le rôle central de l'entrepreneur individuel comme moteur de l'innovation et du progrès écono […] Lire la suite

SCHUMPETER JOSEPH ALOYS (1883-1950)

  • Écrit par 
  • Claude JESSUA
  •  • 1 713 mots

Dans le chapitre « L'homme et son œuvre »  : […] Joseph Aloys Schumpeter est né à Triesch, petite ville de Moravie qui faisait alors partie de l'Empire austro-hongrois. Il reçut à Vienne une éducation aristocratique et cultiva particulièrement les humanités classiques. De 1901 à 1906, il fit à l'université de Vienne des études de droit et d'économie sous la direction de maîtres dont les plus célèbres étaient E. Böhm-Bawerk et F. von Wieser. Il […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Annie L. COT, « THÉORIE DE L'ÉVOLUTION ÉCONOMIQUE, Joseph Aloys Schumpeter - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-evolution-economique/