ESPRIT THÉORIE DE L'

NEUROSCIENCES COGNITIVES ET THÉORIE DE L'ESPRIT

  • Écrit par 
  • Dana SAMSON
  •  • 1 321 mots
  •  • 1 média

Le concept de théorie de l’esprit renvoie à nos connaissances sur la manière dont l’esprit humain fonctionne. Ces connaissances sont utilisées de manière plus ou moins explicite pour attribuer des états mentaux (émotions, désirs, intentions, croyances et connaissances) à soi-même et à autrui afin d’adapter nos comportements lors de nos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neurosciences-cognitives-et-theorie-de-l-esprit/#i_56951

ACQUISITION DU RÉCIT

  • Écrit par 
  • Michel FAYOL
  •  • 1 102 mots

prise en compte de ces éléments du récit semble liée à l’évolution chez les enfants de la théorie de l’esprit qui les amène à réaliser que les êtres humains se comportent en fonction des buts qu’ils poursuivent. Enfin, si l’acquisition de la superstructure narrative s’avère précoce et dépend fortement du contact avec les récits lus ou relatés en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-recit/#i_56951

AUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques HOCHMANN
  •  • 3 357 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Approches psychopathologiques »  : […] Baron-Cohen ont ainsi permis de mettre en évidence chez les enfants autistes un défaut de « théorie de l'esprit », c'est-à-dire de la capacité à prêter à autrui des croyances, des représentations et des affects. Ce défaut, à l'origine d'une « cécité mentale », apparaît très tôt dans le développement. Il s'associe à une difficulté à donner au monde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autisme/#i_56951

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 241 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Modularité, domanialité et théories naïves »  : […] matériels usuels, une « arithmétique naïve », une « biologie ou systématique naïve », une « psychologie naïve » (également appelée « théorie de l'esprit ») permettant d'interpréter et de prévoir le comportement d'autrui (et peut-être le sien) en lui attribuant des désirs, croyances et intentions particulières. Il existerait aussi des modules de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-cognitives/#i_56951

DÉVELOPPEMENT DES FONCTIONS EXÉCUTIVES (psychologie)

  • Écrit par 
  • Olivier HOUDÉ
  •  • 1 268 mots

à inhiber son propre point de vue, sa propre croyance (égocentrisme) dans des tâches de théorie de l’esprit – dont on sait aujourd’hui, grâce aux sciences cognitives, que certains principes sont déjà maîtrisés avant deux ans. Plus tard encore, à l’âge scolaire, la difficulté des enfants à inhiber des biais sémantiques de croyance dans des tâches […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-des-fonctions-executives/#i_56951

EMPATHIE

  • Écrit par 
  • Jean DECETY
  •  • 1 394 mots

Dans le chapitre « Les composants de l’empathie »  : […] et corticaux (insula et cortex cingulaire). Ce composant affectif est indépendant de la théorie de l’esprit (encore appelée mentalisation) qui permet de comprendre ses propres états mentaux (désirs, croyances, intentions) et ceux des autres. Le partage émotionnel est souvent considéré comme une forme rudimentaire d’empathie sur le plan évolutif. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empathie/#i_56951

PRIMATES

  • Écrit par 
  • Bertrand L. DEPUTTE
  •  • 23 056 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La communication vocale symbolique »  : […] cohésion ; l'autre agonistique, induisant une distanciation des partenaires. De nombreuses approches abordent le problème de la « théorie de l'esprit » (Theory of Mind, Premack et Woodruff, 1978) dans une perspective comparative. Les primates non humains, et particulièrement les chimpanzés communs mais aussi des capucins et des mangabeys, sont- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/primates/#i_56951

PSYCHOLOGIE DE LA RELIGION

  • Écrit par 
  • Vassilis SAROGLOU
  •  • 4 079 mots

Dans le chapitre « Développements théoriques »  : […] moral de Kohlberg, ont eu un impact important sur ces travaux. Plus récemment, la théorie de l’esprit, relative aux capacités qu’a l’enfant d’attribuer des états mentaux aux autres, a été utilisée afin de comprendre comment l’enfant endosse des croyances à l’égard des agents surnaturels. Enfin, la théorie de l’attachement a été largement utilisée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-de-la-religion/#i_56951

PSYCHOLOGIE COGNITIVE ET CONSCIENCE

  • Écrit par 
  • Axel CLEEREMANS
  •  • 1 620 mots

sujet et la conscience que j’ai du fait que les autres ont également des états mentaux (la théorie de l’esprit) sont complexes. On pourrait penser, par exemple, que la conscience de soi est un prérequis pour la théorie de l’esprit, mais il est également possible que la conscience de soi trouve son origine dans la capacité que nous avons d’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-cognitive-et-conscience/#i_56951

PSYCHOLOGIE ANIMALE ou ZOOPSYCHOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques VAUCLAIR
  •  • 4 762 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Langage et attribution de savoirs »  : […] Dans cette perspective, les chercheurs tentent de déterminer si, par exemple, les chimpanzés pensent que leurs congénères ont des intentions. Ce type de question est abordé dans le cadre de la théorie de l'esprit (theory of mind), qui donne lieu à de nombreuses études en psychologie du développement chez l'homme (par exemple, H. M. Wellman, 1990 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychologie-animale-zoopsychologie/#i_56951

PSYCHOPATHOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Martial VAN DER LINDEN
  •  • 2 365 mots

Dans le chapitre « Les déficits cognitifs »  : […] permettant d’entretenir des relations sociales harmonieuses, telles que les capacités à percevoir les indices sociaux (l’orientation du regard, les mouvements du corps, etc.), à reconnaître les émotions exprimées par autrui à partir du visage ou de la prosodie, à prendre en compte le point de vue d’un individu, ses intentions, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/psychopathologie-cognitive/#i_56951

SOCIOLOGIE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Fabrice CLÉMENT
  •  • 2 958 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Saisir les interactions sociales »  : […] » relèverait en fait d’une « psychologie naïve ». Les humains disposent en effet d’une « théorie de l’esprit » qui leur permet de se représenter les désirs, les croyances et les intentions d’autrui. Dans ce cadre d’analyse, prédire le comportement de ses congénères reviendrait à « entrer dans leurs esprits ». D’autre part, des chercheurs, plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-cognitive/#i_56951


Affichage 

Régions cérébrales impliquées dans la théorie de l’esprit

dessin

Illustration des régions cérébrales impliquées dans la théorie de l'esprit sur une vue latérale (a) et une vue en coupe du cerveau (b) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Régions cérébrales impliquées dans la théorie de l’esprit
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin